Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>à 12h30Le village néolithique de Dja’de (Syrie) et les plus...

Conférences et colloques à 12h30Le village néolithique de Dja’de (Syrie) et les plus anciennes peintures murales connues (vers 9000 av. J.-C.), un patrimoine à sauvegard

Conférence

par Eric Coqueugniot, CNRS, Maison de l’Orient, Lyon

(Antiquités orientales)

Le tell néolithique de Dja’de recèle des niveaux archéologiques qui appartiennent pour la plupart au 9e millénaire avant J.-C. Cette fouille porte sur une phase cruciale dans le processus de néolithisation, celle qui voit le passage d’un mode de vie basé sur la chasse et la cueillette à la pleine économie de production (agriculture et élevage) qui caractérise les phases suivantes. Les niveaux archéologiques sont particulièrement riches tant pour ce qui concerne les techniques (outillages...) que pour les indices relatifs à l'organisation sociale (pratiques funéraires, vestiges de repas collectifs...).
Dja’de est le seul site actuellement connu qui couvre l’ensemble du 9e millénaire et l’importance des niveaux archéologiques (plus de 9 m) autorise la reconnaissance d’une sériation fine qui a permis de remettre en question la hiérarchie des changements culturels. Les travaux de terrain sont maintenant en phase finale, les efforts portant sur les niveaux de base, avec un bâtiment “à usage collectif” (« bâtiment communautaire ») vieux d’environ 11000 ans. Ce bâtiment circulaire semi-enterré comporte plusieurs massifs dont les deux principaux conservent sur près de 1,80 m de hauteur un décor peint polychrome, le plus ancien connu au Proche-Orient (les peintures du premier massif ont été déposées 2008 et en partie transférées sur un support pérenne en 2009). Sur le terrain, les efforts portent sur le dégagement du second massif dont les peintures sont dans un remarquable état de fraîcheur mais sont maintenant menacées par la remontée de la nappe phréatique.
Fouille française, Dja’de est financée par le ministère des Affaires étrangères et européennes et par le CNRS. Elle entretient des rapports très étroits avec la Direction générale des Antiquités de Syrie et avec des collègues espagnols en charge notamment de la restauration des peintures.

Eric Coqueugniot est directeur de recherche au CNRS, à l’UMR 5133 Archéorient-Environnements et sociétés de l'Orient ancien, laboratoire pluridisciplinaire basé à la Maison de l’Orient et de la Méditerranée à Lyon. Il avait suivi une formation scientifique pure ayant débouché sur l’enseignement des mathématiques en France, en Tunisie et au Maroc, poursuivant en parallèle des études de préhistoire jusqu’à la soutenance, en 1981, d’une thèse de doctorat en Ethnologie et Préhistoire. De 1979 à1983, il est pensionnaire scientifique à l'Institut Français de Damas (IFEAD) en Syrie. Il intègre le CNRS en 1988. Depuis 1991, il est responsable de la fouille de Dja’de (Syrie). Il est depuis 2004 directeur de la revue CNRS Paléorient, revue pluridisciplinaire de préhistoire et protohistoire de l’Asie du Sud-Ouest et de l’Asie centrale.
Ses activités de recherche comportent deux volets : la néolithisation du Levant Nord et la régionalisation des cultures, et l’étude des outillages de pierre taillée du Chalcolithique et de l’âge du Bronze de l’Irak à la Méditerranée orientale, une contribution à la compréhension des modes de vie et des mutations technologiques et économiques. Ses terrains d’étude portent  principalement sur la Syrie (Dja’de, cuvette d’el Kowm, Mari, Ras Shamra, Al Rawda…), mais ils concernent, ou ont concerné, aussi le Liban (tell Arqa), la Jordanie (Abu Hamid), la Turquie (Güverçinkayası, Horum Höyük et Tilbeshar), l’Irak (Larsa) et la Crête (Mallia).

Bibliographie :
- COQUEUGNIOT E., 2003 : Unité et diversité des industries lithiques taillées au Proche-Orient (Levant et Anatolie méridionale) du IXe au VIIe millénaire av. J.-C. In LE BRUN A. et GUILAINE J. (éd.), Le Néolithique de Chypre : 373-387. Athènes, EFA (BCH Suppl. 43).
- COQUEUGNIOT E., 2000 : Dja'de (Syrie), un village à la veille de la domestication (seconde moitié du 9 e millénaire av. J.-C.). In GUILAINE J. (éd.) : Les premiers paysans du monde, naissance des agricultures (Séminaire du Collège de France), p. 63-79. Paris, Errance.

Informations pratiques

Lieu

Auditorium du Louvre

Entrée libre dans la mesure des places disponibles