Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Presse>Communiqués

Presse

Accès libre aux communiqués et dossiers de presse (format acrobat PDF) sur les expositions, les manifestations de l’auditorium, les collections, la vie du musée, etc.
Accès sur autorisation/accréditation pour pouvoir télécharger les "packs médias".
Merci de ne joindre les contacts presse que dans un but journalistique.

123 résultats

« / 9 »

Nb par page :5 -10 -15

Tri : Date  - Titre
Sanaa visuel presse

SANAA, Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa : Ouverture


Après Richard Peduzzi en 2011 et Jean Nouvel en 2012, les deux architectes japonais, Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa, sont les invités du musée du Louvre pour évoquer la façon dont leur travail a fait évoluer notre regard et nourrit la réflexion actuelle sur les musées.

Cratère en forme de bol à oiseaux, oiseaux et ornements géométriques

Rhodes, une île grecque aux portes de l’Orient. Du XVe au Ve siècle av. J.-C.


Célèbre grâce au souvenir du Colosse, - l’une des sept merveilles du monde antique - et de la présence des chevaliers de Saint-Jean à l’époque médiévale, l’île de Rhodes fut, dès l’Antiquité, un lieu privilégié d’échanges entre l’Egée et l’Orient. Pourtant, l’archéologie rhodienne est assez peu connue du grand public. Les oeuvres présentées permettent de mesurer l’orientalisation de la culture grecque entre l’âge du bronze et la fin de l’archaïsme. Les limites chronologiques (XV-Ve siècles avant J.-C.) privilégient l’histoire des périodes hautes, en amont de la fondation, de la ville de Rhodes, en 408/407, qui, en unifiant le territoire jusque-là partagé entre les trois cités de Lindos, Camiros et Ialysos, ouvre une nouvelle page de l’histoire de l’île. Première exposition consacrée entièrement à Rhodes, elle répond à un triple objectif : elle évoque l’histoire des fouilles, auxquelles ont participé, depuis 1859, des archéologues français, anglais, danois, italiens et grecs ; elle met en valeur la mixité culturelle de Rhodes, terre d’échanges en Méditerranée orientale. Elle est aussi l’occasion de redécouvrir la dimension orientalisante de l’art rhodien par l’intermédiaire de quelques-unes de ses productions les plus spectaculaires, en particulier son orfèvrerie, sans équivalent dans le monde grec, et sa faïence, un artisanat lié à l’Égypte et au Levant.

Retable de l’Ascension d’Andrea della Robbia


OEuvre majeure de la collection de sculptures italiennes de la Renaissance du musée, le Retable de l’Ascension d’Andrea della Robbia était démonté depuis 1994. Il a fait l’objet d’une étude puis d’une restauration et d’un remontage mis en oeuvre grâce au mécénat de l’entreprise eni. Ce retable sera à nouveau exposé dès le 10 octobre et le grand public pourra découvrir sa splendeur retrouvée dans la salle consacrée à l’atelier des Della Robbia, présentant l’une des plus belles collections d’oeuvres de cette famille d’artistes hors d’Italie.

Victoire de Samothrace - L’escalier Daru

Restauration de la Victoire de Samothrace et de son escalier monumental


Le grand chantier de restauration de la Victoire de Samothrace et de l’escalier Daru qui lui sert d’écrin démarre le 3 septembre. Les travaux dureront plus d’un an et demi et nécessitent un aménagement exceptionnel ; la Victoire ne sera donc plus visible par le public du 3 septembre 2013 à l’été 2014. Ce chantier majeur, de l’ordre de quatre millions d’euros, bénéficie du soutien de Nippon Television Holdings, de F. Marc de Lacharrière (Fimalac) et de Bank of America Merrill Lynch Art Conservation Project. Le musée du Louvre souhaite également ouvrir à tous la possibilité de participer à cet ambitieux projet en lui dédiant la campagne « Tous mécènes ! » avec l’ambition de rassembler un million d’euros.

