Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>Journée d'étude 2/3 : les 30 ans de la Pyramide

Journée-anniversaire pour les 30 ans de la pyramide du Louvre
La Pyramide du Louvre entre nouveaux enjeux culturels et fascination architecturale

Les transformations du musée du Louvre à la fin du XXe siècle se sont inscrites dans une politique de grands travaux destinée à « jeter les bases d’une nouvelle civilisation urbaine » (Thomas Hélie, 2017). 30 ans après qu’en est –il advenu ? Le travail de l’historien apporte aujourd’hui un éclairage renouvelé sur les enjeux institutionnels et les mécanismes décisionnaires qui ont forgé l’insertion de ces projets dans le récit historique.

En 2019, nous sommes parvenus à la charnière chronologique qui permet de relier le passé au présent tout en assumant la distance critique par le travail sur les sources et l’enquête menée auprès des acteurs de l’époque. Il parait donc plus qu’utile de mettre en perspective ces différentes approches qui concernent à la fois la dimension politique et socio-culturelle du projet, tout autant qu’architecturale et muséographique avec la pyramide, comme catalyseur de la création et objet de fascination pour tous.

Vendredi 29 mars de 14h à 18h
Auditorium du Louvre

14h :
Ouverture de la session par Françoise Mardrus
, Centre Dominique-Vivant Denon, Direction de la recherche et des collections

14h05 :
La République et les « Beaux-Arts » (1870-1981) : quelques propos sur une longue histoire par Jean–Noël Jeanneney
, historien, ancien ministre.

Biographie
Jean-Noël Jeanneney
: Normalien, professeur des universités, Jean-Noël Jeanneney a enseigné à Sciences Po l’histoire politique, l’histoire culturelle et l’histoire des médias, sujets sur lesquels il a publié de multiples ouvrages. Il est l’auteur de nombreux documentaires historiques pour la télévision, de 1973 à 2016. Il a été président de Radio-France et Radio France internationale de 1982 à 1986, président de la Mission du Bicentenaire de la Révolution française (1988-1990), président de la Bibliothèque nationale de France de 2002 à 2007 y conduisant en particulier un combat pour la création d’une bibliothèque numérique européenne. Il a présidé les Rencontres de la photographie d’Arles de 2009 à 2015. Il préside le Conseil scientifique des Rendez-vous de l’Histoire de Blois depuis 2003. Il produit l’émission « Concordance des temps » le samedi matin  sur France –Culture depuis 1999.

14h30 :
Table-ronde : Le Grand Louvre et la politique de développement culturel de l’Etat.
Modérateur : Bertrand Delais,
président –directeur de la chaîne LCP – Assemblée nationale
Intervenants :
Emmanuel Wallon
(professeur de sociologie, Paris-Nanterre), Yves Dauge (urbaniste, Mission interministérielle des grands travaux), Francine Mariani-Ducray (conseillère  d’état), Thomas Hélie  (maître de conférences en science politique, université de Reims), Françoise Benhamou (professeure d’économie, Paris XIII).

Cette table–ronde propose de retracer les principales orientations de la politique des « grands travaux » conduite par l’état français sous la présidence de François Mitterrand et son impact directe sur le développement du musée du Louvre entre 1981 et 2000. L’échange entre les intervenants se veut une approche interdisciplinaire du contexte historique dans lequel s’est développée cette politique. Certains en furent les principaux acteurs, d’autres aujourd’hui en font leurs sujets de recherche.

Biographies :
Françoise Benhamou : Economiste, professeure à l’université Paris XIII. Elle a été conseiller technique pour le livre et la lecture auprès de Jack Lang (1991-1993). Spécialiste reconnue de l’économie de la Culture et des médias, elle a siégé au conseil d’administration du musée du Louvre (2001-2007). Elle préside le comité d’éthique de Radio-France et le Comité consultatif des programmes d’ARTE.  Parmi ses publications : L’économie de la culture, La Découverte, 2017 ; Politique culturelle, fin de partie ou nouvelle saison ?, La Documentation française, 2015 ; Le livre à l’heure numérique. Papier, écrans. Vers de nouveaux vagabondages, le Seuil, 2014.

Yves Dauge : Urbaniste, directeur de l'urbanisme et des paysages (Ministère de l'Equipement) de 1982 à 1985, délégué interministériel à la Ville et au Développement social urbain de 1988 à 1991, il a été président de la mission interministérielle de coordination des grands travaux d'architecture et d'urbanisme de 1985 à 1988 puis conseiller spécial auprès du Centre du Patrimoine Mondial à l'UNESCO de juillet 1991 à mai 1995 et Inspecteur Général des Ponts et Chaussées au Ministère de l’Équipement jusqu’en 1997. Il est membre de nombreuses commissions sur la défense et la préservation des sites, de l’habitat urbain et des territoires.

Bertrand Delais : PDG de la chaîne LCP – Assemblée nationale et Documentariste. Bertrand Delais à travers ses documentaires s’est attaché à ausculter les mœurs politiques contemporains pour le groupe France Télévisions ou Arte principalement. Il est notamment revenu sur les grands travaux présidentiels avec Ma grandeur de la France (2011) ou plus récemment avec Macron Président, la fin de l’innocence (2018).

Thomas Hélie : maître de conférences en science politique à l’université de Reims, Centre de recherche droit et territoire, membre associé du Laboratoire des sciences sociales du politique, Sciences Po Toulouse. Ses recherches portent sur les politiques culturelles, les politiques budgétaires et les rapports public/privé dans l’action publique.  Parmi ses dernières publications: (avec Kamila Borsekova et al.), « Innovations in the cultural and creative local development », 2018, Acta Aeraii Publici, vol. 15, n°2, p. 41-55 ; « L’architecture des décisions. Un président-bâtisseur dans le tournant de la rigueur », 2017, Gouvernement et action publique, vol. 2, n°2, p. 7-35.

Francine Mariani-Ducray : conseiller d’Etat. Administratrice déléguée du musée du Louvre de 1988 à 1991, elle a contribué à l’ouverture de la pyramide auprès du nouveau directeur du musée, Michel Laclotte. Sa carrière essentiellement consacrée à la Culture la porte à la tête de la direction de l'administration générale du ministère de la culture de 1993 à 1998, de l’inspection générale de l’administration des affaires culturelles de 1998 à 2001, de la Direction des musées de France de 2001 à 2008, au Conseil supérieur de l'audiovisuel de 2011 à 2017. Elle préside actuellement les conseils d'administration de l’Institut d’études politiques Aix-Marseille et de l'établissement public des musées nationaux Gustave Moreau et Jean-Jacques Henner, et le Conseil artistique des musées nationaux.

Emmanuel Wallon : professeur de sociologie politique à l’Université Paris Nanterre, membre de l’équipe de recherche « Histoire des arts et des représentations » et professeur invité à l’Université de Louvain-la-Neuve (Belgique), est spécialiste des politiques culturelles et des rapports entre les arts et les pouvoirs à l’époque contemporaine. Parmi ses dernières parutions : Scènes de la critique (Actes Sud, 2015), Théâtre en travail. Mutations des professions du spectacle (toujours) vivant (avec M. Poirson, Théâtre/Public, n°217, juillet 2015). Il est membre des comités de rédaction de L’Observatoire (la revue des politiques culturelles), Études théâtrales et Nectart.

15h45
Table–ronde : La Pyramide du Louvre : l’œuvre et son impact architectural sur la création contemporaine
Modérateur : Philip E. Jodidio
, historien de l’architecture
Intervenants :Chieng Chung Pei (architecte, Pei Partnership architects), Stephen Rustow (architecte, Museoplan), Ariane Lemieux (docteure en histoire de l’art), Claude Lévêque (artiste)

Cette seconde table–ronde est centrée sur la pyramide du Louvre en hommage à I.M. Pei (1917-      ). Devenue dès son ouverture le 29 mars 1989 l’emblème résolument moderne d’une rénovation du palais séculaire, elle s’inscrit aussi depuis 30 ans dans le paysage de la création contemporaine internationale. Elle exerce son pouvoir d’attraction sur les artistes qui n’hésitent pas à se mesurer aux contraintes de son architecture complexe, à la beauté de sa structure tout autant qu’à la place centrale qu’elle occupe dans le dispositif urbain.

Biographies :
Philip E. Jodidio
: Diplômé de l’université de Harvard où il a étudié l’histoire de l’art et l’économie. Il a été rédacteur en chef du magazine Connaissance des arts de 1975 à 2002 et à ce titre il a rendu compte de l’ensemble des étapes du projet Grand Louvre. Il a suivi plus particulièrement la carrière de Ieoh Ming Pei dont il a publié une biographie de référence en 2009 aux éditions du Chêne. Il s’est également spécialisé dans la publication de monographies d’architectes contemporains aux éditions Taschen, tant américains (Pei, Richard Meier), européens (Norman Foster, Jean Nouvel, Renzo Piano, David Chipperfield), japonais (Tadao Ando, Shigeru Ban…).

Chieng Chung Pei : Diplômé de l’université de Harvard en physique et en architecture. Il est le fils cadet de I. M. Pei auprès de qui il a commencé sa carrière dans l’agence Pei and Partner’s. Il y a suivi les principaux projets d’aménagements de musées, de l’East Wing de la National Gallery of Art de Washington (1978), la nouvelle aile du Fine Arts Museum de Boston (1982) et le Grand Louvre (1984-1992) dont il a suivi toutes les étapes au sein de l’agence parisienne. Dès 1992, il crée sa propre agence à New York avec son frère Li Chung Pei. Outre ses propres projets à l’international, en 2006, il collabore à la création du musée d’art contemporain du Luxembourg et en Chine, dans la ville natale de I.M. Pei, à celle du musée de Suzhou ; puis de 2008 à 2012, le musée islamique de Doha, dernière création de I.M. Pei.

Stephen Rustow : Diplômé du MIT en Architecture et Urbanisme. Membre de l’équipe -projet de la Pyramide et de la Cour Napoléon dès 1983, il est devenu directeur de l’agence Pei & Partners à Paris de 1990 à 1998 en tant qu’Associate Partner pour l’achèvement de l’Aile Richelieu, la terrasse des Tuileries, et la supervision des Jardins du Carrousel. De 1999 à 2006 il a dirigé l’équipe américaine de maîtrise d’œuvre sur la rénovation et l’expansion du MoMA à New York. Professeur à l’Ecole d’Architecture de Cooper Union, il est également fondateur de Museoplan, agence d’architecture et conseil spécialisée dans les musées et galeries d’art avec des réalisations en Europe, aux Etats-Unis et en Chine.

Ariane Lemieux : Docteure en histoire de l’art spécialisée dans l’histoire des musées, chargée de cours à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, intervenante pédagogique à l’École du Louvre et correspondante de la revue Espace Art actuel (Montréal). Ses recherches portent sur les modalités d’exposition de l’art contemporain dans les musées d’art ancien et sur le regard critique porté par l’artiste sur les œuvres qu’ils conservent. Elle a tout particulièrement rendu compte de la politique d’ouverture du musée du Louvre à l’art contemporain depuis la création du Grand Louvre dans le cadre de sa thèse de doctorat (Paris 1, 2011).

Claude Lévêque : vit et travaille à Montreuil (Seine saint Denis) et à Pèteloup (Nièvre). Il commence à exposer ses premiers travaux dans les années 1980 en France puis en Europe et dans le monde. En 2009, il est l’artiste invité du pavillon français à la 53 e Biennale de Venise. Claude Lévêque conçoit son travail d’artiste comme un reflet de la société. Les thèmes et les matériaux qu'il utilise sont les plus contemporains qui soient. Son travail, original et ingénieux, est basé sur l'utilisation de l'image, du son et de la lumière. En 2014 et 2015, il est invité par le musée du Louvre à habiter l'entrée du musée, la pyramide puis les fossés et le donjon du Louvre médiéval (Sous le plus grand chapiteau du monde). En 2018, il réalise pour les 350 ans de l’Opéra de Paris les Saturnales.

17h :
Clôture

Programmation :
Françoise Mardrus, Centre Dominique-Vivant Denon, Direction de la recherche et des collections

Production : Yukiko Kamijima, Direction de la Médiation et de la Programmation Culturelle, musée du Louvre.

 
En partenariat avec l'INA

 

Cycle(s) : Journées d'étude : les 30 ans de la Pyramide
Evénement(s) : La Pyramide du Louvre fête ses 30 ans

Informations pratiques

Lieu
Auditorium du Louvre

Entrée libre dans la mesure des places disponibles

Accès
Entrée par le passage Richelieu

Métro : Palais-Royal / Musée du Louvre.
Parking du Carrousel ouvert de 7h à 23h.


Informations :
+33 (0)1 40 20 55 55, de 9h à 19h du lundi au vendredi