Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Presse>Communiqués

Presse

Accès libre aux communiqués et dossiers de presse (format acrobat PDF) sur les expositions, les manifestations de l’auditorium, les collections, la vie du musée, etc.
Accès sur autorisation/accréditation pour pouvoir télécharger les "packs médias".
Merci de ne joindre les contacts presse que dans un but journalistique.

96 résultats

« / 10 »

Nb par page :5 -10 -15

Tri : Date  - Titre

Giulio Romano. Elève de Raphaël et peintre des Gonzague


Parmi les élèves de Raphaël, Giulio Pippi, dit Giulio Romano (Rome, 1492 ou 1499 - Mantoue, 1546), peintre, architecte et audacieux dessinateur, nous surprend par la vigueur de ses inventions. Ainsi que l’écrit Giorgio Vasari en 1568, c’est vraiment dans le dessin que ses idées atteignent la perfection absolue. Le choix d’une cinquantaine de feuilles parmi le très riche fonds de dessins de Giulio Romano conservé au musée du Louvre permet de parcourir la carrière de l’artiste et de montrer ses qualités de dessinateur hors du commun.

Chypre entre Byzance et l’Occident, IVe – XVIe siècles


Le musée du Louvre propose de découvrir la Chypre médiévale. Icones, enluminures, sculptures, fragments d’architecture, pièces d’orfèvrerie et de céramique, 150 objets retracent l’histoire artistique contrastée de l’île. Depuis le IVe siècle, premier siècle byzantin, qui voit triompher la nouvelle religion chrétienne dans tout l’Empire romain, jusqu’à la conquête de l’île par les Turcs en 1570, se développe dans Chypre un art qui témoigne de sa magnificence.

Raphaël, les dernières années


En partenariat avec le musée du Prado, le Louvre présente pour la première fois les œuvres réalisées par Raphaël à Rome durant les dernières années de sa courte vie (1513-1520), période de son plein épanouissement stylistique qui constitue le sommet de la Renaissance italienne.

 

DP Les nouveaux espaces architecturaux du département des Arts de l’Islam

Les nouveaux espaces architecturaux du département des Arts de l’Islam


La création du nouveau département des Arts de l’Islam au sein du musée du Louvre représente une étape décisive dans l’histoire architecturale du palais et dans le développement du musée. Les nouvelles salles abriteront demain l'une des plus belles collections d’objets d’Art de l’Islam au monde par la diversité géographique des œuvres (de l’Espagne à l’Inde), par l’importance de la période historique couverte (du VIIe au XIXe siècle) et par la multiplicité des matériaux et des techniques représentés.

DP Les nouveaux espaces architecturaux de l’Orient méditerranéen dans l’Empire romain

Les nouvelles salles de l’Orient méditerranéen dans l’Empire romain


Pour la première fois au musée du Louvre, des salles permanentes regroupent, dans un même espace, des collections conservées dans les trois départements antiques (département des Antiquités orientales, département des Antiquités égyptiennes et département des Antiquités grecques, étrusques et romaines). Provenant d’aires géographiques qui participèrent à la même culture – Turquie, Syrie, Liban, Palestine, Israël, Egypte – leur réunion permet de les replacer dans leur contexte et ainsi de leur rendre leur identité. 

DP Budget et financement  des nouveaux espaces architecturaux de la cour Visconti

Budget et financement des nouveaux espaces architecturaux de la cour Visconti


Toutes les informations sur le budget et le financement des nouveaux espaces architecturaux de la cour Visconti (nouvelles salles du département des Arts de l’Islam et espaces consacrés aux collections de l’Orient méditerranéen dans l’Empire romain).

Fantin-Latour, Manet, Baudelaire. L’Hommage à Delacroix


Si 1863 est l’année du scandale du Déjeuner sur l’herbe de Manet au Salon des Refusés, c’est aussi celle de la mort d’Eugène Delacroix dans son appartement de la place de Furstenberg. Choqué par la tiédeur des hommages officiels rendus à l’artiste lors de sa disparition, Fantin-Latour se lança dans la réalisation de son fameux Hommage à Delacroix pour le Salon suivant : grande toile-manifeste qui rassemblait une nouvelle génération d’artistes novateurs et de critiques comme Baudelaire et Champfleury, autour de l’austère effigie du maître disparu. Manet, Whistler, Legros, Bracquemond et les autres n’étaient pourtant pas des disciples fidèles, mais en se plaçant sous son égide, ils revendiquaient une même liberté artistique face aux conventions. 

Le Louvre invite J.M.G. Le Clézio. Les musées sont des mondes


Le musée du Louvre invite cette année Jean-Marie Gustave Le Clézio à poser un regard nouveau sur les collections du musée, avec une programmation pluridisciplinaire dans les salles du musée et à l’auditorium. Le grand invité initie cette fois le dialogue avec ce postulat «les musées sont des mondes».

Au Royaume d’Alexandre le Grand. La Macédoine antique


Cinq cents oeuvres retracent l’histoire de la Macédoine antique depuis le XVe siècle avant notre ère jusqu’à la Rome impériale. L’exposition, dont le commissariat est à la fois grec et français, invite à découvrir la richesse du patrimoine artistique de la Grèce du Nord, un patrimoine encore méconnu du grand public tant les découvertes sont récentes. Il a fallu attendre 1977 et la mise au jour à Vergina de plusieurs sépultures royales, parmi lesquelles celle intacte de Philippe II, le père d’Alexandre le Grand, pour prendre véritablement conscience du potentiel archéologique exceptionnel de cette région de la Grèce. Sur ce site prestigieux, identifié comme celui de la première capitale du royaume de Macédoine, les archéologues ont notamment retrouvé en 2008 un ensevelissement énigmatique qui imposera sans doute de réécrire l’histoire antique.

Claude GILLOT, Roger combat le géant (détail)

Dessins français de la collection Mariette


Pierre Jean Mariette (1694-1774) a réuni l’une des collections les plus fascinantes de tout le XVIIIe siècle, dans laquelle le dessin tenait le premier rang, avec quelque neuf mille feuilles. Les chefs-d’oeuvre des grands artistes y côtoyaient les morceaux de bravoure des petits maîtres, suivant une volonté encyclopédique assumée par ce « touche-à-tout de génie ». Une telle collection semblait avoir pour vocation de rejoindre celle du roi. Mariette le souhaitait, l’administration aussi, mais les héritiers, comme il arrive parfois, en décidèrent autrement. La dispersion aux enchères ne dura pas moins de deux mois et demi, au cours desquels près de mille dessins furent néanmoins acquis pour le Cabinet du roi.

« / 10 »

Nb par page :5 -10 -15

Mon Louvre espace personnel

pm.inputLabel();

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet