Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Antiquités grecques, étrusques et romaines

Collections, départements et domaine Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Le département des Antiquités grecques, étrusques et romaines réunit les œuvres de trois civilisations : grecques, étrusques et romaines, illustrant l'activité artistique d'une vaste région : Grèce, Italie et ensemble du bassin méditerranéen, dont l'histoire s'étend de l'époque néolithique (4e millénaire av. J.-C.) au 6e siècle de notre ère.

Retour à la liste

Tri : Catégorie -  Date

Fouilles : Gabies (Italie), recherches dans le centre urbain de la ville antique

18 Décembre 2020

Fouilles de Gabies - Centre urbain - 2020 - 140 * 87 px

Direction : Steve Glisoni, INRAP

En octobre 2020, la mission archéologique du Louvre sur le site de Gabies a réalisé sa septième campagne de fouilles. Les recherches ont tout d'abord porté sur la pars postica de la domus d'époque républicaine et une partie du tablinum a pu être mise au jour, ainsi que la pièce qui le jouxte à l'ouest. Cette dernière est flanquée d'un couloir qui donnait accès à la partie arrière de l'édifice où devait se trouver un espace ouvert, un jardin ou un péristyle. Dans l'axe central, le tablinum est complètement ouvert sur l'atrium. Quelques rares lambeaux du radier du sol en béton de la pièce subsistent, mais l'essentiel a été détruit par le passage répété de la charrue comme le montrent les sillons nettement visibles laissés par les socs. Le sol en béton de tuileau de la pièce ouest est mieux conservé dans la partie nord. Il est décoré d'incrustations de tesselles dessinant un semis irrégulier.
Des niveaux d'occupation d'époque archaïque ont également été mis en évidence sous le petit couloir latéral, ainsi qu'une inhumation d'un périnatal dans une urne funéraire en céramique datée du début du Ve s. av. J.-C.

L'extension de l'emprise de fouille vers l'ouest dans le secteur du théâtre du sanctuaire de Junon Gabina a par ailleurs permis de retrouver la base du mur d'estrade, la frons pulpiti, complétée par deux blocs d'élévation sculptés qui ornaient ce même mur et qui se sont effondrés dans le passage latéral dont subsiste une partie du dallage en tuf de Gabies. Ces éléments montrent que ce mur était recouvert de stuc et était rythmé par des niches rectangulaires à décor géométrique scandé de colonnettes.

Antiquités grecques, étrusques et romaines - Actualité

Mission archéologique à Apollonia du Pont (Sozopol, Bulgarie)

27 Novembre 2020

Apollonia du Pont 2020 - 140 * 87 px -

Direction : Alexandre Baralis, Musée du Louvre, AGER ,  Krastina Panayotova (Institut national d’archéologie, Sofia) et Teodora Bogdanova (Musée archéologique de Sozopol)

En raison de la crise sanitaire, la mission archéologique à Apollonia du Pont a regroupé en 2020 l’ensemble de ses opérations sur une courte période, du 16 août au 12 septembre. Un nouvel axe de recherche a été lancé par l’ouverture d’un chantier sur le site de Malko Kale. Situé sur un des sommets de la chaîne du Medni Rid, cet établissement fortifié est fondé durant le Premier Age du Fer par les populations thraces avant d’entrer dans l’orbite de la cité grecque. Objet de premières recherches menées de 1973 à 1977, il éclaire par sa trajectoire historique la structuration des confins du territoire contrôlé par Apollonia. Trois sondages sur la terrasse la plus élevée ont permis de reprendre l’étude d’un ancien profil stratigraphique qui renseigne les niveaux d’occupation les plus anciens, tout en mettant au jour à proximité les vestiges d’un édifice hellénistique doté d’un riche mobilier. Le site est le théâtre d’un violent épisode militaire dont la chronologie reste à préciser. Parallèlement, la mission a achevé cette année la fouille de l’établissement rural de Messarité 4 où ses travaux se sont concentrés sur les niveaux d’occupation les plus anciens, mettant en lumière l’état des édifices au Vème s. av. J.-C. Deux sépultures et un foyer rituel complètent notre connaissance de la nécropole méridionale.

Antiquités grecques, étrusques et romaines - Actualité

Archéologie à Gabies

14 Janvier 2020

Fouilles de Gabies - 140 * 87 px

Conférence

Reportée au 31 janvier 2020 à 17h30
Société Française d'Archéologie Classique, salle Benjamin.

Antiquités grecques, étrusques et romaines - Actualité

Du Danube au Bosphore : les Grecs en mer Noire

14 Janvier 2020

Le complexe rural de Messarité 4 - 140 * 87 px

Conférence

31 janvier 2020 à 12h30
Auditorium du Louvre

Antiquités grecques, étrusques et romaines - Actualité

Campagne de fouilles 2019 à Gabies (Italie), recherches dans le centre urbain de la ville antique

15 Novembre 2019

Fouilles archéologiques à Gabies en 2019

Direction : Steve Glisoni, musée du Louvre.

