Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Visites & Activités>Parcours à imprimer>Trop grand !

Parcours Trop grand ! La folie des grandeurs

Parcours thématique - Durée : 1h30 - Jours de visite : Lundi Mercredi Jeudi Samedi Dimanche

Familles Enfants Groupes scolaires Groupes

Pieds d'un colosse royal réinscrit par Aménophis III  (détail)
Pieds d'un colosse royal réinscrit par Aménophis III  (détail)

© RMN / F. Raux

00Introduction

Pourquoi faire si grand ? Les souverains de tous les temps ont toujours cherché à marquer leur règne pour le prestige de leur royaume mais aussi pour passer à la postérité. Il s’agit donc de retrouver les œuvres les plus monumentales du musée et de comprendre pourquoi elles ont été réalisées.

Certaines œuvres que tu croises dans le musée t’obligent à lever la tête ou à prendre du recul pour les voir en entier. Elles sont trop grandes ! Beaucoup trop grandes même, pour mettre chez soi ou pour y habiter… à moins d’être un roi. Car un roi a besoin de montrer sa puissance pour être respecté et admiré. Alors il construit d’immenses palais, se fait représenter par des statues colossales ou dans des peintures gigantesques de façon à impressionner mais aussi pour laisser un souvenir de lui quand il sera mort. C’est pourquoi aujourd’hui encore on se souvient d’empereurs ou de pharaons grâce aux œuvres monumentales qui ont été conservées dans leur emplacement d’origine ou dans les musées.


Itinéraire jusqu'à la prochaine œuvre :
Depuis la pyramide, prends la direction Richelieu. Après le contrôle des billets, tourne à droite puis à gauche pour rejoindre la cour Puget. La première oeuvre du parcours Les Captifs de Martin Desjardin s'élève face à toi.

Captifs
Captifs

© 1994 RMN / René-Gabriel Ojéda

01Captifs

Compare la main d’un de ces personnages avec la tienne. Ces quatre géants sont trois fois plus grands que toi ! Ils représentent les pays vaincus par le roi Louis XIV. Observe la diversité de leurs expressions et note les signes de leur défaite : armes brisées, fers aux poignets… Au-dessus, le Roi-Soleil les dominait. Ce groupe sculpté en bronze, autrefois doré et dominé par le Roi-Soleil, occupait le centre de la place des Victoires à Paris. La statue du souverain a été fondue à la Révolution car elle était une image grandiose de la royauté.

Itinéraire jusqu'à la prochaine œuvre :
Prends le passage à droite des Captifs, puis tourne à gauche. Monte les marches puis les escaliers mécaniques jusqu’au rez-de-chaussée et entre dans le département des Antiquités orientales. Traverse la salle 1, puis tourne à gauche dans la salle 2 et rends-toi dans la salle 4, à droite.

Héros maîtrisant un lion
Héros maîtrisant un lion

© 2011 Musée du Louvre / Thierry Ollivier

02Le palais du roi Sargon II

Place-toi sous le géant qui étrangle un lion. Il exprime la puissance du roi. Regarde-le droit dans les yeux : il te domine,  tu n’es qu’à la hauteur de ses genoux ! Seul le lion semble à bonne échelle : il est figuré grandeur nature. Derrière toi, deux monstres, appelés les lamassu, gardent la porte et protègent le palais et les rois assyriens. Ils mesurent 4 mètres de haut et pèsent 30 tonnes. Ils ont la tête d’un homme pour montrer leur intelligence et le corps de trois animaux - lion, aigle et taureau – pour exprimer leur puissance.

Itinéraire jusqu'à la prochaine œuvre :
Passe entre les deux lamassu puis tourne à droite dans la salle 6. Poursuis ton chemin jusqu’à la salle 8 et tourne à gauche pour rejoindre la salle 12 a.

Chapiteau d'une colonne de la salle d'audiences (Apadana)du Palais de Darius Ier
Chapiteau d'une colonne de la salle d'audiences (Apadana)du Palais de Darius Ier

© 1999 RMN / Hervé Lewandowski / Franck Raux

03Le palais de Darius

Approche-toi des deux taureaux. Que portent-ils ? Au dessous, un dessin montre qu’il s’agit du chapiteau d’une des trente-six colonnes qui soutenaient le toit de la salle de réception. Ici, seul le chapiteau rentre dans la pièce. Regarde par la fenêtre à droite. Essaie d’imaginer la hauteur totale d’une colonne. Haute de 21 mètres, elle atteindrait le toit du Louvre. C’est le palais le plus gigantesque de l’époque : le roi perse Darius l’avait édifié pour impressionner les peuples voisins…

Itinéraire jusqu'à la prochaine œuvre :
Traverse les salles 13 et 16, descends l’escalier. Poursuis tout droit puis monte l’escalier suivant. Passe les salles 18 à 21 et tourne à droite pour entrer dans le département des Antiquités égyptiennes. Rends-toi dans la salle 13.

