Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Spectacle vivant et littérature>Hommage d’un demi-dimanche à un Nicolas Poussin entier

Spectacle chorégraphique d’Hèlène Iratchet : avec elle-même et 3 autres danseurs.

Chorégraphie : Hélène Iratchet
Danse : Annabelle Pulcini, Nele Suisalu, Christian Ubl, Hélène Iratchet
Costumes, maquillages : Rachel Garcia
Lumière : Ludovic Rivière

« Plusieurs tableaux de Poussin sont sublimes, mais, dans un genre exquis, ¬Eliezer et Rebecca atteint peut-être un sommet. Chaque figure prise à part est un chef-d'œuvre ; chaque groupe de figures en est un autre ; et l'ensemble constituant le tableau aussi. Trois niveaux d'organisation donc, emboîtés l'un dans l'autre, chacun poussé au même degré de perfection ; de sorte que la beauté du tout possède une densité particulière. L'œuvre se déploie en plusieurs dimensions qui accordent chacune une importance égale au jeu des formes et à celui des couleurs. »
Claude Levi-Strauss, Regarder, écouter, lire. En regardant Poussin, IV, 1993.

« J’aime les pistes multiples que cet énoncé propose » déclare Hélène Iratchet quand on l’interroge pour percer le mystère du titre de son spectacle. « Il s’agit, précise-t-elle, d’un collage inspiré par un chapitre du recueil La Pêche à la truite en Amérique de
Richard Brautigan « A Half-Sunday Homage to a Whole Leonardo da Vinci » et par un texte de Lévi-Strauss sur Nicolas Poussin ». Hélène Iratchet s’inspire directement d’un tableau de Poussin, Eliezer et Rebecca (1648), pour composer les costumes et les gestes des quatre interprètes. Elle transpose à sa manière le jeu des regards et la subtilité des expressions dépeintes par le grand maître. La lumière accentue l’aspect dramatique des corps et laisse entrevoir des agencements soignés. Silencieux ou accompagnés à l’orgue, les tableaux se succèdent pour mettre en majesté l’expressivité des postures et leur inspiration religieuse et baroque. Des complicités feintes et des corps à corps plus rustres s’esquissent sur la musique de Bach. Le spectacle d’Hélène Iratchet explore le potentiel des rencontres fortuites et des situations absurdes que recèle un espace volontairement réduit et délimité quand quatre personnages le partagent.

Hélène Iratchet se forme successivement au Conservatoire et au Centre de Développement Chorégraphique de Toulouse, puis au Merce Cunningham Studio à New York. Elle est interprète pour Gisèle Vienne et Etienne Bideau-Rey, Thierry Bédart, Thierry Baë, David Wampch, Xavier le Roy, Sylvain Prunenec, Herman Diephuis, Christian Rizzo. Elle crée un solo autour de l’œuvre de l’écrivain américain Richard Brautigan pour le Printemps de Septembre en 2004, puis entre en 2005 au Fresnoy – Studio national des arts contemporains. En octobre 2007 elle est en résidence au Vivat d’Armentières où elle a créé en février le duo Jack in the box. En 2013 elle crée le duo Roi et Reine, le duo Socle avec l’écrivain Pauline Klein. Elle suit actuellement le Master SPEAP à Sciences Po Paris.


Evénement(s) : Autour des expositions « Poussin et Dieu » et « La fabrique des saintes images »

Informations pratiques

Lieu
Auditorium du Louvre

Tarif C
14 euros, plein
11 euros, réduit
7 euros, solidarité et jeune
5 euros, groupes scolaires et centres de loisirs

Caisse de l’auditorium
Du lundi au samedi (sauf le mardi),de 9h à 17h15, les mercredi et vendredi jusqu’à 19h15.

Par téléphone
01 40 20 55 00
Du lundi au vendredi (sauf mardi), de 11h à 17h, uniquement par carte bancaire.

Achetez un billet pour cette séance