Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>Raphaël, les deux papes et leurs appartements

par Arnold Nesselrath, musée du Vatican, Rome et université Humboldt, Berlin

Trois protagonistes ont présidé à la réalisation des Stanze, situés au second étage du palais apostolique : le peintre, Raphaël, et ses deux commanditaires, Jules II et Léon X. Pour Jules II, le pouvoir temporel est le socle nécessaire de la mission spirituelle de la papauté. Quant à Léon X, c’est en grand diplomate qu’il relève les défis politiques de son temps. Dans la mesure où elles traduisent leurs conceptions politiques respectives, les Stanze de Raphaël nous permettent de saisir les principes et la nature de leur contribution à l’histoire mondiale.

Sont tour à tour présentées les cameree segrete où habitaient les pontifes et les salles d’apparats réservées aux actes officiels. Les trois salles témoignent des changements stylistiques de l’artiste et de ses expérimentations continuelles, du recours toujours plus important à un atelier dont les effectifs n’ont cessé de croître jusqu’à atteindre le nombre de quinze collaborateurs pour les Loges, mais surtout de l’élection d’un nouveau pontife, alors que les travaux touchaient à leur moitié. La mort des principaux instigateurs – Raphaël, Léon X, son banquier Alessandro Chigi et son conseiller ecclésiastique, le cardinal Bibbiena – marquèrent la fin d’une époque.

Biographie et bibiographie sélective

Arnold Nesselrath est responsable du département scientifique et des laboratoires des musées du Vatican ; il est également professeur d’histoire de l’art à l’université Humboldt de Berlin. Ses principaux domaines de recherche sont l’art et l’architecture de la Renaissance ainsi que la fortune de l’antique.

En parallèle à ses activités universitaires, après avoir entrepris en 1982 une collaboration avec les musées du Vatican, il mène depuis 1995 le chantier d’étude et de restauration des fresques du Vatican.

Parmi les nombreux chantiers qu’il a dirigés, mentionnons notamment : au Vatican, les Stanze de Raphaël, les fresques du Quattrocento de la chapelle Sixtine, la chapelle Nicolina (Fra Angelico), l’appartement Borgia (Pinturicchio) ainsi que la chapelle Paolina ; à Sainte-Marie-Majeure les mosaïques (ve siècle et Jacopo Torriti) et la chapelle Sforza de Michel-Ange (xvie siècle) ; au Latran le Christ achéropite du Sancta Sanctorum (vie siècle). Les résultats de ces restaurations ont été souvent consignés dans ses publications.

Il a aussi été commissaire (ou co-commissaire) de plusieurs expositions dont : « Raffaello Architetto » (Rome, 1984), « Raffaello in Vaticano » (Città del Vaticano, 1984), « Gherardo Cibo alias Ulisse Severino da Cingoli » (Sanseverino Marche, 1989), « Angels from the Vatican. The Invisible Made Visible » (exposition itinérante dans sept villes des États-Unis et à Toronto, 1998-1999), « Hochrenaissance im Vatikan (1503-1534). Kunst und Kultur im Rom der Päpste I » (Bonn, 1998), « Carlo Magno a Roma » (Città del Vaticano, 2000), « La Roma di Leon Battista Alberti » (Rome, 2005), « Barock im Vatikan. Kunst und Kultur im Rom der Päpste II (1572-1676) » (Bonn et Berlin, 2006), « Laocoonte. Alle Origini dei Musei Vaticani » (Città del Vaticano, 2006), « Raphael. Cartoons and Tapestries for the Sistine Chapel » (Londres, 2010), « Himmlischer Glanz » (Dresde, 2011).

En 2009 au musée du Louvre, il participait aux journées d’étude autour de la collection de peintures de Raphaël et de son atelier, suivies d’une journée de restitution publique (« Raphaël à Rome. Les dernières années », Auditorium du musée du Louvre, 25 juin 2010).

