Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Vierge à l'Enfant de Jeanne d'Evreux

Œuvre Vierge à l'Enfant de Jeanne d'Evreux

Département des Objets d'art : Moyen Age

Vierge à l'Enfant

© 1999 RMN / Martine Beck-Coppola

Objets d'art
Moyen Age

Auteur(s) :
Muriel Barbier

Aux XIIIe et XIVe siècles se développe un type nouveau de statuettes dans lesquelles la figure principale présente au spectateur le reliquaire proprement dit : c'est le cas de cette Vierge à l'Enfant d'argent doré qui tient à la main une fleur de lys reliquaire. Le traitement de la statuette de la Vierge est caractéristique de l'art parisien de la première moitié du XIVe siècle. Les émaux du socle offrent un des premiers exemples de la technique des émaux translucides sur basse taille.

Jeanne d'Evreux bienfaitrice de l'abbaye de Saint-Denis

Jeanne d'Evreux, épouse du roi Charles IV le Bel, avait offert à l'abbaye de Saint-Denis sa couronne, une châsse contenant un échantillonnage des reliques de la Sainte Chapelle et deux statuettes reliquaires dont celle de la Vierge à l'Enfant conservée au Louvre. Cette donation fut faite en 1339 comme le prouve l'inscription du socle.

Une silhouette harmonieuse caractéristique de l'art parisien

La Vierge est debout sur un entablement rectangulaire. Elle tient à la main une fleur de lys d'orfèvrerie et de cristal dans laquelle étaient enfermés des reliques des vêtements, des cheveux et du lait de la Vierge. Cette forme de Vierge reliquaire dérive d'un modèle byzantin dit "Vierge de tendresse".
Le visage arrondi de la Vierge, le léger hanchement et l'étagement des bordures de son manteau associé à l'élargissement de la silhouette par des chutes de plis en cornet, sont caractéristiques de l'art parisien de la première moitié du XIVe siècle. Si elle paraît aujourd'hui isolée, la Vierge de Jeanne d'Evreux s'inscrit dans un groupe de grandes statuettes d'orfèvrerie de la Vierge disparues. La Vierge de la cathédrale de Mantoue montre la persistance de cette tradition dans la deuxième moitié du XIVe siècle.

Les épisodes de la vie du Christ en émail sur basse taille

Le socle qui soutient la Vierge est supporté par quatre petits lions. Très architecturé, il est rythmé par de petits contreforts délimitant des niches dans lesquelles se trouvent de petites statuettes de prophètes. Entre les contreforts, quatorze plaques d'émaux translucides sur basse taille retracent les épisodes de l'Enfance et de la Passion du Christ. Ces scènes se développent tout autour du socle dans une palette de bleu sombre, vert émeraude, jaune et rouge grenat sur basse taille d'argent doré. Les émaux de ce socle sont les premiers exemples français datés de la technique des émaux translucides sur basse taille, mise au point par les orfèvres toscans à la fin du XIIIe siècle.

Bibliographie

- Le trésor de Saint Denis, Catalogue de l'exposition, Paris : RMN, 1991, p.246-258.

Cartel

  • Paris (entre 1324 et 1339)

    Vierge à l'Enfant

    Donnée par la reine Jeanne d'Evreux à l'abbaye de Saint-Denis en 1339

  • Argent doré, émaux de basse-taille sur argent doré, pierres et perles

  • MR 342, MR 419

  • Objets d'art

    Aile Richelieu
    1er étage
    Jeanne d'Evreux
    Salle 3
    Vitrine 30

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet

Informations complémentaires

Inscription : "Ceste ymage donna ceans Madame la Royne Jehanne devreux, Royne de France et de Navarre Compaigne du roi Challes le XXVIIIe jour d'avril l'an MCCC XXXIX".