Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Visites & Activités>Pistes de visite>La cour Khorsabad

Pistes de visite La cour Khorsabad

Durée : 45 min - Niveau : Autisme - parcours facile - Disciplines : Pluridisciplinarité
Jours de faisabilité : Lundi, Mercredi, Jeudi, Vendredi, Samedi, Dimanche

Handicap mental

Aile Richelieu, salle 4, Cour Khorsabad
Aile Richelieu, salle 4, Cour Khorsabad

© 2010 Musée du Louvre / Angèle Dequier

Objectifs

Cette piste de visite vise plus particulièrement un public d’adolescents ou d’adultes porteurs d’autisme ou d’un handicap mental (altération de la communication, difficultés de langage, de concentration ; spécificités sensorielles ; besoin de prendre son temps…) mais ayant nécessairement un niveau de représentation et de conceptualisation (lecture d’une carte, faire le lien entre un objet et son image, par exemple). Elle peut être utilisée par un responsable de groupe accompagné de plusieurs visiteurs comme par un proche ou un parent souhaitant accompagner une seule personne.   
Cette piste s’adresse à des visiteurs qui sont déjà venus au musée du Louvre ou sont familiers des règles des musées en général.  
 Elle a pour objectif de découvrir quelques éléments civilisationnels et archéologiques  de Mésopotamie. Il s’agira d’accompagner les visiteurs afin qu’ils puissent :

- Découvrir un nouveau lieu du musée du Louvre : quelques salles du département des antiquités orientales
- Accepter la proximité avec d’autres personnes que celles de l’entourage familier
- Participer à une sortie et une activité en donnant du sens à ce qui aura été vécu
- Aborder non seulement des œuvres mais aussi des espaces architecturaux
- Donner quelques repères géographiques et chronologiques
- Distinguer ce qui est réel de ce qui est fantastique, imaginaire
- Nommer ce qui est ressenti (enrichir, développer le vocabulaire)
- Suivant les possibilités, exprimer un avis, une opinion, un choix (le dessin, la parole…)

Parti pris

- Rester disponible aux questionnements et à toute expression des visiteurs
- Être très concret, éviter tout implicite
- Partir du détail pour aller vers le général
- Rester centré sur le parcours et le discours prévus, sans noyer les visiteurs sous trop d’informations
- Pour de meilleures conditions de visite (moins de fréquentation), privilégier les venues en matinée, en semaine plutôt que les week-ends et hors des vacances scolaires
 

Matériel

- Carnets et crayons à papier pour dessiner
- Une fiche illustrée récapitulant les différentes étapes de la visite, adaptée et remise à chaque visiteur avant la visite (afin d’anticiper ce qui va être vu) ;
 

Code de Hammurabi, roi de Babylone
Code de Hammurabi, roi de Babylone

© RMN (Musée du Louvre) / Franck Raux

1Le code d'Hammurabi

Donner quelques éléments de contexte : c’est en Mésopotamie qu’a été inventée l’écriture nommée cunéiforme (la montrer sur l’œuvre). Dire que le roi  Hammurabi,  il y a environ 4000 ans, a créé ce premier texte de loi ou code de justice. Faire le lien écriture / justice.

En observant le code, questionner : en quelle matière est-il ? (pierre, basalte). Faire remarquer qu’il est bien conservé malgré ses 4000 ans environ d’existence grâce à la dureté de la pierre. Faire le lien entre la dureté du matériau et l’importance, la pérennité souhaitée du texte.

Si le ou les visiteurs sont lecteurs, lire ensemble quelques extraits traduits du code :
« Si quelqu'un a crevé un œil à un notable, on lui crèvera un œil. S'il a brisé un os à un notable, on lui brisera un os. Si quelqu'un a fait tomber une dent à un homme de son rang, on lui fera tomber une dent. ».

Demander aux visiteurs leur avis sur cette mesure de justice. Si les personnes ne sont pas lectrices, observer la partie supérieure de la stèle et demander de décrire les deux personnages en haut. Comment reconnaître le roi Hammurabi ? (son trône, sa coiffe)
 

Aile Richelieu, salle 4, Cour Khorsabad
Aile Richelieu, salle 4, Cour Khorsabad

© 2010 Musée du Louvre / Angèle Dequier

2Vue générale sur la cour Khorsabad

A quoi voit-on qu’on est dans une ancienne cour ? (faire remarquer le ciel, la verrière).
Faire remarquer grâce aux étages successifs des façades puis des cimaises du musée, qu’on est en même temps dans le palais du Louvre et dans la cour  Khorsabad. Dire que la cour Khorsabad montre des éléments d’architecture d’un palais qui a été construit par le roi Sargon II.
 

Taureaux androcéphales ailés de la cour Khorsabad
Taureaux androcéphales ailés de la cour Khorsabad

© 2012 Musée du Louvre / Thierry Ollivier

3Les taureaux de la porte

Face aux taureaux androcéphales ailés, les décrire (tête d’homme, corps de taureaux, ailes, écriture cunéiforme). Observer leurs tailles, leurs visages, leurs formes, leur aspect général. Demander si cet animal existe dans la réalité. Expliquer ou questionner : qu’est-ce que veut dire androcéphales ?  (un animal qui a une tête d’homme).

