Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>Qui n'a pas sa pyramide ? Les fouilles françaises de Sedeinga...

par Claude Rilly, Section française de la Direction des Antiquités du Soudan, Mission archéologique française de Sedeinga

Créée en 1963, la mission archéologique de Sedeinga (MAE/Paris IV/ SFDAS) fut successivement dirigée par l’Italienne Michela Schiff Giorgini, par le professeur Jean Leclant puis par ses élèves, Audran Labrousse et Catherine Berger-El Naggar. Le site, situé en Nubie soudanaise le long du Nil, entre la 2e et la 3e cataracte, abrite les ruines d’un petit temple égyptien consacré à la reine Tiyi. Les travaux se sont toutefois concentrés sur la nécropole napatéenne et méroïtique. Entre environ 700 av. J.-C. et 300 apr. J.-C. ont été inhumés des milliers de défunts, dont une partie importante sous des pyramides de briques crues qui s’élevaient par centaines sur les 40 ha de cet immense cimetière. Depuis 2009, l’équipe dirigée par Claude Rilly et Vincent Francigny s’est donné comme objectif de préciser la chronologie des enterrements, très difficile à établir en raison des pillages, des réutilisations de tombes et de notre connaissance encore très partielle de l’histoire du royaume de Koush.

Claude  Rilly est actuellement directeur de la Section française de la Direction des Antiquités du Soudan (SFDAS), institut franco-soudanais dépendant des Affaires étrangères qui chapeaute la recherche archéologique française à Khartoum. Après un doctorat en égyptologie et linguistique, il est entré comme chercheur au CNRS (UMR 8135, Langage, langues et cultures d’Afrique noire). Principal spécialiste au niveau international de la langue et de l’écriture méroïtiques, il a publié de nombreux articles sur ce sujet et quatre monographies. La plus importante, Le méroïtique et sa famille linguistique (2010), a permis après un siècle de débats contradictoires de rattacher clairement la langue de Méroé, encore très imparfaitement comprise, à une branche précise des langues nilo-sahariennes. Son implication dans l’étude de la civilisation de Méroé l’a amené à prendre la direction de la mission archéologique française de Sedeinga, en Nubie soudanaise, où il a mené quatre campagnes de fouilles.

Cycle(s) : Actualité de la recherche archéologique, 2013-2014

Informations pratiques

Lieu
Auditorium du Louvre

Accès
Métro : Palais-Royal / Musée du Louvre.
Entrée par la pyramide, le passage Richelieu ou les galeries du Carrousel.
Parking du Carrousel ouvert de 7h à 23h.

Entrée libre dans la mesure des places disponibles