Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>à 12h30La vie et la mort à Tell Brak (Syrie), Ve-IIe millénaire...

par Joan Oates, professeur honoraire de l’université de Cambridge (GB)

(Antiquités orientales)

Tell Brak constitue à la fois le plus vaste site archéologique du nord de la Mésopotamie (à lui seul le Tell s’étend sur une superficie de 50 ha et s’élève à 43 m de hauteur) et la plus ancienne cité connue à ce jour. Cette conférence fait le point sur les résultats des fouilles récentes, lesquelles ont mis en lumière : 1) les traces d’un urbanisme précoce attesté dès les Ve et IVe millénaires avant notre ère ; 2) des fosses funéraires, très singulières et même uniques en leur genre, remontant au début du IVe millénaire. Elles contenaient des crânes décapités et autres ossements humains mêlés à une quantité impressionnante de sceaux (plus de 900) à associer aux festivités relatives à l’inhumation de guerriers ennemis, abandonnés sur le champ de bataille.
Après une brève description des fouilles concernant le IIIe et le début du IIe millénaire, qui ont permis d’identifier Tell Brak avec l’ancienne cité de Nagar (bien connue par les textes d’Ebla et de Mari), on évoquera les traces, remontant au IIe millénaire, d’un artisanat du verre de l’époque du Mitanni, puis les vestiges d’un ensemble architectural exceptionnel du IIIe millénaire avant J.-C., édifices qui comprennent notamment un espace rituel comportant un dépôt d’or, d’argent et de bronze. On fera également état des dernières découvertes sur les « Idoles aux yeux » exhumées autrefois par Max Mallowan.

Le Dr Joan Oates est une figure éminente de l’archéologie britannique. Pendant soixante ans, elle a effectué des fouilles en Irak et en Syrie, sur six sites mésopotamiens de première importance allant du néolithique à l’époque romaine. Citons notamment le site assyrien de Nimrud (avec Max Mallowan et Agatha Christie) et, avec son mari, Tell al Rimah, un site du IIe millénaire réputé pour son architecture monumentale, Choga Mami, un site de l’époque néolithique, et Tell Brak (l’ancienne Nagar). Dans les années soixante, elle a vécu à Bagdad où son mari était directeur de la British School of Archeology d’Irak.
Joan Oates a enseigné à l’université de Cambridge de 1972 à 1996. Elle est actuellement Senior Fellow de l’University’s Mc Donald Institute for Archeological Research. Elle est également Fellow de la British Academy.
Elle est l’auteur de six ouvrages, parmi lesquels The Rise of Civilisation (1975), Babylon (1986) et Nimrud, An Assyrian City Revealed (2001), ainsi que de plusieurs recueils relatifs aux fouilles de Tell Brak et de Tell al Rimah, en collaboration avec son mari. Elle a publié plus de cent articles et contributions à divers ouvrages, et a collaboré à la direction éditoriale des revues Antiquity et World Archeology.

Informations pratiques

Lieu

Auditorium du Louvre

Accès libre dans la mesure des places disponibles