Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Soutenez le Louvre>Grâce à vos dons>Un nouveau jardin pour le palais du Louvre

Un nouveau jardin pour le palais du Louvre

Projets muséographiques - Projet à financer - 19 Février 2013

Depuis février 2005, les Tuileries font partie du domaine du Louvre. Cette année, le Louvre s'engage dans un vaste projet de rénovation et de reverdissement afin que les Tuileries retrouvent leur splendeur d'origine.

Jardin des Tuileries - vue aérienne du grand bassin, au Grand Carré

Jardin des Tuileries - vue aérienne du grand bassin, au Grand Carré

© 2007 Musée du Louvre / Régine Rosenthal

Un jardin royal au coeur de l'histoire de France

Le palais et son jardin d’agrément à l’italienne sont créés par Catherine de Médicis à la Renaissance, à l’emplacement d’anciens fours de tuiliers.

Au début du règne de Louis XIV, les jardins sont remodelés par André Le Nôtre et prolongés jusqu’à l’horizon par la perspective des Champs-Elysées. C’est à cette date que se dessinent les Tuileries que l’on connaît aujourd’hui. C’est alors le premier jardin royal conçu par Le Nôtre. Par sa position centrale en plein cœur de la capitale, le jardin participe également au dessin de la ville, définissant notamment l’axe des Champs Elysées allant du palais des Tuileries jusqu’à la place de l’Etoile, la rue transversale dite de Castiglione ou la rue de Rivoli.

Le Roi Soleil préférant finalement loger sa cour à Versailles, les jardins sont ouverts au public: les Tuileries deviennent le premier parc public de Paris.

L’incendie de la Commune en 1871 prive le jardin de son palais, mais les Tuileries conservent leur destin national, accueillant les « grand-messes » de la Troisième République ainsi que plusieurs monuments dédiés à des hommes illustres. Au cours des années 1990, les grands travaux réalisés par les paysagistes Pascal Cribier et Louis Benech, dans le respect du dessin de le Nôtre, font finalement entrer ce jardin dans le XXIe siècle.

 

Jardin des Tuileries - massif de fleurs du grand Carré

Jardin des Tuileries - massif de fleurs du grand Carré

© 2007 Musée du Louvre / Régine Rosenthal

Richesse végétale et patrimoniale

Le jardin des Tuileries, riche de près de 3000 arbres, s’étend sur une superficie de 22 hectares. C’est encore aujourd’hui l’un des plus grands et des plus anciens jardins de Paris. Ce havre de détente renferme une diversité paysagère et une richesse biologique insoupçonnées. En outre, le jardin des Tuileries abrite des sculptures datant du XVIIe au XXIe siècle qui en font un vrai musée en plein air, prolongation naturelle du Musée du Louvre.

Véritable produit de l’Histoire, le jardin des Tuileries est un lieu unique, classé dans sa totalité comme monument historique et inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO par son emplacement en bordure de Seine.

Un nouveau jardin pour le palais du Louvre

Poumon vert au cœur de la capitale et de sa pression urbaine, les Tuileries accueillent un public diversifié et toujours plus nombreux, avec une fréquentation estimée à 14 millions de visiteurs par an.

Aujourd’hui, le jardin des Tuileries nécessite un important programme de rénovation afin de réparer les dégâts causés par l’histoire, par les intempéries et par sa fréquentation très importante. Le propos est aussi de rendre aux Tuileries une luxuriance et une fraîcheur que possédaient tous les jardins de Le Nôtre, mais qui au fil du temps et faute de moyens se sont amoindries, faisant des jardins à la française et des Tuileries en particulier un univers très minéral.

Les travaux prévus conjuguent des réflexions végétales, patrimoniales et structurelles sur le jardin. En œuvrant pour la préservation de cet ensemble historique unique, le Louvre souhaite redonner aux Tuileries toute la splendeur d’un jardin royal à la française et en faire un véritable lieu de vie, de partage et de convivialité, ouvert à tous les publics.

L’ambition du Louvre est également d’intégrer cette rénovation dans son époque, l’idée n’étant pas de recréer à l’identique le jardin de Le Nôtre sans prendre en compte les problématiques actuelles : éco-responsabilité, développement de la biodiversité, intégration de notes paysagistes contemporaines et accessibilité pour tous les publics (notamment les plus déficients) sont des axes de réflexion qui font partie intégrante du projet et guident les décisions d’aménagement.

Ses grands travaux de reverdissement et de réaménagement, qui seront lancés en hiver 2011 et s’achèveront en 2020, font partie des projets prioritaires du musée du Louvre intégrés dans le programme Louvre 2020.

 

Pour plus d'informations concernant cette rénovation, vous pouvez contacter Axelle Baillet au 01 40 20 59 36.

Je souhaite soutenir ce projet.

Informations pratiques

Pour toute information concernant le mécénat individuel, veuillez contacter
Krystyna Pieter - 01 40 20 57 92

Pour toute information concernant le mécénat des entreprises, veuillez contacter
Estelle-Sarah Eliezer - 01 40 20 59 30