Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Soutenez le Louvre>Grâce à vos dons>Restauration des sculptures de la salle Jean Goujon

Restauration des sculptures de la salle Jean Goujon

Restaurations - Archives - 1 Février 2009

À l’instar du travail réalisé dans la cour Marly entre 2004 et 2007, une importante campagne de restauration a été menée sur les sculptures de la salle Jean Goujon. Le Cercle des Mécènes a permis, grâce à son soutien, de restituer toute la noblesse et la finesse de cet ensemble majeur de la sculpture.

Saint Paul sur le chemin de Damas, François Marchand, Département des Sculptures

Saint Paul sur le chemin de Damas, François Marchand, Département des Sculptures

© 1994 Musée du Louvre / Pierre Philibert

La salle Jean Goujon réunit des sculptures emblématiques de la Renaissance classique française et expose les œuvres de trois artistes majeurs : Jean Goujon, Pierre Bontemps et François Marchand.

Influencés par l’art italien de la Renaissance et empruntant aux canons antiques, les statues et les bas-reliefs présentent dans un style maniériste des figures alanguies, des draperies d’une exceptionnelle fluidité, un modelé subtile, et une légèreté dansante qui semblent renouer avec l’art de la Grèce Classique. Une nouvelle expressivité anime avec finesse les visages.

Mais dans cette salle où les œuvres n’ont jamais été restaurées, le temps a dissimulé la richesse des traits et désagrège progressivement la pierre. A l’instar du travail effectué dans la Cour Marly, une importante campagne de restauration a été menée sur les sculptures de la salle Jean Goujon.

Sculptés dans une pierre calcaire fine et grise, les bas reliefs de François Marchand représentant les Actes des Apôtres avaient souffert de nombreuses pertes de matière : têtes, mains, bras, mains ont disparu sur le bas relief de la Conversion de Saint Paul.

Les différents éléments qui composent le tombeau de Philippe Chabot par Pierre Bontemps étaient également fortement érodés : de fortes crevasses sont apparues au niveau des jointages du Lion héraldique ; le corps de la Fortune, gisant en albâtre, etait parsemé d’éclats et une large fente parcourt toute la poitrine, le bras et le mollet.

A l’image de ces deux ensembles, les oeuvres présentées dans la salle Jean Goujon souffraient d’une sévère érosion qui a nécessité un important travail de consolidation, de refixage, nettoyage et rebouchage des nombreuses fentes qui altèrent marbre, calcaire et albâtre. 

En 2009, le soutien du Cercle des Mécènes a permis de restituer toute la noblesse et la finesse de cet ensemble majeur de la sculpture du XVIe siècle français.

Informations pratiques

Pour toute information concernant le mécénat individuel et le mécénat des entreprises, veuillez contacter:

Krystyna Pieter
Tel : 01 40 20 57 92
Mèl : mecenat@louvre.fr