Musée fermé

Conformément aux directives gouvernementales de lutte contre la propagation du virus Covid-19, le musée du Louvre et le musée national Eugène-Delacroix sont fermés jusqu’au 18 mai inclus.

L’histoire du Louvre s’exposePavillon de l'Horloge

illustration
Cour Napoléon, Vue sur le Pavillon de l'Horloge

Dans le pavillon de l’Horloge, au centre du palais, le Louvre se raconte. De l’architecture du monument à la vie du musée et de ses collections, découvrez la trépidante histoire du Louvre, ici dévoilée.

Un pavillon historique

Le pavillon de l’Horloge marque le centre architectural du palais du Louvre. Il a été construit sous le règne de Louis XIII (1610-1643) par l’architecte Jacques Lemercier. Mais son nom de pavillon de l’Horloge remonte seulement au 19e siècle : les décors extérieurs des deux façades principales sont modifiés et deux cadrans d’horloges sont installés.

Avec ses 40 mètres de hauteur, il marque le point le plus haut du Louvre. Il rappelle ainsi l’ancien donjon de la forteresse médiévale qui a été abattu au 16e siècle lorsque le roi François Ier modernisa le Louvre pour en faire un palais de la Renaissance. Quel meilleur endroit que ce lieu marqué par l’Histoire pour comprendre un monument âgé de plus de 800 ans ? Réparties sur trois étages du pavillon, quatre salles racontent le Louvre, la richesse de ses collections et de son actualité.

illustration
La Cour Carré

Comprendre l’architecture du Louvre

Tout commence à proximité des vestiges du premier Louvre : le château fort médiéval construit par le roi Philippe Auguste vers 1200. Au détour des vestiges de la muraille, la salle de la Maquette est consacrée à l’architecture du Louvre : les nombreuses transformations qui ont marqué l’histoire du palais, mais aussi les décors réalisés par les plus grands artistes, de Jean Goujon, au 16e siècle, à Jean-Baptiste Carpeaux, au 19e siècle, avec ses sculptures au pavillon de Flore. On peut aussi y voir des vestiges du palais de Tuileries, construit à la Renaissance par la reine Catherine de Médicis, et détruit par les flammes en 1871 par les émeutiers de la Commune.

illustration
Pavillon de l'Horloge : salle d'architecture Salle 134 (Salle de la maquette), Niveau -1

La crypte Saint-Louis : la plus ancienne salle du palais

Les bases du donjon, détruit en 1528, sont visibles. Non loin de là subsiste ce qui est considéré comme la plus ancienne salle du palais : la crypte Saint-Louis. Ce nom vient des vestiges de décor qui ont pu être datés du règne de saint Louis (1226-1270). C’est ici que sont exposés des objets de la vie quotidienne retrouvés lors de fouilles archéologiques dans le cadre des travaux du Grand Louvre, entre 1983 et 1993. Les découvertes vont d’un somptueux casque de parade attribué au roi Charles VI à de modestes chaussures d’enfant.

illustration
Louvre médiéval, salle Saint-Louis Salle 137 (Salle Saint-Louis), Aile Sully, Niveau -1

Comprendre l’organisation des collections

Au premier étage du pavillon, il ne reste plus aucune trace de la chapelle que fit aménager Louis XIV entre 1655 et 1659, si ce n’est son nom.

Comme le reste du palais, la salle de la Chapelle est désormais une salle de musée. C’est ici que sont présentées les collections, leur constitution, leur diversité, et leur organisation au sein du musée. Une sélection d’œuvres présente chacune des collections, des Antiquités égyptiennes aux Objets d’art, en passant par les Peintures, les Sculptures, les Arts de l’Islam et bien d’autres encore.

La salle de la Chapelle offre aussi l’un des plus beaux points de vue du palais sur la Pyramide, les jardins, et au loin les Champs-Élysées, l’Arc de Triomphe et le quartier d’affaires de la Défense.

illustration
Pavillon de l'Horloge, la Chapelle, "les collections du Louvre" Salle 600 (les collections du Louvre), Aile Sully, Niveau 1

Le Louvre : 800 ans d'histoire

YouTube est désactivé. Autorisez le dépôt de cookies pour accéder au contenu.

Comprendre la vie du musée

Au deuxième étage du pavillon de l’Horloge, la salle d’actualité présente les missions du musée : la vie des collections au fil des restaurations, des acquisitions et de la recherche, mais aussi le rayonnement du Louvre dans le monde, avec notamment le Louvre Abu Dhabi et le Louvre-Lens.

Outre la conservation des œuvres dans les meilleures conditions possibles, un autre grand enjeu est l’accueil des publics. Car depuis plus de deux siècles, les visiteurs se pressent au Louvre. Des femmes élégantes en crinoline du 19e siècle aux copistes qui viennent étudier les tableaux des « grands maîtres », les visiteurs font partie intégrante de la vie du musée. Des tableaux les représentent même en train de parcourir les salles et de regarder les œuvres : le public devient à son tour le sujet des œuvres d’art !

illustration
Pavillon de l'Horloge : salle d'actualité Salle 900, Aile Sully, Niveau 2

L'art au musée ou le musée dans l'art

  • Hubert Robert, La Salle des Saisons au Louvre, vers 1802-1803

1 sur 12

Le saviez-vous ?

Plusieurs noms pour un pavillon

illustration
Palais du Louvre, vestibule du pavillon de l'Horloge

Une grille de château pour une chapelle

Au premier étage, l’ancienne chapelle est fermée par une imposante grille de fer forgé. Elle date du 17e siècle et provient du château de Maisons (aujourd’hui Maisons-Laffitte), près de Saint-Germain-en-Laye en Île-de-France. Elle a été installée à cet emplacement en 1819 par l’architecte Pierre Fontaine qui a travaillé sur la plupart des chantiers du Louvre au fil des régimes politiques, depuis le Premier Empire jusqu’en 1848. Une autre grille provenant du même château garde l’entrée de la galerie d’Apollon.

Grille du château de Maisons-Laffitte Salle 600, Aile Sully, Niveau 1

Découvrir aussi