Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>Collectionner les antiques dans la Rome du 19e siècle : le cas...

par Antonella Magagnini, Sovrintendenza Capitolina ai Beni Culturali, Rome
En lien avec l'exposition "Un rêve d’Italie. La collection du marquis Campana", Hall Napoléon du 8 Novembre 2018 au 18 Février 2019

Alessandro et Augusto Castellani, héritiers d’un atelier d’orfèvrerie renommé fondé par leur père Fortunato Pio dans les années 1820, eurent, dès leur jeunesse, l’opportunité de fréquenter des personnalités de grande envergure et de cultiver de multiples activités et intérêts. Orfèvres, céramistes, actifs en politiques et dans l’administration de la Ville, et bien davantage, ils placèrent le « collectionnisme » archéologique au centre de leur vie. Une passion qu’Augusto fait remonter, en s’en félicitant, à la période où son frère et lui s’étaient chargés de l’inventaire et de la restauration de l’extraordinaire collection du marquis Campana. L’objectif de cette conférence sera celui de tracer les contours de la vie et des activités des frères Castellani, dont l’intérêt passionné pour les antiques dépassa de très loin la vocation de la collecte ordonnée et systématique d’objets réunis pour leur qualité et leur valeur historique et artistique. Alessandro et Augusto furent en effet, à part entière, les protagonistes d’un scénario composite et multiforme qui, surtout à Rome, conjuguait la recherche archéologique, la collection d’antiques, la muséologie et le marché antiquaire. Le fait de suivre les péripéties des frères Castellani, qui jouèrent un rôle de premier plan dans chacun de ces domaines, peut constituer une aide précieuse à la pleine compréhension de ce scénario qui ne fut certainement pas secondaire dans le contexte des événements historiques et de l’effervescence culturelle qui caractérisèrent l’Italie et l’Europe au 19e siècle.

Antonella Magagnini est archéologue et conservateur auprès des Musées du Capitole (Musei Capitolini) de Rome. Elle y planifie et coordonne les services des musées, les évènements institutionnels et les manifestations culturelles. Elle a également la responsabilité des activités complexes relatives à la modernisation et la valorisation du patrimoine muséal.  À ce titre, elle coordonne des projets de coopération nationaux et internationaux pour la promotion de programmes innovants d’étude et de recherche.
Antonella Magagnini a été professeur d’Étruscologie et Antiquités italiques à l’université de Palerme. Actuellement, elle enseigne la planification, la programmation et la gestion des évènements culturels dans le cadre de masters et cours de formation.
Sa production scientifique, qui dépasse les cinquante titres, concerne la Rome archaïque ainsi que le collectionnisme et la muséologie du 19e siècle. Elle a également publié des manuels ou des ouvrages à visée didactique destinés au grand public.

Cycle(s) : L’Europe des collections au 19e siècle

Informations pratiques

Lieu
Auditorium du Louvre, sous la pyramide

Tarif D
8 €, plein
6 €, réduit
4 €, jeune (- de 26 ans) ; solidarité ; scolaire

Gratuit
- Adhérents Amis du Louvre Jeune ;
- Etudiants en art, histoire de l’art et architecture ;
- Personnel du ministère de la Culture et de la Communication ;
- Membres du Conseil International des Musées (ICOM).

Entrée libre dans la demi-heure précédant la manifestation, sur présentation d’un justificatif

Caisse de l’auditorium
Du lundi au dimanche (sauf le mardi) de 9h à 17h15, et les mercredis et vendredis jusqu’à 19h15.
Par téléphone 01 40 20 55 00
du lundi au vendredi (sauf mardi) de 11h à 17h, uniquement par carte bancaire.

Acheter un billet