Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Spectacle vivant et littérature>La Romancière et l’archéologue

En partenariat avec :

Spectacle - Lecture dessinée
La Romancière et l’archéologue
Olivia Burton, conception et mise en scène
Lisa Schuster, récitante
Joël Alessandra, dessin en direct

Avec pour toile de fond les délicats croquis dessinés en direct par Joël Alessandra, la comédienne Lisa Schuster nous fera revivre ce merveilleux voyage en Orient.
Spectacle créé le 14 janvier 2017 à la Scène – Musée du Louvre-Lens

En 1949, Agatha Christie publie, sous le titre La Romancière et l’archéologue, une chronique de cinq saisons de fouilles en Mésopotamie dans les années 1930. Elle y raconte les aléas des voyages et des fouilles archéologiques avec humour et un sens aigu de l’observation. Rien ne lui échappe, des obsessions des archéologues aux mésaventures avec la poste locale, en passant par la rencontre avec des personnages hauts en couleur. Avec pour toile de fond les délicats croquis dessinés en direct par Joël Alessandra, la comédienne Lisa Schuster nous fait revivre ce merveilleux voyage en Orient.

Lisa Schuster
Après sa formation au sein de la Classe Libre de l’école Florent, Lisa Schuster débute au théâtre La Bruyère en 1994 dans une mise en scène de Stephan Meldegg. L’année suivante elle rencontre, au cours d’un travail sur Brecht, le metteur en scène Didier Bezace et débute avec lui une passionnante collaboration : d’abord au Théâtre de l’aquarium à la Cartoucherie pour La Noce chez les petits bourgeois, Grand’peur et misère du troisième reich de Berthold Brecht ainsi que Le Piège d’après Emmanuel Bove, puis au Théâtre de la Commune-Centre dramatique national d’Aubervilliers pour Pereira prétend d’après le roman d’Antonio Tabucchi (créé au Festival d’Avignon), Chère Eléna Serguéievna de Ludmilla Razoumovskaïa, May d’après un scénario de Hanif Kureishi et plus récemment Que la noce commence d’Horatiu Malaele... des spectacles qui se joueront également en tournée en France et à l’étranger. Sur scène ou au cours de masterclass, elle travaille avec Murielle Mayette de la Comédie-Française, le metteur en scène anglais Dan Jemmett, Olivier Marchal, Christophe Lidon, Laurent Gutmann. Elle vit la folle aventure des célèbres Brèves de comptoir dans le deuxième opus orchestré par Jean-Michel Ribes.
En 2009, elle adapte pour la scène et interprète Le Journal à quatre mains de Flora et Benoîte Groult qui reçoit un accueil très chaleureux du public et de la critique. La pièce est nommée « Meilleur Spectacle » aux Molières 2009 et reçoit le Molière de la «révélation théâtrale ». Au festival « De l’écrit à l’écran » de Montélimar, elle est seule en scène pour la première fois pour jouer Eva Braun, la banalité du mal, un texte de Christine Brückner, mis en scène par Jean-Paul Sermadiras. Elle est actuellement en tournée avec Quand le diable s’en mêle, trois pièces de Feydeau mises en scène par Didier Bezace, un spectacle qu’elle a joué pendant tout l’été 2015 au Château de Grignan. Prochainement, elle mettra en scène Romane Bohringer dans Mon pays, ma peau, la nouvelle adaptation qu’elle a écrite pour la scène, sur la « Commission Vérité et Réconciliation » d’Afrique du Sud.