Sarcophage du roi Ramsès III
Sarcophage du roi Ramsès III

© Musée du Louvre/C. Décamps

04Le sarcophage de Ramsès III

Fais le tour de cet énorme bloc de granite. Creusée pour recevoir le corps d’un pharaon, cette pierre très résistante devait l’abriter pour l’éternité. Le corps ne reposait pas à même la cuve, il était enfermé dans d’autres sarcophages en bois ou en métal précieux. Observe la décoration. En bas, la frise gravée symbolise le mur protecteur de la forteresse royale. En remontant l’escalier, note qu’il en manque le couvercle.

Itinéraire jusqu'à la prochaine œuvre :
Quitte cette salle par l’escalier qui mène à la salle 12. Va jusqu’au fond de la salle et regarde sur ta gauche.

Pieds d'un colosse royal réinscrit par Aménophis III
Pieds d'un colosse royal réinscrit par Aménophis III

© 2006 Musée du Louvre / Christian Décamps

05Le colosse d'Aménophis III

Approche toi des grands pieds en granite rose. Longs de 1,15 mètre de long, ils appartiennent à un pharaon. Si tu lèves la tête tu vois la sienne. Cette statue taillée dans un seul bloc mesurait environ 10 mètres, deux fois la hauteur des colonnes qui sont derrière lui. Imagine-le debout ! Cette statue colossale d’Aménophis III était placée dans la première cour de son temple funéraire à Thèbes. Elle devait en rappeler la mémoire.

Itinéraire jusqu'à la prochaine œuvre :
Sors de cette salle, tourne à gauche et poursuis ton chemin jusqu’au prochain escalier. Descends-le puis remonte celui d’en face pour accéder au département des Antiquités grecques, étrusques et romaines. Poursuis tout droit jusqu’au prochain escalier et monte-le. Tourne ensuite à gauche, et regarde au sommet de l’escalier.

La Victoire de Samothrace
La Victoire de Samothrace

© 2014 Musée du Louvre / Philippe Fuzeau

06La Victoire de Samothrace

La statue qui surplombe l’escalier était autrefois placée dans un sanctuaire dominant la mer. Trop fragiles, sa tête et ses bras ont été brisés. Approche-toi. Comment le sculpteur a-t-il suggéré la force du vent et de la mer ? Observe son corps et ses ailes déployées. Le socle représente la proue d’un navire. Cette « victoire » commémore une bataille navale remportée par les Grecs. Sa taille monumentale devait assurer le succès aux combattants.

Itinéraire jusqu'à la prochaine œuvre :
Reviens sur tes pas, descends quelques marches puis, sur ta gauche, remonte vers le département des Peintures, pénètre dans la salle 75. Dirige-toi au centre de la salle et regarde le mur de droite.

Sacre de l'empereur Napoléon Ier et couronnement de l'impératrice Joséphine dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 2 décembre 1804
Sacre de l'empereur Napoléon Ier et couronnement de l'impératrice Joséphine dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 2 décembre 1804

© Musée du Louvre, dist. RMN / Angèle Dequier

07Le Sacre de Napoléon

Prends du recul pour observer ce tableau immense. Napoléon l’a commandé pour montrer son pouvoir. Peux-tu dénombrer les personnages ? Ils sont deux cents et occupent 60m2 de toile. David a mis trois ans à les peindre. La scène se passe à Notre-Dame de Paris. Au centre, tu reconnais l’empereur au moment où il couronne sa femme Joséphine ; derrière lui, assis, se tient le pape. Essaie de retrouver les objets du sacre; couronne, sceptre impérial, main de justice et globe.

Itinéraire jusqu'à la prochaine œuvre :
Sors au fond de la salle et prends à gauche l’ascenseur pour rejoindre la sortie. Ta visite est maintenant terminée.

 

Auteur(s) :
Cyrille Gouyette