Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>à 18h30Le retable en Europe du XIIe au XIVe siècle : quelques...

par Victor M. Schmidt, Rijksuniversiteit Groningen

Cette conférence retrace les principales évolutions du retable d’autel entre le XIIe et le XIVe siècle et cherche à en dégager les points communs à l’échelle de l’Europe.

Sont plus particulièrement abordés la question de l’alliance des différents arts dans la création des retables (orfèvrerie, sculpture et peinture), l’hypothèse du passage de l’antependium au retable, les rapports du retable avec la liturgie, son inscription dans le contexte architectural qui l’entoure. Le propos s’attache en dernier lieu à évoquer l’essor de formes nouvelles, polyptyques à étages en Italie et dans la péninsule ibérique, polyptyques à volets dans les pays germaniques et les anciens Pays-Bas.

Après avoir étudié l’histoire de l’art à la Rijksuniversiteit de Groningen (Pays-Bas), où il a soutenu sa thèse de doctorat en 1988, Victor M. Schmidt a complété sa formation au Courtauld Institute of Art de Londres. Chargé de recherches pour l’Istituto Universitario Olandese di Storia dell’Arte de Florence entre 1994 et 1999, il enseigne aujourd’hui l’histoire de l’art médiéval à la Rijksuniversiteit de Groningen. On lui doit de nombreuses publications sur l’art du Moyen Âge tardif et de la Renaissance, et plus particulièrement sur la peinture italienne. En 2002 a été publié sous sa direction Italian Panel Painting of the Duecento and Trecento pour le Center for Advanced Study in the Visual Arts de la National Gallery of Art de Washington. Parmi ses derniers ouvrages, on peut citer Painted Piety : Panel Paintings for Personal Devotion in Tuscany, 1250-1400 (Florence, 2005) et, à paraître, The Altar and Its Environment, 1150-1400, en collaboration avec Justin Kroesen.

Cycle(s) : L'autel chrétien : lieu d'images

Informations pratiques

Lieu

Auditorium du Louvre

Tarifs

5 euros (plein),
4 euros (réduit),
2 euros (jeunes de moins de 26 ans)