Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>à 18h30« Faces à faces » : Chantier paysage / Mark Lewis

Projections et débats

Avec Mark Lewis, artiste, Londres, Stephen Bann, Bristol University, Philippe-Alain Michaud, Musée national d’art moderne, Paris, et Laura Mulvey, Birkbeck University of London

Formé en photographie, Mark Lewis s’approprie le médium filmique à partir des années 1990 en adoptant une forme critique, habitée par les références historiques que constituent la peinture, la photographie et le cinéma. Dans ses images en mouvement, l’intérêt pour la narration cinématographique cède rapidement le pas à une réflexion sur l’acte même de la vision : sites naturels, paysages urbains et scènes de genre se prêtent au travail rigoureux de la composition. Le montage est écarté au profit de vues brèves, filmées en une prise, où le site, devenu matière première, dicte la forme de son exploration. Tendue entre statisme et mouvement, la corporéité des images de Mark Lewis renvoie à l’histoire du voir autant qu’elle donne à lire les lieux et « non-lieux » du paysage contemporain. Historiens de l’art, du cinéma et du paysage dialoguent ici avec l’artiste autour d’une sélection de ses œuvres.

Projections I
Algonquin Park, September
, 2001, film Super 35 mm transféré, 4’, coul., sil. 
Children’s games, Heygate Estate, 2002,  film Super 35 mm, transféré, 7’27’’, coul., sil.
North Circular, 2000, film 35 mm (format cinémascope) transféré, 4’, coul., sil .
5262 Washington Boulevard, 2008, film 35 mm transféré, 1’45’’, NB,  sil.
Rush Hour, Morning and Evening, Cheapside, 2005, film Super 35 mm transféré, 4’34’’, coul., sil.
Willesden Laundrette, Reverse Dolly, Pan Right, Friday Prayers, 2010, film 35 mm transféré, 4' 40", coul., sil.

Projections II
Algonquin Park, Early March
, film Super 35 mm transféré, 2002,  4’, coul., sil.
Spadina : Reverse Dolly, Zoom and Pan, 2006, film 35 mm transféré, 2’55’, coul., sil.  
Downtown : Tilt, Zoom and Pan, 2005, film 35 mm transféré, 4’ 16’’, coul., sil
Northumberland, 2005, film Super 16 mm transféré, 4’ 37’’, coul., sil. 
Rear projection : Molly Parker, 2006, film 35 mm transféré, 3’54’’, coul., sil.

Notes biographiques
Mark Lewis
, né en 1958 à Hamilton, en Ontario (Canada), vit et travaille à Londres où il a fait ses études auprès du Harrow College of Art. En 2009 il a représenté le Canada lors de la 53ème Biennale de Venise. De nombreuses expositions monographiques lui ont été consacrées, notamment au Hamburger Kunstverein (Hambourg), au Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean (Luxembourg), à la BFI Southbank (Londres), au Musée National d’Art Contemporain (Bucarest), au P.S.1 Contemporary Art Center (New York) et à la Vancouver Art Gallery (Vancouver). Ses films ont été projetés lors du Festival International du film de Rotterdam en 2010 et du Festival International du film de Toronto en 2009. Mark Lewis est co-fondateur et co-éditeur du périodique Afterall- Art, Context and Enquiry (Londres, Los Angeles et Anvers) et de la maison d’édition Afterall Books. Il enseigne également les beaux-arts au Central Saint Martins College of Art and Design de Londres.

Stephen Bann est Professeur Émérite de l’histoire de l’art et Senior Research Fellow à l’Université de Bristol, et ancien Président du CIHA (comité international d’histoire de l’art). Parmi ses ouvrages, on peut noter ceux qui portent principalement sur le rapport entre l’histoire de l’art et le création contemporaine : The True Vine : On Visual Representation and Western tradition (Cambridge : Cambridge University Press, 1989) et Ways around Modernism (New York ; London : Routledge, 2007). Il a publié des monographies sur le sculpteur anglais Stephen Cox (1994) et sur Jannis Kounellis (2003), ainsi que des essais sur Brice Marden, Cy Twombly, Richard Hamilton, Antony Gormley et Ian Hamilton Finlay. Il édite actuellement une collection d’essais sur l’art et les albums photographiques du 19ème siècle. Il a été conservateur invité pour l’exposition « Painting history : Delaroche and Lady Jane Grey » qui s’est tenue à la National Gallery de Londres du 24 février au 23 mai 2010.

Philippe-Alain Michaud est conservateur, responsable de la collection des films au Centre National d’Art Moderne Georges Pompidou. Il est l’auteur de Aby Warburg et l’image en mouvement (Paris, Macula, 1998) et de Le peuple des images (Paris, Desclée de Brouwer, 2001). Il a été commissaire de plusieurs expositions dont : « Comme le rêve le dessin » (Musée du Louvre, Centre Pompidou/MNAM, 17 février - 16 mai 2005) et « Le mouvement des images » (Centre Pompidou/MNAM, 5 avril 2006 - 29 janvier 2007). Il a consacré à Mark Lewis l’article « Le cinéma des Lumière » (dans Arrêt sur image, MUDAM, Luxembourg, 2006,  pp 72-75), publication accompagnant le projet de Mark Lewis et Laura Mulvey réalisé pour l’exposition d’ouverture du Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean, « Eldorado », du 1er juillet au 20 novembre 2006.

Laura Mulvey est née à Oxford en 1941. Elle a fait des études d’histoire auprès du College St Hilda, à la Oxford University et a commencé à écrire sur le cinéma au début des années 1970 (principalement dans le périodique Spare Rib, consacré à l’émancipation féminine). Son essai « Visual Pleasure and Narrative Cinema » publié en 1975 dans la revue Screen consacrée à la théorie du cinéma, aborde les questions de l’identification du spectateur et de son rapport au regard masculin ; cet essai a contribué à établir une théorie féministe du film en tant que champ d’étude légitime. Entre 1974 et 1982 elle a co-écrit et co-dirigé avec Peter Wollen six projets : ce sont des films théoriques qui abordent les théories féministes, la sémiotique, la psychanalyse et la politique gauchiste. En 1994 elle a collaboré avec Mark Lewis sur le film documentaire Disgraced Monument. Elle a, entre autres, consacré à cet artiste l’article « Un programme cinéma » (dans Arrêt sur image, Mudam, Luxembourg, 2006,  pp 56-71). Parmi ses ouvrages, nous pouvons compter : Douglas Sirk (co-édité avec Jon Halliday, Edinburgh Film Festival 72, 1972), Visual and Other Pleasures (Londres, Macmillan, 1989), Citizen Kane (Londres, British Film Institute, 1992), Fetishism and Curiosity (Londres, British Film Institute, 1996), British Experimental Television (co-édité avec Jamie Sexton, Manchester, Manchester University Press, 2005), Death 24x a second: stillness and the moving image (Londres, Reaktion Books, 2007), Visual and Other Pleasures (deuxième edition, New York, Palgrave Macmillan, 2009). Laura Mulvey est professeur de cinéma et de communication au Birkbeck College de l’University of London.

Informations pratiques

Lieu

Auditorium du Louvre

Entrée libre dans la mesure des places disponibles