Joël Alessandra
Joël Alessandra est né à Marseille en 1967. Il est diplômé de l’école Boulle en architecture d’intérieur. C’est en Italie qu’il publie ses premières histoires dans la revue Il Grifo. Grand voyageur, il se rend régulièrement à l’étranger, plus particulièrement en Afrique, pour des interventions dans le réseau des Instituts français et Alliances françaises. Il publie aux éditions La Boîte à Bulles Fikrie et Dikhil, puis Fierté de Fer (Editions Paquet), Instinct Sauvage sous le label Kstr de Casterman, Bad Atmosphère (Editions Paquet), Retour du Tchad et Ennedi (La Boîte à Bulles), deux carnets de voyage nominés au Grand Prix Michelin du Festival International du Carnet de voyage de Clermont-Ferrand, Escale en femmes inconnues aux éditions Page 69, Le Périple de Baldassare d’après le roman d’Amin Maalouf chez Casterman, qui nous emmène cette fois dans des territoires du Proche et du Moyen-Orient. Pour Errance en mer Rouge, paru chez Casterman, il obtient le prix du meilleur album au Festival de Nîmes, celui du meilleur album au Festival de l’Image sous-marine de Marseille et le grand prix littéraire du Cercle de la mer. Après Gustave Eiffel, le géant du fer (éditions 21g), Petit-Fils d’Algérie (Casterman), son dernier album, s’engage sur les traces de son père et de sa famille déracinés, après un double exil (Sicile, Algérie, France). Il collabore également à de nombreux albums collectifs chez Petit à Petit, il est illustrateur pour la publicité et la communication, et travaille sur des documentaires (les revues Bouts du Monde ou encore XXI) et web-documentaires alliant BD et reportage (notamment Little Burma, web-docu sur la Birmanie, sur LeMonde.fr).
Il vit aujourd’hui à Saint-Quentin dans le Gard. 

Olivia Burton
Agrégée de lettres modernes, Olivia Burton s’est initiée au théâtre au Piccolo Teatro de Milan auprès de Giorgio Strehler. Elle a ensuite travaillé comme assistante à la mise en scène avec Gildas Bourdet, Didier Bezace et Alain Ollivier.
En 2006, elle est devenue dramaturge au sein de la Comédie de Béthune : elle y collaborait aux spectacles de Thierry Roisin, sur la mise en scène et des travaux d’adaptation (Montaigne, d’après les Essais ; La Grenouille et l’architecte, spectacle écrit à partir de comptes rendus de conseils municipaux ; Deux mots, de Philippe Dorin ; Ennemi public, d’après Un ennemi du peuple de Ibsen ; Caramba ! spectacle écrit à partir d’ateliers d’écriture sur le thème de la vieillesse).
Elle était aussi en charge de la programmation du CDN et des actions culturelles. Elle est aujourd’hui conseillère dramaturgique pour différentes compagnies, dont le Turak théâtre et formatrice en dramaturgie pour l’ANRAT et le Théâtre Paris-Villette. En parallèle de ses activités théâtrales, elle mène une activité d’auteure : elle a conçu et réalisé deux documentaires (Les Mains bleues, 2002, France 3 - Contrejour, 2006, London international documentary festival) et écrit trois bandes dessinées : Le Testament d’Aimé, Chair de poule (éditions Les presseurs d’éponges, 2005) et tout récemment L’Algérie c’est beau comme l’Amérique (éditions Steinkis, 2015).
 


Evénement(s) : Un week-end avec... Agatha Christie

Informations pratiques

Lieu
Auditorium du Louvre, sous la pyramide

Plein : 15 €
Réduit : 11 €
Jeune, solidarité, (para)scolaire : 6 €
Gratuit : Amis du Louvre Jeune (vendredi soir uniquement) ; Amis du Louvre Famille ; accompagnateur d’une personne handicapée.

Tarif réduit
– Adhérents du musée (Amis du Louvre, Louvre Professionnels, Cercles des Mécènes)
– Personnel du ministère de la Culture
– Guides-conférenciers
– Adhérents Fnac
– Paiement en Chèques-Vacances ANCV

Tarif jeune, solidarité, (para)scolaire :
– Moins de 26 ans
– Bénéciaires des minima sociaux et demandeurs d’emploi
– Personnes handicapées civiles ou victimes de guerre ainsi qu’un accompagnateur par personne
– Achats groupes émanant de classes, centres de loisirs, associations culturelles, organismes parascolaires.

Caisse de l’auditorium
Du lundi au dimanche (sauf le mardi) de 9h à 17h15, et les mercredis et vendredis jusqu’à 19h15.
Par téléphone 01 40 20 55 00
du lundi au vendredi (sauf mardi) de 11h à 17h, uniquement par carte bancaire.

Acheter un billet pour le 10/05/2019 Acheter un billet pour le 11/05/2019

Web-Doc

Feuilletez le programme en ligne...

Un week-end avec... Agatha Christie

Feuilleter en ligne