Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>Eve d’Autun. Un chef-d’œuvre universel et son contexte

Par Pierre-Yves Le Pogam, musée du Louvre et Brigitte Maurice-Chabard, musée Rolin, Autun
En lien avec l’exposition « Ève d’Autun » (musée du Louvre, aile Richelieu, salle 2, jusqu’au 23 janvier 2017)

La ville d’Autun s’enorgueillit de conserver une œuvre majeure de la sculpture romane, un relief représentant Ève. Cette œuvre vient de faire l’objet d’une étude et d’une restauration au Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF) à Paris et, donc, de quitter pour la première fois la Bourgogne depuis sa création, il y a près de neuf siècles. En attendant de regagner Autun, où elle sera au centre d’une exposition l’année prochaine (« Ève ou la folle tentation », 23 juin-15 octobre 2017), elle est proposée à l’admiration des visiteurs du musée du Louvre. Cette présentation au Louvre est significative, puisque le relief d’Ève est depuis longtemps considéré comme un chef-d’œuvre de l’art universel. Pourtant cette sculpture gagne à être comprise dans son contexte, celui du cadre monumental de Saint-Lazare d’Autun et de l’art de Gislebertus, le grand artiste à l’œuvre dans cette cathédrale au début du XIIe siècle.

Pierre-Yves Le Pogam, conservateur en chef au département des Sculptures depuis 2005 (en charge des collections médiévales française et européenne, jusque vers 1400), est docteur en histoire et histoire de l’art et ancien membre de l’École française de Rome. Il a conjugué depuis sa formation à l’École des chartes et à l’université (Paris I, Panthéon-Sorbonne) l’étude des œuvres d’art et des monuments médiévaux avec l’analyse du milieu qui les a produits. Il a publié et enseigné sur l’histoire de l’architecture et de la sculpture, sur l’iconographie, la vie quotidienne et l’artisanat du Moyen Âge occidental (spécialement pour les XIe-XVe siècles), ainsi que sur l’histoire de l’histoire de l’art médiéval (histoire du goût, des collections, historiographie).

Brigitte Maurice-Chabard, titulaire d’un DEA en histoire de l’art médiéval sous la direction de Roland Recht (université de Dijon), est conservatrice en chef, directrice du musée Rolin d’Autun depuis novembre 1989 après avoir dirigé le musée Ochier de Cluny (1985-1989). Elle a œuvré pendant vingt ans aux côtés de Neil Stratford pour la réalisation et l’édition du Corpus de la sculpture de Cluny et a étudié plus particulièrement les pavements romans et la chapelle Jean de Bourbon (XVe siècle). En terre autunoise, elle a mené des recherches notamment sur la cathédrale Saint-Lazare (du XIIe au XVe siècle : rôle des portails avant leur démolition ou leur mutilation, parcours des pèlerins, armoire-reliquaire de saint Lazare) et sur le mécénat des Rolin.

Cycle(s) : Actualité de la recherche en histoire de l'art et en archéologie

Informations pratiques

Lieu
Auditorium du Louvre

Ouverture des ventes le 31 août 2016

Tarif E
6 €, plein
5 €, abonnement classique
4 €, abonnement tarif réduit
3 €, réduit
3 €, jeune ; solidarité
3 €, scolaire

Gratuit
- Adhérents Amis du Louvre Jeunes ;
- Etudiants en art, histoire de l’art et architecture ;
- Personnel du ministère de la Culture et de la Communication ;
- Membres du Conseil International des Musées (ICOM).
Entrée libre dans la demi-heure précédant la manifestation, sur présentation d’un justificatif

Caisse de l’auditorium
Du lundi au samedi (sauf le mardi) de 9h à 17h15, et les mercredis et vendredis jusqu’à 19h15.
Fermeture du 29 juin au 30 août inclus.

Par téléphone 01 40 20 55 00
du lundi au vendredi (sauf mardi) de 11h à 17h, uniquement par carte bancaire.

Sur internet
www.fnac.com

Acheter un billet pour cette séance