Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>à 18h30L'architecture des musées au Brésil : 1937-2005

par Lauro Augusto de Paiva Cavalcanti, directeur de l'Institut brésilien du patrimoine culturel

Sur la scène culturelle, les musées sont l’un des secteurs ayant subi ces derniers temps les plus grandes transformations. Ils constituent une espèce de creuset de centres de recherche, de mémoire, de savoir, de diversion et de centres d’innovations culturelles et technologiques. Les musées et les centres culturels abritent aujourd’hui l’expérimentation de nouveaux langages, la fixation de valeurs locales dans leur dialogue avec des réalités plus complexes et jouent un rôle important : celui d’intégrer le patrimoine au développement des villes.

Les courants d’avant-garde, qui ont toujours fui les musées, y ont désormais un lieu propice à l’expérimentation, sans la contrainte du résultat financier qu’impose la dictature du marché.
Les musées ont aussi un rôle d’agents d’un urbanisme « souple » qui favorise l’amélioration des conditions de vie et la rénovation urbaine sans grandes interventions physiques qui risqueraient de dénaturer la trame des centres historiques.

Après les exemples de la posture moderniste du cube blanc et de l’architecture monumentale, dominante dans les années 1950 et 1960, présente notamment dans les musées d’art moderne de Rio et de São Paulo, apparaît, à partir de la fin des années 1970 et 1980, une architecture établissant une dialectique d’époques. Les interventions qui concernent des réadaptations d’utilisation  prédominent. En termes d’usage, on cherche alors à établir des centres de convivialité. Quant aux artistes contemporains, ils semblent rejeter l’idée d’un cube blanc neutre et commencent à incorporer dans leurs œuvres la connotation de l’espace comme élément constitutif.

L’architecture commence alors à investir dans ce dialogue d’époques et de situations spatiales. Les musées assument un rôle important dans la  revitalisation de certaines zones de la ville. Au début des années 2000, ils reprennent, d’une certaine manière, leur « flirt » avec la monumentalité et avec l’idée de créer des jalons architectoniques significatifs.

Informations pratiques

Conformément aux directives gouvernementales de lutte contre la propagation du virus Covid-19, le musée du Louvre et le musée national Eugène-Delacroix sont fermés jusqu'à nouvel ordre.

Les visiteurs ayant acheté un billet pour cette période seront remboursés automatiquement. Aucune démarche n’est nécessaire.

Le jardin des Tuileries et le jardin du Carrousel sont ouverts.

Retrouvez sur cette page toutes les informations liées à la situation sanitaire.

Nous vous remercions de votre compréhension.