Victoire de Samothrace visuel presse

Restauration de la Victoire de Samothrace et de l’escalier monumental


Le Louvre annonce le démarrage à l’automne d’un grand chantier de restauration, celui de la Victoire de Samothrace et de l’escalier monumental qui lui sert d’écrin. Les travaux dureront plus d’un an et nécessiteront un aménagement exceptionnel. Ce chantier majeur bénéficie du soutien de Nippon Television Holdings, de F. Marc de Lacharrière (Fimalac) et de Bank of America Merrill Lynch Art Conservation Project.

Raphaël, les dernières années


En partenariat avec le musée du Prado, le Louvre présente pour la première fois les œuvres réalisées par Raphaël à Rome durant les dernières années de sa courte vie (1513-1520), période de son plein épanouissement stylistique qui constitue le sommet de la Renaissance italienne.

 

visuel_presse_activites_enfants

Programme des activités jeune public au Louvre été 2015


La visite d’un musée est l’occasion d’une rencontre avec des oeuvres, un lieu, et leur histoire. Plasticiens, conteurs, scénographes invitent à une découverte active du musée à travers près de trente thèmes. Enfants ou familles, seul ou en groupe, autonomes ou à mobilité réduite, petits curieux ou grands amateurs, tous les publics sont invités à choisir l’activité qui leur convient.

visuel-presse_vue-avignon_vernet

Présentation officielle de la Vue d’Avignon, depuis la rive droite du Rhône près de Villeneuve par Claude-Joseph Vernet


Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, annonce l’acquisition par l’État pour le musée du Louvre grâce au mécénat du Groupe AXA d’une oeuvre reconnue d’intérêt patrimonial majeur, la Vue d’Avignon, depuis la rive droite du Rhône près de Villeneuve par Claude-Joseph Vernet.

La Vue d’Avignon, depuis la rive droite du Rhône près de Villeneuve est un chef d’oeuvre de la peinture du 18e siècle et marque un jalon essentiel dans l’histoire du paysage en France. Peint alors que l’artiste sillonnait le pays afin d’exécuter, pour le roi Louis XV, la série des Ports de France, le tableau, depuis plus de 200 ans conservé en Angleterre, allie l’exactitude topographique et la précision dans la description des activités humaines à un extraordinaire sens poétique et à une virtuosité toute moderne dans le rendu des effets atmosphériques et lumineux.

visuel-presse_poussin-et-dieu

Poussin et Dieu


Au printemps 2015, le musée du Louvre met à l’honneur le XVIIe siècle avec trois expositions, deux dans ses murs et une aux Galeries nationales du Grand Palais : Poussin et Dieu, La fabrique des saintes images. Rome-Paris (1580-1660) et Velázquez.

Nicolas Poussin (1594-1665) est le plus grand peintre français du XVIIe siècle. Selon certains, il est même le plus grand peintre français tout court. Pourtant l’artiste, considéré dès son vivant comme le « Raphaël de la France », demeure aujourd’hui beaucoup moins connu du public que Watteau, Delacroix, Monet ou Cézanne.
À l’occasion du 350e anniversaire de la mort de l’artiste, l’exposition a pour ambition de faire mieux connaître du grand public le maître français, en présentant et en expliquant un aspect méconnu de son art, sans doute le plus émouvant : ses tableaux religieux.

Visite d’un groupe scolaire

Plus de 9 millions de visiteurs au musée du Louvre en 2013


En 2013, le musée du Louvre consolide une fréquentation supérieure à 9 millions de visiteurs, un bon résultat marqué par l’augmentation du public parisien et francilien et par celle des groupes scolaires.
Les collections du Louvre ont aussi attiré un large public au musée Delacroix et au musée du Louvre-Lens.

