Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Conférences et colloques>Le carton de "La Modération" de Giulio Romano : une restauration...

par Dominique Cordellier et Valentine Dubard, musée du Louvre

En 1519, à la demande du pape Léon X, Raphaël entreprend de peindre à fresque le décor de l’immense Salle de Constantin au Vatican. Sa mort, en avril 1520, interrompt le chantier et ses élèves, Giulio Romano et Gianfrancesco Penni, en héritent. Pour le mener à bien, ils font les dessins à l’échelle d’exécution qui manquent. La plupart de ces « cartons » sont aujourd’hui perdus mais le Louvre en conserve l’un des très rares fragments préservés, celui de La Modération. Parvenu au musée en 1802 dans un état peu satisfaisant, il fait aujourd’hui l’objet d’une restauration fondamentale qui permettra d’en retrouver la beauté et de remonter dans son histoire.

Conservateur général du Patrimoine au département des Arts graphiques du musée du Louvre, Dominique Cordellier a consacré l’essentiel de ses recherches (livres, catalogues et articles) à l’art français et italien des 15e et 16e siècles.
Il a été commissaire ou co-commissaire des expositions « Hommage à Andrea del Sarto » (1986), « Raphaël, autour des dessins du Louvre » (1992), « Pisanello » (1996), « Un siècle de dessin à Bologne, 1480-1580 » (2001), « Primatice, maître de Fontainebleau » (2004-2005), « De la Renaissance à l’âge baroque, une collection de dessins italiens pour les musées de France » (2005), « Dessins français du Landesmuseum de Darmstadt, 16e, 17e et 18e siècles » (2007), « Polidoro da Caravaggio » (2007), « Bandinelli » (2008), « Maîtres du dessin européen du 16e au 19e siècle, la collection Georges Pébereau » (2009), « Domenico Beccafumi » (2009), « Toussaint Dubreuil, peintre de Henri IV » (2010), « Les Enluminures du Louvre. Moyen Âge et Renaissance » (2011), « Luca Penni, un disciple de Raphaël en France » (2012), « Jean Cousin père et fils, une famille de peintre au 16e siècle » (2013), « Masques, mascarades, mascarons » (2014), « Parmigianino, dessins du Louvre » (2015-2016). Il prépare le catalogue raisonné des dessins de la seconde école de Fontainebleau conservés au Louvre. Attentif à l’art du présent, Dominique Cordellier a également apporté sa contribution à plusieurs ouvrages sur François Rouan. Il a reçu l’un des grands prix de l’Académie française, le Prix Jacques de Fouchier, pour son roman, Le Peintre disgracié (Le Passage, 2017).

Valentine Dubard est en charge de l’atelier de restauration du département des Arts graphiques du musée du Louvre depuis 2011. Elle avait auparavant exercé son métier en libéral et vécu au Japon, où elle s’était formée aux techniques japonaises de montage et de restauration. Son séjour est à l’origine du projet d’étude comparée des savoir-faire du papier en France et au Japon qu’elle mène depuis 2012. Elle a été nommée expert judiciaire près des tribunaux de grande instance de Paris et de Versailles en 2011.
Au département des Arts graphiques, elle accompagne les projets qui requièrent des restaurations, telles les expositions, ou qui nécessitent un regard sur les conditions matérielles de conservation des œuvres, comme les chantiers des collections pour les mouvements d’œuvres. Ainsi, elle a organisé la restauration de la collection de pastels pour l’exposition « En société. Pastels du Louvre des 17e et 18e siècles » (musée du Louvre, 2018), ou celle de 75 dessins de grand ou de très grand format de Charles Le Brun exposés en Espagne en 2015 et 2016 (« Dessiner Versailles. Études et cartons de Charles Le Brun », Caixa Forum de Barcelone et Caixa Forum de Madrid). En 2017, le transfert des œuvres de très grand format de Giulio Pippi dit Giulio Romano au musée du Louvre-Lens a fait partie des chantiers qu’elle a suivis.
Valentine Dubard participe à la conservation des collections et organise la restauration des œuvres que le récolement décennal ou les recherches des conservateurs permettent de repérer.

Informations pratiques

Lieu
Auditorium du Louvre, sous la pyramide

Tarif D
8 €, plein
6 €, réduit
4 €, jeune (- de 26 ans) ; solidarité ; scolaire

Gratuit
- Adhérents Amis du Louvre Jeune ;
- Etudiants en art, histoire de l’art et architecture ;
- Personnel du ministère de la Culture et de la Communication ;
- Membres du Conseil International des Musées (ICOM).

Entrée libre dans la demi-heure précédant la manifestation, sur présentation d’un justificatif

Caisse de l’auditorium
Du lundi au dimanche (sauf le mardi) de 9h à 17h15, et les mercredis et vendredis jusqu’à 19h15.
Par téléphone 01 40 20 55 00
du lundi au vendredi (sauf mardi) de 11h à 17h, uniquement par carte bancaire.

Acheter un billet