Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Musique>à 20h30Falstaff de Giuseppe Verdi

Opéra en trois actes, livret de Arrigo Boito

Dir. : Lorin Maazel, mise en scène : Giorgio Strehler, décors : Ezio Frigerio, Orchestre de la Scala

Avec Juan Pons (Sir John Falstaff), Mirella Freni (Alice Ford), Bernd Weikl (Ford), Patricia Wise (Nanetta), Peter Kelen (Fenton), Jocelyne Taillon (Mme Quickly), Katheleen Kuhlmann (Mme Meg Page)…
Prod. : RAI, 1980, 152 min.

Dans son dernier opéra, Verdi puise dans l’œuvre immense de Shakespeare  avec le même goût de la farce que le dramaturge : mascarades, faux mariages…Une farce que trois femmes de caractère infligent à un coureur de jupon imbu de sa personne, l’Esquire Falstaff, héros atypique, viveur déchu inspiré de Henri IV.

L’opus ultime de Verdi fut une découverte tardive dans la longue carrière de metteur en scène d’opéra de Strehler qui s’enthousiasme d’emblée pour cet opéra de la nostalgie : « une œuvre dans laquelle une génération s’interroge sur ses rêves et ses déceptions ».
Strehler était aussi fasciné par ce dernier Verdi, qui  basa son oeuvre sur la structure des opéras mozartiens. D’ailleurs, le final est régie par le même parti pris de mise en scène que pour Les Noces de Figaro : les chanteurs interprètent la fugue conclusive sur le devant de la scène alors que les lumières s’allument déjà dans la salle.
Lors de sa création, la mise en scène de Giorgio Strehler et les décors d’Ezio Frigerio, suscita un certain scepticisme parmi le public milanais, un peu dérouté par l’action de ce Falstaff qui se situait dans une ferme de la plain du Pô, tel le décor de Novecento, le film de Bertolucci…
On y retrouve avec grand plaisir Mirella Freni en pétulante Alice Ford.

Cycle(s) : Une saison à... la Scala de Milan

Informations pratiques

Lieu

Auditorium du Louvre

Tarifs

8 euros (plein),
6,50 euros (réduit), 
3 euros (jeunes de moins de 26 ans)