Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Presse>Communiqués

Presse

Accès libre aux communiqués et dossiers de presse (format acrobat PDF) sur les expositions, les manifestations de l’auditorium, les collections, la vie du musée, etc.
Accès sur autorisation/accréditation pour pouvoir télécharger les "packs médias".
Merci de ne joindre les contacts presse que dans un but journalistique.

123 résultats

/ 13 »

Nb par page :5 -10 -15

Tri : Date  - Titre
Zeng Fanzhi, From 1830 till now N°4, 2014

Zeng Fanzhi. « From 1830 till now N°4 »


Rares sont les tableaux marqueurs de leur temps, devenant par là même iconiques, Le 28 juillet 1830. La Liberté guidant le peuple (28 juillet 1830), d'Eugène Delacroix est de ceux-là.
Au-delà de l’épisode de l’histoire française qu’elle représente, La Liberté guidant le peuple est une référence picturale majeure qui dépasse largement nos frontières pour s'imprimer dans une mémoire collective, quasi universelle.
Inspiré dès son adolescence par la « Liberté » reproduite dans les manuels scolaires chinois, Zeng Fanzhi rend hommage et met en abîme le chef d'œuvre d'Eugène Delacroix avec From 1830 till now N°4. Créant un dialogue et ouvrant de nouvelles perspectives autour de la Liberté guidant le peuple, l'œuvre de Zeng Fanzhi sera exposée, en écho à la FIAC, du 22 octobre au 17 novembre dans les salles rouges du musée du Louvre.

Wim Delvoye « Au Louvre »


Le Louvre invite Wim Delvoye à intervenir dans plusieurs espaces du musée : sous la pyramide, au sein des appartements Napoléon III, dans les salles gothiques du département des Objets d’art et dans le jardin des Tuileries. Après Tony Cragg, Wim Delvoye est le deuxième artiste à concevoir une nouvelle sculpture monumentale pour la colonne du belvédère : une immense flèche gothique en acier Corten torsadée, intitulée Suppo. Parallèlement, une imposante oeuvre en acier Corten dentelé rejoint le jardin des Tuileries, et s’inscrit à l’automne dans le parcours de sculptures de la FIAC.

visuel presse walid raad

Walid Raad. Préface à la première édition


A l’occasion de l’ouverture des nouveaux espaces consacrés au département des Arts de l’Islam, le musée du Louvre invite l’artiste Walid Raad à une collaboration sur trois années consécutives. Son exposition « Préface à la Première Edition » et la publication Préface à la Troisième Edition constituent le premier volet de cette carte blanche.

IMG_CP-viens-lire-au-louvre - FR

Viens lire au Louvre


« Un musée ouvert à tous » : fidèle à sa devise depuis 1793, le musée du Louvre propose chaque année un partenariat
pédagogique aux élèves d’établissements scolaires d’éducation prioritaire, baptisé « Viens lire au Louvre ». Au coeur du projet, la lecture : une année d’ateliers, de visites et d’activités, avec, pour aboutissement, un spectacle présenté au public le jeudi 13 juin 2013. Cette 7e édition est rendue possible grâce au soutien de la Fondation France Télévisions.

Victoire de Samothrace - Fin de la restauration

Victoire de Samothrace – Fin de restauration


Le grand chantier de restauration de la Victoire de Samothrace s’achève. Objet de toutes les attentions des restaurateurs depuis septembre 2013, l’éclatante silhouette du monument le plus célèbre du musée du Louvre s’offre de nouveau aux regards des visiteurs à partir du 9 juillet 2014. Dix mois ont été en effet nécessaires pour ausculter soigneusement les surfaces et effectuer le minutieux travail de nettoyage. Les marbres dévoilent enfin la splendeur de leurs teintes et de leurs contrastes.

Un oeil sur l’Histoire. Dessins de Paul Delaroche


Auteur de tableaux célèbres et spectaculaires, comme L’Exécution de Lady Jane Grey, aujourd’hui prêté exceptionnellement par la National Gallery de Londres, La Jeune martyre, Les Enfants d’Edouard ou Napoléon franchissant les Alpes, Paul Delaroche a exercé son talent dans de nombreux genres : grandes décorations (à l’hémicycle de l’Ecole des beaux-arts notamment), peinture religieuse et portraits. Mais c’est surtout la spécificité de son regard sur l’Histoire que traduit la sélection de dessins présentée aujourd’hui dans les salles Mollien, à l’occasion de la première rétrospective de ce genre consacrée à l’artiste.

CP Mise en lumière Toshiba

Un nouvel éclairage pour la pyramide du Louvre


Le musée du Louvre renouvelle la mise en lumière de la cour Napoléon et de la cour carrée grâce aux solutions d’éclairage LED de Toshiba et s’inscrit dans une démarche de maîtrise de sa consommation d’énergie.

visuel-presse_Thales-Fielding-par-Delacroix

Un musée, une collection en hommage à Delacroix. Douze ans d’acquisition 2002-2014


Situé dans le dernier appartement et dernier atelier d’Eugène Delacroix, le musée Eugène-Delacroix a été créé comme musée associatif, grâce à l’engagement de la Société des Amis d’Eugène Delacroix, fondée à l’initiative de Maurice Denis en 1929. Lieu de mémoire, dont la disposition des pièces et du jardin est celle qu’avait conçue Delacroix, le musée réunit une collection riche, variée et singulière, rassemblant des oeuvres insignes de Delacroix et des artistes de son temps.
Cet accrochage présente les oeuvres acquises depuis douze ans grâce à l’engagement de la Société des Amis du musée Eugène-Delacroix, héritière depuis 2002 de la société fondatrice, et au rattachement du musée à l’établissement public du Louvre depuis le 1er janvier 2004. Avant la rénovation muséographique de l’appartement où vécut Delacroix, il offre de souligner combien l’hommage rendu au grand artiste depuis la création du musée demeure vif et contemporain. Transparaît ainsi, la singularité d’une collection, qui n’est pas issue de l’héritage de l’artiste mais du rassemblement patient et constant, appelé à se poursuivre, d’oeuvres choisies.

Surtout de table du duc de Luynes, par François-Désiré Froment-Meurice (1801-1855), d’après Jean-Jacques Feuchère (1807-1852) Paris, 1846-1851

Un chef-d’œuvre de l’orfèvrerie du 19e siècle entre au musée du Louvre


Le musée du Louvre vient d’acquérir un exceptionnel surtout réalisé par François-Désiré Froment-Meurice (1802-1855) à partir de 1846 pour le Duc de Luynes, d’après Jean-Jacques Feuchère. C’est un véritable chef d’œuvre de l’orfèvrerie française du XIXème siècle, par sa grande qualité et sa technique révolutionnaire du repoussé. Cette oeuvre d’art comprend une pièce centrale monumentale, une paire de candélabres et quatre coupes illustrant les saisons. L’essentiel de ce surtout avait été publié dans un certain nombre d’ouvrages de référence mais était resté très loin des yeux pendant plus d’un siècle.

Vue du Val d'Arco, Dürer

Un allemand à la cour de Louis XIV


Everhard Jabach (1618-1695) fut l’un des plus grands collectionneurs de son temps. Marchand-banquier issu d’une puissante famille colonaise, il s’installa très tôt à Paris où il devint l’un des acteurs majeurs de la politique économique de Colbert. La vente de sa somptueuse collection à Louis XIV en 1662 et en 1671 signa l’acte inaugural d’une véritable collection royale de tableaux et de dessins.

/ 13 »

Nb par page :5 -10 -15

Mon Louvre espace personnel

pm.inputLabel();

Informations pratiques

Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet