Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Arts & éducation>Clefs d'analyse>Sculpter une figure ou un groupe

Clefs d'analyse Sculpter une figure ou un groupe

Notion : Composition

Sculpter une figure ou un groupe

Si les statues ressemblent au corps humain, elles n’en sont pas pour autant de simples copies. Avant de représenter un corps, une statue est d’abord un agencement de volumes, de plans et de lignes. La sculpture a une grammaire, quelles en sont les principales règles ?

Retour à la liste

Base

Partie inférieure de la sculpture, taillée dans le même bloc ou modelée dans la même masse.

Bronze

Alliage composé essentiellement de cuivre (75 à 90%) et d’étain (2 à 5%) associé éventuellement à d’autres métaux (plomb, zinc…) qui devient liquide autour de 900 à 1000° et peut être versé dans un moule

Canon

Règles de représentation du corps humain suivies par les artistes d'une époque, le canon est aussi une représentation idéale de l’homme qui se fonde sur l'observation de la nature, sur des principes mathématiques et parfois des principes philosophiques. Le mot « canon » est né dans l'antiquité avec le Doryphore réalisé par le sculpteur Polyclète. Cette statue qui représente un porteur de lance est devenue un modèle pour les artistes qui l'ont appelée « canon ». Polyclète est aussi l’auteur d’un traité théorique aujourd’hui disparu, Le Canon, qui énonce des règles de proportion. C’est le visage qui sert de référence et dont la hauteur doit être comprise sept fois dans la hauteur totale du corps. Ce canon est ensuite remplacé par celui de Lysippe, aux proportions plus allongées. Le corps mesure huit têtes. Les romains adoptent le canon lysippien que Vitruve, un théoricien de l'art romain, reprend dans ses écrits. Pendant le Moyen Age, on oublie ces règles qui sont redécouvertes par les artistes de la Renaissance : Léonard de Vinci, Dürer s'inspirent de Vitruve et déterminent plusieurs règles possibles. Entre le xviie et le xixe siècle, la référence aux canons antiques devient la règle et constitue la base de l'enseignement de l'Académie royales de peinture et de sculpture puis de l’Académie des beaux-arts.

Equilibre

Stabilité d'une sculpture obtenue parfois par des étais

Frontalité (loi de)

En sculpture, on dit qu'une figure est représentée en position frontale quand ses épaules et son bassin sont parallèles. Les quatre côtés de la figure forment quatre plans qui se rencontrent à angle droit.

Groupe

En sculpture, réunion de deux ou de plusieurs figures en ronde bosse sur un même support qui concourent à une même action ou sont unis dans une situation commune.

Hanchement

Position debout dans laquelle le poids du corps se trouve presque complétement reporté sur une seule jambe. La jambe sur laquelle le corps s'appuie est appelée jambe portante et celle qui est fléchie, jambe libre. Cette position détermine une asymétrie des deux moitié du corps et fait saillir la hanche (dit aussi contrapposto en italien).

Ronde-bosse

Se dit d'une sculpture isolée de son entourage dans tous les sens de l'espace ; on peut tourner autour et elle se présente à tous les points de vue.

Socle

Elément qui supporte la sculpture. Selon sa forme, il porte différents noms : piédestal, piédouche, gaines… Le socle est un élément indépendant de la sculpture.

Statue

Sculpture en ronde bosse représentant un être humain en entier généralement debout et en pied, parfois assis ou à cheval (statue équestre).

Terrasse

Partie supérieure de la base d'une ronde bosse sur laquelle reposent les pieds des personnages.