Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Vierge à l'Enfant

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Vierge à l'Enfant

Arts graphiques
XIVe-XVe siècle

Auteur(s) :
Grollemund Hélène

« Maister Steffan zu Cöln » (maître Stefan de Cologne), rare peintre allemand du XVe siècle dont le nom est connu grâce à la relation qu’en fait Dürer dans son livre de voyage aux Pays-Bas, est originaire du lac de Constance et sensiblement de la même génération que les tenants du réalisme souabe. Son œuvre pourtant témoigne d’une parfaite assimilation du style de sa patrie colonaise d’adoption. La douceur qui émane de cette Vierge à l’Enfant en est un exemple remarquable.

Une nouvelle relation maternelle

La Vierge et l'Enfant occupent tout l'espace de la feuille, dont les bords supérieurs sont coupés. Marie est assise et tient dans la main gauche un petit fruit, vraisemblablement une pomme ; elle soutient le Christ de son bras droit. Elle est vêtue d'un ample manteau qui se déploie sur le sol et laisse apercevoir sa robe serrée à la taille ; ses cheveux déliés retombent souplement sur ses épaules. L'Enfant, aux traits joufflus et juvéniles, se tient debout sur le genou droit de sa mère et tend la main gauche vers le fruit. Il lève le regard vers le haut tandis que la Vierge, la tête légèrement penchée, baisse les yeux vers la pomme d'un air méditatif. Aucun élément spatial ne caractérise le lieu dans lequel les deux personnages sont situés. L'accent est mis ici sur la relation de la Vierge et de l'Enfant, toute de tendresse et de proximité. Le surnaturel disparaît au profit d'une relation maternelle que viennent renforcer l'absence de nimbes et la composition resserrée sur les deux figures.

Le Christ, nouvel Adam

La position de la Vierge, sa manière de tenir la pomme et le geste de l'Enfant sont des références à la Passion du Christ : la pomme par laquelle le péché est apparu sur terre renvoie au rôle rédempteur du Christ. Celui-ci, nouvel Adam, effacera le péché originel par son sacrifice. Cette référence est accentuée par le regard méditatif de Marie, nouvelle Ève, qui, dès la naissance de son enfant, en connaît la destinée.

Une douceur toute colonaise

Par sa proximité stylistique et thématique, la feuille fut mise en relation étroite avec Stefan Lochner : la Vierge juvénile qui renvoie au type colonais, le haut front bombé dont la forme est donnée par l’ordonnancement des cheveux, les cous grêles, le doux modelé des figures, la rondeur joufflue du visage de l’Enfant, l’ample vêtement traité en touches d’encre plus ou moins diluées qui permettent des dégradés subtils. Le type de la Vierge se rapproche de celui de la Vierge d’humilité que l’artiste et son entourage reprennent dans plusieurs peintures, tels la Vierge au buisson de roses ou, plus encore, le petit retable de la Vierge au jardinet de l’atelier de Lochner (tous deux au Wallraf-Richartz-Museum de Cologne). La critique reconnaît dans cette Vierge à l’Enfant une œuvre très sensible d’après une composition du maître colonais ou le seul dessin autographe de Lochner dont l’iconographie et le traitement se rapprochent des miniatures qu’il a réalisées dans deux livres d’heures conservés à Berlin et à Darmstadt.

Bibliographie

- CHAPUIS Julien, in De Van Eyck à Dürer. Les primitifs flamands et l’Europe centrale 1430-1530, catalogue de l’exposition Bruges, Groeningemuseum, 2010-2011, notice 99

- TÄUBE Dagmar, in Stefan Lochner, Meister zu Köln : Herkunft, Werke, Wirkung, catalogue de l'exposition, Cologne, Wallraf-Richartz Museum, 1993, notice 87.

Cartel

  • LOCHNER Stephan

    Vierge à l'Enfant

    vers 1450

    Saint-Morys, Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de

  • Pinceau et encre noire. Coins supérieurs coupés. Collé en plein.

    H. : 12.4 cm. ; L. : 9.4 cm.

  • Saisie des Emigrés , 1793

    3920698

  • Arts graphiques

    Pour des raisons de conservation, les œuvres de ce département ne sont pas exposées en permanence.

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
24 et 31 décembre 2014 : ouvert jusqu'à 17h

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet