Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Musique>Sharon Kam, clarinette , Isabelle van Keulen, violon ,...

Musique Sharon Kam, clarinette , Isabelle van Keulen, violon , Ulrike-Anima Mathé, violon , Volker Jacobsen, alto et Gustav Rivinius, violoncelle

Concert du soir

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

En partenariat avec :

Mozart, Brahms

Sharon Kam, clarinette 
Isabelle van Keulen, violon
Ulrike-Anima Mathé, violon
Volker Jacobsen, alto
Gustav Rivinius, violoncelle

Mozart 
Quintette en la majeur K 581

Brahms 
Quintette en si mineur opus 115

Biographies

Sharon Kam, clarinette
Née en Israël, Sharon Kam est diplômée de la Juilliard School de New York où elle étudie avec Charles Neidich. Premier prix du concours international ARD de Munich en 1992, elle obtient le prix Davidoff parrainé par le festival de musique du Schleswig-Holstein, ainsi que le prix japonais du Bunkamura Orchard Hall.
À seize ans, Sharon Kam fait ses débuts avec l’orchestre philharmonique d’Israël sous la direction de Zubin Mehta et, peu après, est invitée à participer au concert historique qui réunit les orchestres philharmoniques de Berlin et d’Israël à Tel Aviv. Depuis, elle a joué notamment avec l’orchestre symphonique de Chicago, l’orchestre philharmonique de Berlin, le Gewandhaus de Leipzig sous la direction de Kurt Masur, les orchestres des radios de Munich et Francfort, l’orchestre symphonique de Toronto et les orchestres philharmoniques de Hambourg, Tokyo et d’Israël.
Elle a donné des récitals à Paris, New York, Tokyo, Francfort, Munich, Vancouver, Jerusalem, St. Louis, Pittsburgh, Tel Aviv... Elle est également l’invitée des festivals de Ravinia, Verbier, Seattle, Vancouver, Marlboro, Colorado et du festival Mostly Mozart, organisé chaque année par le Lincoln Center de New York.
Chambriste renommée, Sharon Kam a pour partenaires réguliers les quatuors Guarneri et Tokyo, les pianistes Yefim Bronfman et Itamar Golan, les violonistes Kim Kashkashian, Tabea Zimmermann et Christian Tetzlaff, la soprano Barbara Bonney…
Depuis 1995, elle a enregistré en exclusivité chez Teldec les œuvres majeures du répertoire pour clarinette, et notamment les concertos de Weber avec l’orchestre du Gewandhaus de Leipzig dirigé par Kurt Masur, un récital d’œuvres de Schumann, Poulenc et Debussy avec le pianiste Itamar Golan, un disque dédié à Penderecki et Lutoslawski. En 2011 est paru chez Berlin Classics un disque comprenant le quintette et le concerto pour clarinette de Mozart.
Elle a fait ses débuts en France à l’auditorium du Louvre en 1996.

 

Isabelle Van Keulen, violon
Violoniste mondialement reconnue, Isabelle Van Keulen a joué sur les plus grandes scènes internationales, son charisme et sa polyvalence en faisant une des musiciennes les plus recherchées de sa génération.
Elle s’est produite en soliste avec les orchestres Philarmoniques de Berlin, Londres, Helsinki, le Royal Concertgebouw Orchestra, l’orchestre de la radio bavaroise, le NDR Sinfonieorchester de Hambourg, l’orchestre du Gewandhaus de Leipzig, l’orchestre du Konzerthaus de Berlin, l’orchestre de la radio de Vienne, la Tonhalle de Zürich et les orchestres symphoniques de Birmingham, du Minnesota, de Cincinnati et de Toronto, sous la direction de Thomas Dausgaard, Mark Elder, Valery Gergiev, Philippe Herreweghe, Neeme et Paavo Järvi, Sir Neville Marriner, Richard Hickox, Andris Nelsons, Sir Roger Norrington, Joseph Swensen, Osmo Vänskä, Hugh Wolff et David Zinman. Violon solo des Mozart Chamber Players de Londres, elle est également directrice artistique de l’orchestre de chambre norvégien.
Membre du trio à cordes Leopold, elle forme un duo avec le pianiste Ronald Brautigam et a pour partenaires de musique de chambre les pianistes Kristian Zacharias, Leif Ove Andsnes, Olli Mustonen et Llyrr Williams, la mezzo-soprano Christianne Stotijn et le trio Florestan.
Interprète régulière du repertoire contemporain, elle a notamment enregistré le concerto pour violon d’Erkki-Sven Tüür avec l’orchestre de Birmingham dirigé par Paavo Järvi, le concerto pour violon de Berg avec le Gothenburg Symphony Orchestra sous la direction de Mario Venzago, ainsi que Chain 2 de Lutoslawski et L’arbre des songes de Dutilleux. Sa discographie comporte également un album d’œuvres pour violon et piano de J. Haydn, W. A. Mozart, Vieuxtemps, Saint-Saëns et Stravinsky enregistré avec le pianiste Olli Mustonen pour le label Philipps Classics, et l’intégrale des œuvres pour violon, alto et orchestre de Max Bruch.
Isabelle Van Keulen joue un violon fait par Joseph Guarnerius del Gesu en 1734.

Ulrike-Anima Mathé, violon
Née en Allemagne, Ulrike-Anima Mathé a étudié auprès de Françoise Zöldy  à la Hochschule de Bâle, avant d’intégrer la classe de Dorothy Delay à la Juilliard School de New York. Elle a également été conseillée et encouragée par le violiniste Sándor Végh, lors de ses participations au festival Open Chamber Music de Cornwall, ainsi que par le pianiste Rudolf Serkin à l’occasion des académies de musique de Marlboro. Lauréate de nombreux concours, elle a notamment remporté en 1988 le premier prix des Young Concert Artists Auditions de New York et, l’année suivante, le prix du public du Concours Reine Elisabeth de Bruxelles.
Son activité de soliste l’a conduite à se produire avec l’orchestre philharmonique Tchèque, l’orchestre symphonique de Dallas, la Camerata de Salzbourg, l’orchestre de chambre de Stuttgart, la Staatskapelle de Weimar et les orchestres des radios hongroises et polonaises.
En récital et en musique de chambre, elle est l’invitée des festivals de Berlin, Lucerne, Lockenhaus, Hitzacker et Ittingen. Elle joue régulièrement en sonate avec les pianistes Alexander Lonquich, Matthias Kirschnereit et Bruno Canino.
Pour le label Harmonia Mundi, elle a enregistré les sonates pour violon seul opus 91 de Max Reger.
Ulrike-Anima Mathé enseigne depuis 1999 à la Hochschule de Detmold.

Volker Jacobsen, alto
Né à Hanovre, il y étudie l’alto avant de rejoindre la classe de Barbara Westphal à la Hochschule de Lübeck. Lors de ses deux années de perfectionnement à Vienne auprès de Thomas Kakuska, il s’est également consacré à l’étude de la musique de chambre, et a reçu les conseils de Walter Levin et des membres des quatuors Emerson, Juilliard et Berg.
En 1989, il est l’un des membres fondateurs du quatuor Artemis, avec lequel il remporte le premier prix du concours ARD de Munich, mène une carrière internationale sur les plus grandes scènes européennes et américaines, et enseigne à l’université des arts de Berlin ainsi qu’à la Chapelle musicale Reine Elisabeth de Bruxelles.
Il quitte le quatuor en 2007, il se consacre particulièrement à l’enseignement au sein de la Hochschule de Hannovre, et mène toujours une intense activité de chambriste, avec pour partenaires réguliers Renaud et Gaultier Capuçon, Leif Ove Andsnes et Juliane Banse. En sonate, il joue régulièrement avec le pianiste Matthias Kirschnereit. Il travaille également en collaboration avec des compositeurs de la jeune génération, parmi lesquels Jörg Widmann, Brett Dean, Mauricio Sotelo et Thomas Larcher.

Gustav Rivinius, violoncelle
Né en 1965, Gustav Rivinius  étudie le violoncelle à Saarbrücken avec Ulrich Voss avant de se perfectionner auprès de Claus Kanngiesser, David Geringas, Zara Nelsova et Heinrich Schiff. Lauréat des concours Rostropovitch et ARD en 1986, il est quatre ans plus tard le premier violoncelliste allemand à remporter le premier prix du concours Tchaïkovski de Moscou.
En soliste, il a notamment joué avec le London Philharmonia, les orchestres philharmoniques de Moscou, Helsinki et Dresde, les orchestres symphoniques de Berlin, Bamberg et Cincinnati, les orchestres de la radio de Saarbrücken, Munich Berlin, Leipzig et Stuttgart, l’orchestre de la Tonhalle de Zürich et l’orchestre de chambre de Lausanne.
En 1997, il a fondé le trio da Salò avec la violoniste Ani Kavafian et l’altiste Barbara Westphal, et a pour partenaires de musique de chambre Lars Vogt, Christian Tetzlaff, Antje Weithaas, Sharon Kam… Il est également l’invité régulier des festivals de Heimbach, Chautauqua, Echternach et Schleswig-Holstein.
Parallèlement à son activité de concertiste, Gustav Rivinius enseigne à la Musikhochschule de Saarbrücken. 
Pour le label Harmonia Mundi, il a enregistré des sonates de Brahms, Boccherini et Zimmermann.

 

Cycle(s) : Musiques de chambre au Louvre

Informations pratiques

Lieu :
Auditorium du Louvre

Accès :
Métro : Palais-Royal / Musée du Louvre
Entrée par la pyramide, le passage Richelieu ou les galeries du Carrousel
Parking du Carrousel ouvert de 7h à 23h

Informations :
+33 (0)1 40 20 55 55, de 9h à 19h du lundi au vendredi

Réservations :
Du lundi au vendredi (sauf le mardi), de 11h à 17h, uniquement par carte bancaire :
+33 (0)1 40 20 55 00
Groupes scolaires et centres de loisirs :
+33 (0)1 40 20 50 01
Groupes adultes (associations, comités d’entreprise…) :
+33 (0)1 40 20 54 55

A la caisse de l’auditorium :
Du lundi au samedi (sauf le mardi) de 9h à 17h30

Tarifs
Tarif A : 30 euros, 24 euros (réduit), 15 euros (« solidarité » et « jeunes »)
Conditions des réductions tarifaires

Achetez votre billet