Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>Découvertes récentes à Aléria (Haute-Corse)

Par Laurent Vidal, docteur en archéologie, INRAP et Federica Sacchetti, Chercheur membre UMR 7299-CCJ- Aix-Marseille Université - CNRS - Ministère de la Culture.

Aléria est la plus importante ville antique de Corse fouillée de 1960 au début des années 90 par Jean et Laurence Jehasse. Elle doit sa renommée archéologique à un site exceptionnel classé Monument Historique et surtout à la fouille de près de 200 tombes à couloir et à chambre hypogée principalement d’époque étrusque.

Ces dernières ont livré un magnifique mobilier que l’on peut admirer au musée d’Aléria ou dans les publications (la dernière date du début des années 2000). Depuis de nombreuses années, le service régional de l’Archéologie de Corse (DRAC, Ministère de la Culture et de la Communication) mène une politique de préservation du patrimoine sur le site de la ville et de la nécropole et dans leur environnement. Les nouvelles découvertes s’inscrivent dans ce cadre. Ainsi, l’urbanisation gagnant les abords du périmètre classé, des diagnostics archéologiques sont prescrits par la DRAC pour évaluer le patrimoine enfoui susceptible d’être détruit par les constructions immobilières. L’un deux en 2017, réalisé par l’INRAP, a porté sur une grande parcelle de 5 ha vallonnée située à proximité immédiate des vestiges antiques préservés. Il a permis la découverte d’une nécropole d’époque romaine, inédite, s’étendant entre deux voies sur 1,3 ha aux portes de la ville. La répartition et l’état variable de conservation ont permis d’envisager la présence potentielle de 500 à 1200 sépultures. Compte tenu de l’assiette du projet immobilier, l’Etat a prescrit une fouille, prise en charge par le fond FNAP et réalisé en 2018 par l’INRAP. Elle s’étendait sur un peu plus d’un hectare en bordure de la nécropole d’époque romaine concernée sur 600 m2.

La fouille de cette petite partie d’un espace funéraire d’époque romaine (147 sépultures) a amené la découverte d’une nouvelle tombe d’époque étrusque profondément enfouie sous une succession de sépultures plus récentes. L’objet de la conférence est de présenter, alors que les études de laboratoires et le rapport sont encore en cours, ces nouvelles découvertes sur les pratiques funéraires à Aléria.
 

Laurent Vidal
Laurent Vidal a obtenu son doctorat d'Histoire de l’Art et d’Archéologie à l’Université Paul Valéry (Montpellier, 2000). Il est responsable d’opération d’archéologie préventive à l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives. Ses travaux portent sur les campagnes antiques ainsi que sur les pratiques funéraires. Il a coordonné une fouille programmée sur un petit prieuré rural clunisien et son cimetière médiéval dans le Gard. Depuis une dizaine d’années, il travaille plus spécifiquement en Corse.

Federica Sacchetti s’est formée en lettres classiques et en étruscologie et archéologie italique à l’Università di Bologna (Italie). Spécialiste en archéologie classique de la Scuola di Specializzazione in Archeologia, docteur en sciences archéologiques de l’Università di Padova (Italie) et ancienne Marie Curie Fellow accueillie à Aix-Marseille Université, elle a intégré depuis 2017 le Ministère de la Culture français. Ses travaux de recherche portent sur les contacts et les échanges entre Etrusques, Grecs et Celtes en Méditerranée occidentale et Europe centrale au 1er millénaire av. J.-C. Intéressée par les phénomènes de transfert culturel et de formation de la pensée eschatologique dans le monde étrusco-italique, elle les étudie à travers les objets et les iconographies funéraires. Depuis 2018 elle travaille plus spécifiquement sur la présence étrusque en Corse et coordonne la reprise des recherches sur la nécropole d’Aléria


Evénement(s) : 12h30 au Louvre

Informations pratiques

Lieu
Auditorium du Louvre, sous la pyramide

Tarif D
8 €, plein
6 €, réduit
4 €, jeune (- de 26 ans) ; solidarité ; scolaire

Gratuit
- Adhérents Amis du Louvre Jeune ;
- Etudiants en art, histoire de l’art et architecture ;
- Personnel du ministère de la Culture et de la Communication ;
- Membres du Conseil International des Musées (ICOM).

Entrée libre dans la demi-heure précédant la manifestation, sur présentation d’un justificatif

Caisse de l’auditorium
Du lundi au dimanche (sauf le mardi) de 9h à 17h15, et les mercredis et vendredis jusqu’à 19h15.
Par téléphone 01 40 20 55 00
du lundi au vendredi (sauf mardi) de 11h à 17h, uniquement par carte bancaire.

Acheter un billet