Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Expositions & Actualités>Films>Les Tombeaux sans noms

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Première parisienne en présence de Rithy Panh

Projection suivie d’une discussion avec Rithy Panh, Richard Rechtman, psychiatre et anthropologue et Stéphane Audouin-Rouzeau, historien spécialiste de la Grande guerre, professeur à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. 

Les Tombeaux sans noms
de Rithy Panh
Fr./Camb., 2018, 115 min
Scénario de Rithy Panh et Agnès Sénémaud, musique de Marc Marder
Catherine Dussart Productions, ARTE France, Anupheap Production

Quand un enfant de treize ans, qui a perdu sous les khmers rouges une grande partie de sa famille, part sur les traces des tombes, de glaise ou d’esprit, que trouve-t-il ?
« J’ai fait ce voyage pour m’asseoir avec les morts. Et pour parler avec eux dans les pagodes, au bord des routes et des fleuves. Aujourd’hui, en grattant la terre, on trouve des ossements, des tissus de couleur déchirés. D’une rizière à l’autre, d'un chantier à l’autre, dans les années khmères rouges, nous avons cassé des cailloux, creusé la terre, arraché des racines. A la saison sèche, le sol était coupant et brûlait sous nos pieds. Char, Trum, Wat Pô... L’enfant se souvient de tout : les travaux forcés, la famine, les séparations... et tout au bout la mort. Je suis retourné régulièrement dans ces lieux. Je n'ai pas trouvé de trace des tombes de mon père et de mes neveux. Ni des fosses communes où furent ensevelies ma mère et mes sœurs. Il faut tendre la main vers l’autre monde. Les morts nous cherchent et nous attendent. Bien sûr, certains voyages font peur. On les repousse. On en rêve. On tente d’y renoncer, pris dans l’attente ou dans la vitesse. Quelle gravité d’aller à la rencontre des morts, les siens mais aussi ceux des autres. Chercher les âmes, c’est les inviter à revenir, sans jamais s’effrayer. Il y a tant de morts qui se cherchent une sépulture, une pensée, peut-être un geste ou un regard. Je vous invite à ce voyage. »

 

 

 

 

Cycle(s) : Les Journées internationales du film sur l’art, 12ème édition

Informations pratiques

Lieu :
Auditorium du Louvre sous la pyramide.

Tarif unique : 4€
Abonnez-vous (à partir de 5 séances) et bénéficiez d’un accès gratuit aux expositions et collections permanentes du musée les jours de vos séances

Gratuit
- Adhérents Amis du Louvre Jeune ;
- Etudiants en art, histoire de l’art et architecture ;
- Personnel du ministère de la Culture et de la Communication ;
- Membres du Conseil International des Musées (ICOM)
- Adhérents Carte Louvre professionnels.
Entrée libre dans la demi-heure précédant la manifestation, sur présentation d’un justificatif

Caisse de l’auditorium
Du lundi au dimanche (sauf le mardi) de 9h à 17h15, et les mercredis et vendredis jusqu’à 19h15.
Les jours de séance, la caisse est ouverte de 9h jusqu’au début de la séance.
La billetterie sera fermée du 22 décembre 2018 au 6 janvier 2019 inclus.

Par téléphone 01 40 20 55 00
du lundi au vendredi (sauf mardi) de 11h à 17h, uniquement par carte bancaire.

Sur internet
www.fnac.com

Accès
Métro : Palais-Royal / Musée du Louvre.
Entrée par la Pyramide, le passage Richelieu (de 9h à 17h30,jusqu’à 18h les mercredis et vendredis), ou

les galeries du Carrousel.
Parc de stationnement du Carrousel ouvert de 7h à 23h.

Acheter un billet

Programme

Programme détaillé des JIFA 2019

Découvrez l'intégralité du programme

Feuilleter en ligne