Pieter Bruegel le Vieux (vers 1525-1569), Vue d’un village au bord d’une rivière. Vers 1553- 1555

Philippe Djian. Voyages


Philippe Djian propose un voyage onirique dans les arts et la littérature. Si le goût pour l’Ailleurs, le désir de passer au-delà des frontières, a marqué la civilisation occidentale, dont l’un des premiers grands textes littéraires – L’Odyssée – est illustré par des antiques grecs choisis dans les collections du musée, des textes plus anciens illustrent un désir universel de découvrir de nouvelles terres. Carnets de voyages, notes dessinées ou écrites, peintures, antiques et sculptures jalonnent le parcours de l’exposition et nous invitent à une confrontation avec des oeuvres souvent issues de l’art sacré dans lesquelles la notion de voyage cède le pas à celle de la transhumance des âmes. Car la curiosité pour l’au-delà des frontières du monde connu trahit souvent de façon symptomatique une universelle interrogation humaine sur l’avenir de l’individu ou de l’espèce. Et peut-être bien que la littérature, conçue comme le laboratoire d’un voyage intérieur, perpétue l’une des plus profondes pulsions de l’humanité qui est d’interroger son destin.

Charles Le Brun, L’Apothéose d'Hercule. Projet pour la galerie de l’hôtel Lambert. Paris, musée du Louvre

Peupler les cieux. Dessins pour les plafonds parisiens au XVIIe siècle


La décoration des plafonds connaît au XVIIe siècle une mutation profonde. Le passage du plafond plat au plafond à voussures incite les artistes à imaginer des formules originales, jouant sur la compartimentation de l’espace, sur l’imbrication de niveaux d’illusion, sur l’articulation des registres narratifs, ornementaux ou emblématiques.
À travers quatre-vingts dessins et estampes provenant du fonds du musée du Louvre et de quelques collections parisiennes, l’exposition présente les évolutions formelles des décors civils de la capitale au cours du siècle, se penche ensuite sur les relations entre projets dessinés et répertoires gravés, et s’achève par l’évocation de quatre chantiers majeurs : l’hôtel Lambert, le palais Mazarin et les palais du Louvre et des Tuileries sous Louis XIV.

Xavier Le Roy, Salüt für Caudwell

OUVERTURES/ OPENINGS. Un cycle de performances en collaboration avec la FIAC 2013


Pour la sixième année consécutive, le musée du Louvre poursuit en collaboration avec la FIAC son programme « Ouvertures/Openings ». Ce cycle, dédié aux expérimentations artistiques menées aux frontières entre les disciplines, confronte l’histoire de la performance depuis les années 1960 à ses prolongements et renouvellements actuels. Réunissant des artistes et des interprètes d’exception, l’édition 2013 met à l’honneur une expérience élargie de la musique et du son.

Le Bas de Montargis_miroirs

Nouvelles salles des objets d’art. De Louis XIV à Louis XVI Un art de vivre à la française


Des collections uniques au monde et un « moment de perfection » de l’art français

Au premier étage de l’aile nord et dans une partie de l’aile ouest de la cour Carrée, un chantier d’exception s’achève : celui de la rénovation complète des salles consacrées aux objets d’art du règne de Louis XIV et du XVIIIe siècle. Il constitue la dernière étape des travaux du département des Objets d’art entrepris dans le cadre du projet du Grand Louvre.
Le musée du Louvre abrite l’un des ensembles les plus riches et les plus complets jamais réunis dans une collection publique, témoignage éclatant du savoir-faire français du XVIIIe siècle, admiré dans le monde entier. Afin de donner aux visiteurs du musée une lecture plus compréhensible de cette collection, les salles ont connu un changement spectaculaire. L’ouverture au public est prévue le 6 juin 2014.

visuel presse Tous mécènes

Nouvelle campagne d’appel au don pour l’acquision d’un Trésor national


Après la campagne lancée par le musée en 2010 pour l’acquisition d’un tableau de Cranach et celle de 2011 pour la restauration de deux trésors du Caire, le Louvre et la Société des Amis du Louvre invitent le public à se mobiliser pour permettre la reconstitution d’un chef-d’oeuvre de l’art médiéval français. Deux magnifiques statuettes d’ivoire que l’on croyait perdues viennent d’être retrouvées chez un particulier. Elles appartiennent à la Descente de Croix, dont le musée du Louvre possédait déjà les cinq autres personnages finement sculptés.

« / 9 »

Nb par page :5 -10 -15

Mon Louvre espace personnel

pm.inputLabel();

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet