Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Films>Hommage à Pierre Henry : le compositeur et l’image

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Projection de films suivie d’un concert d’eRikm
Soirée présentée par Philippe Langlois, musicologue

« Mes débuts dans la musique concrète, c’est au cinéma que je les dois » Pierre Henry

« Dès son invention en 1948, la musique concrète a tissé des liens étroits avec le cinéma. Bien que Pierre Schaeffer soit proche des milieux cinématographiques, c’est Pierre Henry qui, dès son arrivée la même année, a véritablement « importé » le cinéma dans les studios de la rue de l’Université […] Pierre Henry ne cachera jamais son enthousiasme à travailler pour l’image. Son catalogue de musiques de film comporte plus de cinquante références, auxquelles s’ajoutent quatre-vingt bandes sonores pour des spots publicitaires » Philippe Langlois, Les cloches d’Atlantis, 2012

La soirée revient sur cette confrontation avec le cinéma qui, comme le théâtre, les arts graphiques et la danse (la collaboration avec Maurice Béjart notamment), fut au cœur du travail de Pierre Henry. Aujourd’hui, la scène des musiques actuelles s’empare de son œuvre, faisant du compositeur un « parrain » des musiques électroniques.

Giraglia de Thierry Vincens, 1968, 5 min, musique de Pierre Henry, 35mm
Les mobiles de Calder de Carlos Vilardebo, 1961, 18 min, musique de Pierre Henry, num
Astrologie de Jean Grémillon, 1953, 26 min, musique de Marius Constant et Pierre Henry, 35mm
Le Candidat de Gérald Belkin, 1966, 22 min, musique de Pierre Henry, num restaurée
Après la mort 1 : Fluide et mobilité d’un larsen de Thierry Vincens, 1962, 10 min 30, musique de Pierre Henry, num
Les amours de la pieuvre de Jean Painlevé, 1965, 13 min, musique de Pierre Henry, 16mm
Projection-concert
Le Candidat de Gérald Belkin, 22 min, accompagnement musical d’eRikm (création)
Projection-concert suivie d’un set d’eRikm

Depuis 1992, eRikm étend son terrain d'expérimentation artistique sur les scènes internationales. Depuis son expérience première de guitariste jusque dans ses recherches plastiques et visuelles, il prend le risque d'échapper à toute tentative de catégorisation hâtive.

Cycle(s) : Journées internationales du film sur l'art, 11e édition

Informations pratiques

Lieu :
Auditorium du Louvre sous la pyramide.

Tarif unique : 4€
Abonnez-vous (à partir de 5 séances) et bénéficiez d’un accès gratuit aux expositions et collections permanentes du musée les jours de vos séances

Gratuit
- Adhérents Amis du Louvre Jeune ;
- Etudiants en art, histoire de l’art et architecture ;
- Personnel du ministère de la Culture et de la Communication ;
- Membres du Conseil International des Musées (ICOM)
- Adhérents Carte Louvre professionnels.
Entrée libre dans la demi-heure précédant la manifestation, sur présentation d’un justificatif

Caisse de l’auditorium
Du lundi au dimanche (sauf le mardi) de 9h à 17h15, et les mercredis et vendredis jusqu’à 19h15.
Les jours de séance, la caisse est ouverte de 9h jusqu’au début de la séance.
La billetterie est fermée du 25 décembre au 2 janvier inclus.

Par téléphone 01 40 20 55 00
du lundi au vendredi (sauf mardi) de 11h à 17h, uniquement par carte bancaire.

Sur internet
www.fnac.com

Accès
Métro : Palais-Royal / Musée du Louvre.
Entrée par la Pyramide, le passage Richelieu (de 9h à 17h30,jusqu’à 18h les mercredis et vendredis), ou

les galeries du Carrousel.
Parc de stationnement du Carrousel ouvert de 7h à 23h.

Acheter un billet pour la séance Acheter des billets pour le cycle