Demander : sont-ils gentils, aimables ou au contraire font-ils peur ? A quoi servent-ils ? Que supportent-ils ? (expliquer leur fonction de gardiens de portes du palais, ils sont chargés de garder le palais, ils portent la voûte sous laquelle les visiteurs passent).  
 

Aile Richelieu, salle 4, Cour Khorsabad - les taureaux
Aile Richelieu, salle 4, Cour Khorsabad - les taureaux

© 2010 Musée du Louvre / Angèle Dequier

4Les taureaux ailés

Se retourner pour voir les trois taureaux ailés de profil. Demander quelles sont les différences entre eux. Sont-ils tous les trois pareils ? Faire observer leurs têtes. Dans quelles directions chacun regarde-t-il (en face ou sur le côté) ? Faire mimer pour reproduire la pause de la tête par rapport à l’axe du corps.

Aile Richelieu, salle 4, Cour Khorsabad - Deux serviteurs portant un siège et un vase
Aile Richelieu, salle 4, Cour Khorsabad - Deux serviteurs portant un siège et un vase

© 2011 Musée du Louvre / Thierry Ollivier

5Les serviteurs

Face aux deux taureaux qui supportent la voûte (Étape 3), on se tourne sur la droite pour observer le bas-relief.
Dire qu’il y a des serviteurs, un porteur de char de guerre, un conducteur de chevaux.
Les faire identifier. A quoi les reconnaît-on ? Nommer les objets qu’ils transportent.  Faire remarquer qu’ils avancent l’un derrière l’autre, en file. Interroger : où vont-ils ? Dans quelle direction ? Voir qui à votre avis ?
 

Aile Richelieu, salle 4, Cour Khorsabad - Génie bénisseur
Aile Richelieu, salle 4, Cour Khorsabad - Génie bénisseur

© Musée du Louvre, dist. RMN / Thierry Ollivier

6Le génie guérisseur et les guerriers

Sur le mur perpendiculaire droit à l’étape précédente, faire observer le bas-relief.

Dire qu’il y a un  génie et des  guerriers en armes. Questionner : où est le génie, à quoi le reconnaît-on ? (ailes, chapeau, pomme de pin). Faire pareillement identifier les guerriers, leurs armes.

Les personnages vont-ils tous dans le même sens ? Faire remarquer que le génie est orienté dans un sens et les guerriers face à lui. Que se passe-t-il quand le génie et les guerriers se croisent ? (Expliquer que le génie bénissait les visiteurs en les aspergeant avec une pomme de pin trempée préalablement dans le seau qu’il tient à la main, comme un goupillon.)

Aile Richelieu, salle 4, Cour Khorsabad - Héros maîtrisant un lion
Aile Richelieu, salle 4, Cour Khorsabad - Héros maîtrisant un lion

© Musée du Louvre, dist. RMN / Thierry Ollivier

7Le héros maîtrisant un lion

Qu’est-ce qu’un héros ? A quoi voit on que c’est un héros ? (sa taille…). Est-ce que ce personnage existe en réalité ? Est-ce possible ?

Aile Richelieu, salle 4, Cour Khorsabad - Fresque racontant le transport du bois du cèdre du Liban  - Façade N
Aile Richelieu, salle 4, Cour Khorsabad - Fresque racontant le transport du bois du cèdre du Liban  - Façade N

© 2010 Musée du Louvre / Angèle Dequier

8Le transport du bois

Expliquer que le bois était indispensable pour les constructions et qu’il était transporté du Liban. Faire observer les différentes méthodes pour transporter les troncs (à force d’homme sur terre, sur bateaux, bois flotté…).
Faire observer les personnages et les animaux. Parmi les animaux faire distinguer ceux qui existent des créatures qui n’existent pas. En choisir et les dessiner.
 

Aile Richelieu, salle 4, Cour Khorsabad - L'entrée dans le palais
Aile Richelieu, salle 4, Cour Khorsabad - L'entrée dans le palais

© 1994 Musée du Louvre / Etienne Revault

9L'entrée dans le palais

Passer sous la porte entre les taureaux ailés de l’étape 3. A droite, entrer dans un autre lieu. Dire : imaginons, c’est comme si on entrait dans une salle du palais de Sargon II.
Regarder le plan de la ville de Khorsabad et essayer de se situer : où se trouvent les portes de la ville avec les taureaux ? Où est le palais dans la ville de Khorsabad ?
 

Aile Richelieu, salle 4, Cour Khorsabad
Aile Richelieu, salle 4, Cour Khorsabad

© 2010 Musée du Louvre / Angèle Dequier

10Dernier tour de palais

Ressortir en passant sous l’arche supportée par les taureaux. Balayer l’ensemble d’un dernier coup d’œil et annoncer le départ : on va quitter la Cour Khorsabad.