Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Soutenez le Louvre>Grâce à vos dons>Deux groupes en marbre de Nicolas Coustou du parc de Marly...

Deux groupes en marbre de Nicolas Coustou du parc de Marly restaurés au musée du Louvre

Restaurations - Archives - 1 Juin 2013

Grâce au mécénat du fonds de dotation Terre de Cultures, Méléagre tuant un cerf et Méléagre tue le sanglier, deux statues monumentales de Nicolas Coustou ont été restaurées et sont exposées Cour Marly, aux côtés des célèbres chevaux du sculpteur.

Grâce au mécénat du fonds de dotation Terre de Cultures, "Méléagre tuant un cerf" et "Méléagre tue le sanglier", deux statues monumentales sculptées par Nicolas Coustou au début du XVIIIe siècle viennent d’être restaurées. Elles sont désormais exposées sous la verrière de la Cour Marly, aux côtés des célèbres chevaux du sculpteur.

Méléagre tue le sanglier, Nicolas Coustou

Méléagre tue le sanglier, Nicolas Coustou

© Musée du Louvre

Le déplacement et la restauration des œuvres

Auparavant installés en plein air dans le parc du musée-promenade de Marly-Louveciennes et exposés aux intempéries, ces deux groupes devaient être transférés dans un lieu fermé pour des raisons de conservation. Une restauration était par ailleurs indispensable au vu de l’encrassement des statues et à la colonisation de microorganismes (algues, champignons et  bactéries), qui leur conféraient une couleur grisâtre en surface et sur les joints, occultant partiellement la beauté du marbre. Un nettoyage minutieux et une reprise des joints et des ragréages a permis de rendre tout leur éclat aux Chasseurs qui ont naturellement trouvé leur place dans la cour Marly du musée du Louvre.
 

La sculpture de Marly

Le parc de Marly et son décor appartiennent aux grandes réalisations du règne de Louis XIV. C’est en effet sur cette colline, déjà habitée mais en lisière des grandes forêts de chasse, que Louis XIV a choisi de se faire construire, par Jules Hardouin-Mansart, une résidence plus intime que Versailles. Alors que les bâtiments ont été détruits à la Révolution, et que le parc reste seul à évoquer la grandeur passée, la sculpture a été transférée dès le XVIIIe siècle au jardin des Tuileries. Le musée du Louvre, gestionnaire du jardin, s’en trouve donc l’héritier et a entrepris depuis 1870 la sauvegarde et l’exposition des œuvres provenant du parc de Marly. En 1993, l’ouverture de la cour Marly qui présente la majeure partie des sculptures connues a été l’occasion de mettre en valeur les marbres les plus célèbres, dont les emblématiques Chevaux de Marly d’Antoine Coysevox et de Guillaume Coustou.

Méléagre tuant le cerf et Méléagre tuant le sanglier, deux sculptures originales par Nicolas Coustou, avaient quant à elles été replacées dans le parc de Marly en 1938, déposées par le musée du château de Versailles. Vandalisées, elles avaient été remplacées in situ par des moulages et abritées dans le petit jardin du musée-promenade de Marly-Louveciennes. Mais la situation en extérieur les endommageait encore et les autorités de Marly ont demandé au Louvre d’exposer désormais ces deux grands groupes dans la cour Marly. Le Louvre a déposé à cette occasion des statues de muses antiques provenant du parc de Marly au musée-promenade.
 

Méléagre tuant le sanglier, Nicolas Coustou

Méléagre tuant le sanglier, Nicolas Coustou

© Musée du Louvre

Les groupes de Nicolas Coustou

En 1703, une commande prestigieuse fut adressée à Nicolas Coustou, neveu d’Antoine Coysevox, celle de deux grands groupes en marbre, Méléagre tuant le cerf  et Méléagre tuant le sanglier, première œuvre d’envergure pour l’artiste. Dès 1706, les Chasseurs sont achevés et mis à une place d’honneur à proximité du Pavillon royal de Marly.


Le Louvre expose déjà dans la cour Marly l’ensemble des sculptures de la grande perspective du domaine de Marly : les chevaux de Coysevox, les groupes de fleuves, les statues de Neptune, Amphitrite, la Seine et la Marne, et les deux groupes de trois statues qui étaient situées non loin des deux Méléagre, Faune, Adonis et des Nymphes. Les deux Méléagre étaient les seules pièces manquantes à ce grand axe, rythmé par des statues qui se répondent deux à deux. Ils sont le complément du groupe d’Adonis et des Nymphes, pour évoquer la glorification de la nature sauvage qui est un thème majeur de l’iconographie du lieu, fait d’eaux et de bois.


Ces deux groupes représentent des scènes en pleine action, qui s’inspirent sans doute des illustrations de Tempesta pour les Métamorphoses d’Ovide gravées vers 1606 : un même mouvement plein de fougue porte les chasseurs en avant au-dessus de l’animal épuisé et affaissé, une même ardeur se peint sur leur visage. Dans cette composition resserrée, Nicolas Coustou a inventé l’ingénieux mouvement qui entraîne les chasseurs à enjamber leur victime. Dans l’un des groupes, le cerf affalé et à bout de souffle, les membres écartés, redresse encore la tête vers la droite, l’ensemble de son corps décrivant un arc de cercle qui contredit le mouvement de Méléagre dont le buste est en rotation vers la gauche.


L’intérêt de ces œuvres réside dans le réalisme des scènes, qui fait oublier la mythologie, à une époque où les souverains étaient de grands chasseurs. Méléagre est saisi au moment même où il s’apprête à tuer ses victimes terrassées. Il est d’abord un chasseur et les animaux, qui ont perdu leur ancienne fonction décorative, sont eux aussi les acteurs du drame qui est en train de se dérouler en deux tableaux.


L’art de Versailles est ici dépassé car il avait peu connu cet élan baroque, ces affrontements dynamiques, ce sentiment de tension, ce mouvement qui déplace les lignes et les volumes. La sérénité classique, plus statique, fait place à un art nouveau plus naturaliste, plus animé.
 

Informations pratiques

Adresse et téléphone :
Musée du Louvre, 75058 Paris - France
+ 33 (0)1 40 20 53 17

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Achetez votre billet