En compagnie de Rick Holt et avec le soutien du J. Paul Getty Trust, il a constitué la plus ancienne banque de données d’histoire de l’art, accessible sur Internet : le Census of Antique Works of Art and Architecture Known to the Renaissance, qui fait partie du projet interdisciplinaire du même nom auprès de l’université Humboldt qu’il dirige depuis 1981. Et avec Horst Bredekamp, il est directeur de rédaction de la revue Pegasus – Berliner Beiträge zum Nachleben der Antike qu'ils ont fondé en 1999.


Bibliographie sélective
« Raphael’s Archeological Method », in Raffaello a Roma, Rome, Edizioni dell’Elefante, 1986, p. 357-371.

« Das Fossombroner Skizzenbuch », Studies of the Warburg Institute, vol. XLI, Londres, Warburg Institute, 1993.

 « Il Cortile delle Statue : luogo e storia », in Il Cortile delle Statue – Der Statuenhof des Belvedere im Vatikan, sous la dir. de Matthias Winner, Mayence, P. von Zabern, 1998, p. 1-16.

Census of Antique Works of Art and Architecture Known in the Renaissance, Project Dyabola, Humboldt-Universität zu Berlin et Munich, Biering & Brinkmann, 2003.

Vatican – La chapelle Sixtine – Le Quattrocento, Milan, FMR et Cité du Vatican, Musei Vaticani, 2004 (édition française et italienne).

Laocoonte – alle origini dei Musei Vaticani, catalogue d’exposition, dir. Francesco Buranelli, Paolo Liverani et Arnold Nesselrath, Rome, Musei Vaticani, 18 novembre 2006 – 28 février 2007, Rome, « L’erma » di Bretschneider, 2006.

« The Codex Stosch : Surveys of Ancient Buildings by Giovanni Battista da Sangallo », Pegasus – Berliner Beiträge zum Nachleben der Antike, vol. VIII, Berlin, 2006, p. 9-90.

« Impressionen zum Pantheon in der Renaissance », in Pegasus – Berliner Beiträge zum Nachleben der Antike X, 2008, p. 37-84 (édition anglaise: « Impressions on the Pantheon in the Renaissance », in The Pantheon, sous la dir. de Marc Wilson Jones et Tod Marder, Cambridge, Cambridge University Press).

Raphael: Cartoons and Tapestries for the Sistine Chapel, catalogue d’exposition, dir. Mark Evans, Clare Browne et Arnold Nesselrath, Londres, Victoria & Albert Museum, 8 septembre - 17 octobre 2010, Londres, V&A Publishing, 2010.

Himmlischer Glanz: Raffael, Dürer und Grünewald malen die Madonna, catalogue d’exposition, dir. Andreas Hennin et Arnold Nesselrath, Dresde, Gemaldegalerie Alte Meister, Staatliche Kunstsammlungen, 6 septembre 2011 – 8 janvier 2012, Munich, Prestel, 2011.

 « Raffaels Kinder », in Die Sixtinische Madonna – Raffaels Kultbild wird 500, catalogue d’exposition, dir. Andreas Henning, Dresde, Gemäldegalerie Alte Meister, Staatliche Kunstsammlungen, 26 mai – 26 août 2012, Munich – Londres – New York, Prestel Verlag, 2012, p. 58-67.

 

Cycle(s) : Raphaël et Pinturicchio. Les grands décors des appartements du pape au Vatican

Informations pratiques

Lieu :
Auditorium du Louvre sous la pyramide.

Tarifs :
Tarif E : 6 euros, 5 euros (réduit), 4 ou 3 euros (solidarité et jeunes)
Gratuit avec la CLJ (Carte Louvre Jeunes) dans la limite des places disponibles.
Accès sur présentation de votre carte à l’entrée.

Réservations :
. Par téléphone : Au 01 40 20 55 00, du lundi au vendredi (sauf le mardi), de 11h à 17h, uniquement par carte bancaire.

. Sur place, à la caisse de l’auditorium, du lundi au samedi (sauf le mardi) de 9h à 17h30, jusqu’à 19h30 les mercredis et vendredis, et jusqu’au début des séances les soirs de programmation.

Informations :
01 40 20 55 55, de 9h à 19h du lundi au vendredi.

Conditions des réductions tarifaires

Documents liés

Programme détaillé du cycle "Raphaël et Pinturrichio"

(pdf, 2.32 Mo)

Téléchargement