Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Evénements>Réouverture des salles françaises du 17e siècle

A partir du 9 novembre 2016
Grands tableaux d’autel, délicates natures mortes, chefs-d’œuvre du classicisme français, prestigieux tableaux d’histoire, œuvres retrouvées, le parcours des salles françaises du 17e siècle propose un nouveau regard sur les collections du musée.

Les grands tableaux d’autel
Désormais installée sur une cimaise de la salle des Tableaux d'autel, la magistrale Crucifixion de Nicolas Tournier instaure un dialogue avec un tableau au coloris tout aussi sombre et dramatique : l'Institution de l'Eucharistie de Nicolas Poussin. La Crucifixion est présentée entre deux Vierges à l'Enfant très élégantes, et pourtant assez peu connues, de la main de La Hyre et de Le Sueur. Par leur sérénité et leur douceur, celles-ci tempèrent l'émotion  poignante que suscitent les deux chefs-d’œuvre de Poussin et de Tournier.

La Vie de saint Bruno
La salle suivante est consacrée à la Vie de saint Bruno, le cycle peint pour le cloître de la Chartreuse de Paris, et que Diderot réclamait à grands cris : « où est la Vie de saint Bruno ? ». La voici retrouvée.

Les décors de l’Hôtel Lambert par Le Sueur
Dans la salle suivante, consacrée à l’atticisme, ce classicisme raffiné du milieu du siècle à Paris, on admirera une partie des décors de l’Hôtel Lambert, cabinet de l’Amour et chambre des Muses où Le Sueur a eu une grande part.

Tableaux précieux de Nicolas Poussin et Jacques Stella
Autre joyau présenté dans le cabinet voisin : la petite Assomption de Poussin, peinte sur un tissu de soie bleue, répond par sa beauté et sa préciosité au chef-d'œuvre exécuté sur une plaque d'albâtre veiné par l'ami de Poussin, Jacques Stella.

L’art des natures mortes
Il faut s'arrêter ensuite dans le petit cabinet des Natures mortes devant la « cimaise des cerises » : les deux peintures de François Garnier et de Louise Moillon consacrées à divers fruits rouges réjouissent le regard et aiguisent l'appétit. On pourra ainsi redécouvrir le petit bijou de Garnier : Groseilles à maquereau et cerises, œuvre précieuse qui avait été volée puis retrouvée en 2006. Sur la cimaise voisine, ce sont les prunes, les pêches et les groseilles qui sont à l'honneur de part et d'autre de l'icône de la nature morte française : le Dessert de gaufrettes de Lubin Baugin.

Chefs-d’œuvre des frères Le Nain et de Georges de La Tour
On s’arrêtera dans la salle suivante devant les œuvres des frères Le Nain, notamment la Charette et la Forge, non loin du Repas de paysans et des Pèlerins d’Emmaüs, quatre œuvres qui font la part belle aux enfants. Une cimaise entière est dédiée aux chefs-d’œuvre de La Tour, dont le Louvre s’enorgueillit, enfin présentés tous ensemble.

Monumentales scènes de bataille
Dans la salle Le Brun, c'est de nouveau le monumental qui est à l'honneur avec les immenses compositions de l'Histoire d'Alexandre, qui font pénétrer le visiteur, comme en technicolor, au cœur des batailles antiques.
Mais la nouveauté de cette salle, c'est bien la toile d'Adam François Van der Meulen, le Siège de Luxembourg, peinte pour Louis XIV à Marly et restaurée il y a dix ans, mais qui n'avait pas encore trouvé une place dans le parcours. La touche juste et précise, le souffle du vaste paysage, la richesse du coloris avec cette dominante bleu-lapis, éblouiront les visiteurs, en s'harmonisant à merveille avec les compositions de Le Brun peintes pour Fouquet et pour Louis XIV.

Les peintres de Louis XIV
Les peintures de Le Brun sont encore l'un des points forts de la dernière salle du parcours, celle des Peintres de Louis XIV : on y découvre, pour la première fois présenté au public, un tableau dont on avait perdu la trace : le Christ au jardin des oliviers. Il a été retrouvé au cours des recherches effectuées pour l'exposition Charles Le Brun au Louvre-Lens et sa restauration vient tout juste de s’achever.

Informations pratiques

A partir du 9 novembre 2016
Salles de peinture française du 17e siècle
Sully 2ème étage
Salles 19 à 35

Achetez votre billet