Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Vase plastique corinthien en forme de buveur

Œuvre Vase plastique corinthien en forme de buveur

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art grec archaïque (du VIIe au VIe siècle av. J.-C.)

Vase plastique en forme de comaste

© Musée du Louvre

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art grec archaïque (du VIIe au VIe siècle av. J.-C.)

Auteur(s) :
Alexandra Kardianou-Michel

Ce vase-statuette d'un comaste, un banqueteur tenant un skyphos, appelé par le passé "le satyre buveur", est un jouet, un vase-surprise. L'habilité des potiers et leur connaissance de la physique fait de cet objet une source d'amusement, mais aussi une miraculeuse fontaine de vin, vrai prodige de Dionysos dieu du vin et du comos. Le socle et le personnage sont creux et le contrôle des trous astucieusement percés permet au vin de disparaître ou d'apparaître dans le skyphos.

Les comastes

On rencontre souvent sur les vases corinthiens,  les comastes, ces danseurs aux gestes expressifs et vêtus de costumes rembourrés qui exagèrent leurs proportions anatomiques. Ils constituent un sujet fréquent de l'iconographie dès l'époque de Transition (630-615 av. J.C.) et jusqu'au Corinthien Récent (570-550 av. J.C.) et sont représentés sur les aryballes, les alabastres et les vases à vin (cratères, oenochoés et coupes). A l'origine il s'agissait de gens ordinaires célébrant probablement des rituels liés au culte du dieu du vin, Dionysos. Les céramistes corinthiens ont par ailleurs excellé dans le modelage de ce qu'on appelle "vases plastiques" c'est à dire des vases modelés en forme d'animal, d'oiseau, de fruit ou même humaine.

Le comaste buveur

Ce vase plastique d'un comaste tenant un skyphos, si étrange et si peu commun, est en lui-même une énigme, un jouet, un divertissement. Il s'agit d'un "vase-statuette", souvent appelé par le passé "le satyre buveur". Ce chef d'œuvre de la plastique corinthienne, attribué au Groupe des Comastes, est indiscutablement daté des années 580-570 av. J.C., grâce à l'association évidente qu'il fournit avec la céramique peinte. Le skyphos que le comaste tient contre son ventre est décoré, comme grand nombre de vases de cette époque, d'une frise de cavaliers, décor souvent peint par les peintres corinthiens, de spirales et d'arêtes rayonnantes. Le personnage lui-même, certes caricaturé avec son gros ventre disproportionné par rapport aux membres, nu, avec juste une peau de panthère sur le dos (une pardalide), et chaussé de bottines, ne ressemble en rien à un satyre. Cette exagération de la panse souligne juste le côté comique, avide et assoiffé du buveur qui n'a rien de grotesque ou d'animal, ni le nez camus, ni les oreilles pointues ou la queue du compagnon de Dionysos.
L'inscription en alphabet béotien sur le bras du comaste indique le nom du propriétaire du vase, qui l'a gravé après l'achat. Il ne s'agit donc pas d'une commande, mais atteste que des acheteurs béotiens étaient intéressés par cette production corinthienne.

Un vase surprise

Ce comaste-buveur cache cependant une surprise. Le socle et le personnage sont creux. Le fond du skyphos est percé d'un trou ainsi que le corps du buveur, en deux endroits. En remplissant le skyphos et en basculant l'ensemble en arrière, le liquide passe dans le ventre du buveur. Si l'on obture les deux trous et que l'on pose le vase sur sa base, le vin reste à l'intérieur des cavités et le skyphos est vide. En débouchant les trous, le liquide poussé par la pression de l'air descend et rempli le skyphos.
Grâce à leur adresse et leurs connaissances des principes élémentaires de la physique, les potiers corinthiens, mais aussi athéniens ou béotiens ont su élaborer un objet non seulement source d'amusement et d'étonnement mais aussi miraculeuse fontaine de vin, vrai prodige de Dionysos dieu du vin et du comos.

Bibliographie

- DENOYELLE Martine, Chefs d'œuvre de la céramique grecque dans les collections du Louvre, 1994, p. 36, notice 13.

- LISSARRAGUE François, Un flot d'images, 1987, p. 50-51.

- SMITH Tyler Jo, "Dancing Spaces and Dining Places : Archaic Komasts at the Symposion" dans Periplous : Mélanges Boardman, 2000.

Cartel

  • Groupe des Cômastes

    Vase plastique en forme de comaste

    Vers 600 - 575 avant J.-C.

    Corinthe

  • H. : 20,50 cm. ; D. : 14,50 cm. ; L. : 17,50 cm.

  • Acquisition, 1891 , 1891

    CA 454

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Sully
    1er étage
    Galerie Campana II
    Salle 41
    Vitrine 14 : Corinthien

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Une inscription grecque est incisée sur le bras droit du comaste. Nom propre : KOLODON