Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Vases Canope de Hépy, chef de la cour

Œuvre Vases Canope de Hépy, chef de la cour

Département des Antiquités égyptiennes : Croyances religieuses et funéraires

Sous la protection de Hapi

© Musée du Louvre/C. Décamps

Antiquités égyptiennes
Croyances religieuses et funéraires

Auteur(s) :
Sylvie Varry

Cette série incomplète de trois vases canopes, sans couvercle, date du Moyen Empire et appartient à un fonctionnaire nommé Hepy. Elle est fabriquée dans une céramique rouge de grande qualité et est remarquable par son décor en relief représentant deux bras, tenant l'un le signe ankh, l'autre un sceptre ouas. Ce sont les plus anciens vases canopes conservés au musée du Louvre.

Technique et décor

Ces trois vases canopes, de la série qui appartenait à Hepy sont bien conservés, bien qu'ils aient perdu leurs bouchons. Ils sont assez trapus, larges d'épaule et sans col.
Parmi les différents matériaux utilisés pour la fabrication des vases canopes au Moyen Empire, le choix, ici, s'est porté sur la terre cuite.
La réalisation des vases est très soignée, la céramique a été couverte d'un engobe rouge et a été polie. Le polissage effectué sur la pâte avant sa cuisson mais après séchage, permet une réorganisation des cristaux contenus dans l'engobe et donne à la pièce cuite tout son brillant.
Mais, l'élément le plus exceptionnel de ces vases est leur décor de deux bras, en léger relief, connu seulement sur un très petit nombre d'exemplaires. Ceux-ci tiennent un signe ânkh et un sceptre ouas.
Ces bras pourraient être ceux des quatre déesses protectrices des viscères, nommées sur les coffres contemporains, contenants les vases canopes. Ou alors, compte tenu de la présence de sceptres ouas, attributs des divinités masculines, les bras pourraient être ceux des fils d'Horus.

Un vase canope manquant

Chacun des vases canopes porte, autour de son ouverture, un texte gravé. Celui-ci contient le titre et le nom du défunt, Hepy, ainsi que le nom de l'un des "Quatre Fils d'Horus", les quatre divinités protégeant les viscères. Ne sont conservés que trois vases, chacun citant un fils d'Horus différent : Amsit, Hapi et Douamoutef. Lors de sa création la série comprenait donc certainement un quatrième vase, aujourd'hui disparu, mentionnant Qébehsenouf.

Origine et évolution

Le terme de "vase canope" est une appellation moderne. Il doit son origine à la ville de Canope, située dans le Delta égyptien, où était vénérée, à l'époque gréco-romaine, une forme d'Osiris représentée comme un vase pourvu d'un bouchon à tête humaine. Certains vases à viscères ayant un aspect similaire, le nom de "vase canope" ou de "canope" fut donné abusivement à tous les récipients contenants des viscères.
Dès l'Ancien Empire, les entrailles sont enlevées lors de la momification et des installations ont été retrouvées, dans les tombes de membres de la famille royale, pour recevoir les viscères séchés et enveloppés de lin. Il s'agit souvent d'une niche creusée dans le sol ou dans un mur de la chambre funéraire, ou parfois d'un coffre divisé en quatre compartiments. Les premiers vases canopes apparaissent à la fin de la IVe dynastie, ils sont en pierre avec un couvercle plat ou bombé.
Durant la première période intermédiaire certains couvercles s'ornent d'une tête humaine. Au cours de cette période et du Moyen Empire l'équipement évolue avec une multiplication des matériaux et des formes, l'adjonction d'un ou deux coffres pour contenir les vases canopes et surtout le développement des textes qui placent le défunt et ses viscères sous la protection des "Quatre Fils d'Horus" et de quatre déesses.

Cartel

  • Sous la protection de Hapi

    Moyen Empire, 2033 - 1710 avant J.-C.

  • terre cuite

    H. : 28,10 cm. ; D. : 23,50 cm.

  • E 11257

  • Antiquités égyptiennes

    Aile Sully
    Rez-de-chaussée
    Le Livre des Morts
    Salle 17
    Vitrine 4 : Les vases à viscères ("canopes")

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet