Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Verset « que mon nom prospère » de Sôter

Œuvre Verset « que mon nom prospère » de Sôter

Département des Antiquités égyptiennes : Egypte romaine (30 av. J.-C. - 392 apr. J.-C.)

Deux livres des respirations

© 2001 Musée du Louvre / Georges Poncet

Antiquités égyptiennes
Egypte romaine (30 av. J.-C. - 392 apr. J.-C.)

Auteur(s) :
Marie France Aubert

Ce feuillet de papyrus écrit recto verso a été trouvé, d’après J.F. Champollion sur une momie avec un autre similaire. Sur un côté, est inscrit en hiératique l’intitulé du feuillet avec le nom du défunt et celui de sa mère, celui du défunte étant en plus transcrit en grec ; sur l’autre, une prière en hiératique pour la préservation éternelle du nom. Ce talisman protégeant contre l’oubli du nom, considéré comme une seconde mort, était placé sous la tête de la momie.

« Que mon nom fleurisse »

Sur le verso, est inscrit « le livre des respirations de Sôter justifié né de Zephora, qu’elle se porte bien » ; Au dessus, le nom de Sôter est rajouté, transcrit en grec : СWTHP.
Sur le recto, le texte « Ô Hathor, dame de l’occident, fais que mon nom fleurisse nuit et jour et à tout instant de chaque jour. Puissent advenir mes années et puisse (mon nom) demeurer après moi ! Que mes années soient riches de toutes choses parfaites pour toujours ! Que mon fils demeure dans ma maison comme  dans le ciel chaque jour ! Que mon nom fleurisse au ciel par la grâce de Rê et sur terre par la grâce de Geb puisque je suis (...), que je suis sain et sauf ainsi que mon ba et que le (...) du dieu est en mon pouvoir ; Je suis celui dont le coeur est régénéré, je suis rajeuni (sauvé) de la colère divine ! J’ai mon cœur pour toujours !
Puisse le nom d’Osiris qui est à la tête de l’occident, dieu grand, maître d’Abydos, fleurir pendant la durée infinie de l’éternité
».

La perpétuation du nom

Ce texte est un abrégé, rédigé à partir d’une partie du , consacrée à la conservation du nom. Cette partie, préférée par les copistes de manuscrits funéraires à l’époque gréco-romaine, a été intégrée en particulier dans les abrégés. Elle comporte en effet comme élément central, la litanie pour faire durer le nom connu dès les Pyramides. Cette formule avait, à l’Ancien Empire, pour objet de préserver le mémorial du roi défunt qu’était la pyramide et en conséquence de faire survivre son nom. Dans la version du Livre second des Respirations, c’est le nom du défunt qui doit durer en vertu de la puissance du verbe, comme celui des plus grands dieux d’Egypte.
En effet, le nom est une part essentielle de la personnalité, jouissant d’une vie propre. Cet écrit a donc le pouvoir magique d’assurer au défunt la vie éternelle car il associe son nom à celui des plus grands dieux, ici Rê et Osiris, dans les temples desquels un culte journalier leur est rendu et dont les noms sont prononcés régulièrement.

Le hiératique

Le terme hiératique désigne l’écriture cursive développée à partir des hiéroglyphes, datée des premières dynasties, elle est d’un usage courant jusqu’à la fin du Nouvel Empire. Elle est tracée au pinceau : mince roseau à la pointe mâchonnée, avec de l’encre noire. Vers la fin du VIe siècle av. J.-C., elle est supplantée par le démotique dans tous ses emplois courants. Désormais cette écriture est cantonnée aux textes religieux d’où son nom « hiératique » : écriture sacrée.
De plus l’usage du calame, roseau taillé à pointe très fine, apparu en Egypte au IIIe siècle av. J.-C., remplace celui du pinceau . Le calame fonctionne comme une plume ce qui donne  une calligraphie linéaire, sèche et raide comme en témoigne notre document.

Bibliographie

- GOYON J.C., Rituels funéraires de l’Ancienne Egypte, Paris, 1972, p. 291.

Cartel

  • Deux livres des respirations

    début du IIe siècle après J.-C.

    Thèbes

  • encre sur papyrus

    H. : 30 cm. ; L. : 23 cm.

  • N 3289, N 3156

  • Antiquités égyptiennes

    Aile Denon
    Entresol
    Egypte romaine (salle actuellement fermée)
    Salle A

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet