Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Musique>à 22hOrchestre de ParisKristian Järvi, direction

John Adams/ Leonard Bernstein/ Georges Gershwin

Sous la pyramide du Louvre

John Adams
The chairman dances

Leonard Bernstein
Suite orchestrale extraite de West side Story

Georges Gershwin
Suite orchestrale extraite d'Un américain à Paris

Trois Américains à Paris
Cette année pour la Fête de la musique sous la pyramide, Christian Jarvi dirige l’Orchestre de Paris dans un concert absolument américain : Leonard Bernstein, George Gershwin et John Adams.
Christian Jarvi (Kristjan Järvi) est né Estonien mais il est devenu tellement Américain qu’on dit de lui qu’il est le nouveau Bernstein. Même physique avantageux, même énergie dans le coup de baguette, même goût pour les mélanges de musique, et, comme son modèle, il s’est fait une spécialité de ces programmes brillants qui soulèvent l’enthousiasme du grand public. Les trois morceaux choisis pour cette Fête de la musique ont été composés ou utilisés à la scène, au théâtre ou au cinéma.

Leonard Bernstein (1918-1990)
d’abord, avec une suite orchestrale extraite de West Side Story. La comédie musicale créée au Winter Garden Theatre à New York en 1957 qui est un succès immédiat n’a pourtant pas été une entreprise facile. Bernstein déclare au magazine Rolling Stone : « Tout le monde nous disait que West Side Story était un projet impossible… Et on nous disait aussi que personne ne serait capable de chanter des quartes augmentées comme celles de “Ma-ri-a”, que la partition était trop harmonique pour de la musique populaire… » D’ailleurs si le succès public est au rendez-vous, à Broadway puis à Londres, la comédie musicale n’obtiendra aucune récompense officielle. Ce qui n’est pas le cas de l’adaptation cinématographique réalisée par Robert Wise et Jerome Robbins qui remporte dix Academy Awards. Il est vrai qu’on est quatre ans plus tard en 1961, et que les grands airs comme, « I Feel Pretty », « Maria », « Tonight » et surtout « America » ont fait le tour du monde. Ce Roméo et Juliette des années 1950 qui oppose les Jets (Américains blancs) aux Sharks (Portoricains) est devenu un best-seller mondial.

George Gershwin (1898-1937)
, le deuxième compositeur de ce programme est sans doute le musicien américain le plus éclectique du XXe siècle. Reconnu dans tous les genres, il a excellé partout, fascinant les jazzmen autant qu’il les admira. Ses chansons de divertissement - le mot entertainment a été inventé pour lui - sont devenues des classiques. Une berceuse comme le « Summertime » de Porgy and Bess semble appartenir au répertoire populaire et n’avoir été écrite par personne. Ici, évidemment, un Américain à Paris, avec l’inoubliable musique extraite de son Concerto en fa pour piano qui fait danser Gene Kelly et Leslie Caron pendant 18 minutes d’un ballet légendaire.

John Adams (né en 1947)
est un peu l’intrus dans ce programme populaire, même s’il est aujourd’hui le compositeur américain vivant le plus joué en concert. Sa rencontre avec le grand public se fait en 1987 pour son premier opéra, Nixon in China, mis en scène par Peter Sellars. Ce sujet et ceux de ses opéras suivants comme The Death of Klinghoffer (1991) ou I was Looking at the Ceiling and then I Saw the Sky (1995), s’inspirent de faits divers ou politiques. En septembre 2002, eut lieu la première d’On the Transmigration of the Souls, hommage aux héros et disparus du 11-Septembre, écrit en six mois pour l’Orchestre philharmonique de New York. The Chairman Dances, qui sera interprété sous la Pyramide le 21 juin, est une composition pour orchestre créée en 1985. La pièce fut commandée par l’American Composer Orchestra, un travail dérivé de l’opéra Nixon in China alors en cours d’écriture. John Adams la reprendra presque intégralement dans l’acte III.

Informations pratiques

Lieu

Sous la pyramide du Louvre

Accès libre