La sixième campagne de fouille du musée du Louvre à Gabies s'est déroulée en juillet 2019. Dans le secteur du théâtre du sanctuaire de Junon Gabina, l'écrêtement de la berme nord a été l'occasion de dégager toute la partie supérieure du mur de soutènement de la cavea. L'absence de gradins dans un sondage manuel réalisé derrière le mur, en partie basse, a montré que ceux-ci n'étaient pas conservés à cet endroit.
La fouille du passage latéral oriental situé entre la scène et la cavea a vu la découverte d'un bloc portant un fragment d'une grande inscription d'époque républicaine datée entre la fin du IIe et le début du Ier s. av. J.-C. Ce bloc fait partie d'un niveau d'effondrement contenant aussi des éléments de la voûte. Sous ce niveau a été mis au jour un niveau de préparation de sol, probablement destiné à accueillir un dallage qui a été totalement récupéré.

Au sud, la fouille des pièces de la domus à atrium d'époque romaine a révélé un riche décor conservé sous la forme de fragments d'enduits peints polychromes et de fragments de stuc moulurés exhumés dans les remblais de démolition de la maison. D'autre part, tout un réseau de canalisations souterraines destinées à l'adduction, au stockage et à l'évacuation de l'eau, a pu être mis en évidence. Ces canalisations sont reliées par des puits et des regards installés dans divers espaces de l'édifice.

Antiquités grecques, étrusques et romaines - Actualité

Mission archéologique à Orgamè, 2019

15 Novembre 2019

Fouilles archéologiques d'Orgamè en 2019

Direction : Alexandre Baralis, AGER et Vasilica Lungu (IESEE, Académie Roumaine).

La mission archéologique à Orgamè a réalisé du 23 juin au 27 juillet 2019 sa dernière campagne sur l’établissement de Caraburun – Acic Suat, fondé au début du VIème s. av. J.-C. au croisement des territoires d’Orgamè et d’Istros. En section IV, ces travaux nous ont permis de découvrir le sol des trois pièces de l’édifice archaïque semi-enterré, révélant un riche mobilier composé d’une céramique fine et de conteneurs amphoriques de Grèce de l’Est, accompagnés de vases culinaires modelés. Sous ce bâtiment, nous avons pu explorer les niveaux contemporains de l’installation des premiers colons. Parallèlement, nous avons poursuivi l’étude des deux édifices hellénistiques voisins, mettant au jour un pressoir du début du IIIème s. av. J.-C. En section VI, nous avons enfin dégagé le premier état de la villa rustica qui s’épanouit durant le IIème s. ap. J.-C. Plusieurs sondages ont livré aux alentours divers niveaux archaïques et classiques qui éclairent le fonctionnement de cette communauté disposée aux marges du delta du Danube.

Antiquités grecques, étrusques et romaines - Actualité

Mission archéologique à Apollonia du Pont (Sozopol, Bulgarie), 2019

15 Novembre 2019

Fouilles archéologiques d'Apollonia en 2019

Direction : Alexandre Baralis, musée du Louvre, AGER ,  Krastina Panayotova (Institut national d’archéologie, Sofia) et Teodora Bogdanova (musée archéologique de Sozopol).

Parallèlement à l’exposition Apollonia du Pont, sur les pas des archéologues, qui s’est tenue au musée régional de Sofia, la mission a mené en 2019 deux chantiers. Nos équipes ont exploré 15 mars au 26 avril la zone artisanale qui se développe au sud de la cité, à proximité des thermes et du rempart protobyzantins. Ces travaux ont permis de découvrir le plus ancien four métallurgique connu à Apollonia, daté des années 550 av. J.-C. Lui succèdent plusieurs habitations modestes en terre crue aux côtés desquelles reposait un imposant dépôt culinaire. Ces installations témoignent des bâtiments auxiliaires dont se servaient les artisans. Durant les époques classique et hellénistique, plusieurs édifices publics se développent à leur tour dans cette zone, à commencer par un autel sacrificiel et une structure dotée d’une vaste esplanade que nous n’avons que partiellement dégagée. Du 8 au 20 mai, les fouilles se sont poursuivies sur le complexe rural de Messarité, dévoilant un nouveau segment de la voie antique, une partie du mur d’enceinte et plusieurs sépultures dont un imposant sarcophage en terre-cuite.

Antiquités grecques, étrusques et romaines - Actualité

Journée d'études : "L'invention des traces : traces matérielles et sensibles"

15 Octobre 2019

Journée d'études : "L'invention des traces : traces matérielles et sensibles"

Université de Toulouse - Jean Jaurès
Maison de la Recherche, Amphi F417
15 octobre 2019

Intervention d’Isabelle Hasselin_Rous, conservateur au département des Antiquités grecques, étrusques et romaines :
Traces et techniques des coroplathes d'Asie mineure aux époques hellénistique et romaine.

Antiquités grecques, étrusques et romaines - Actualité

Nouvelle acquisition : une Polymnie en terre cuite peinte

15 Octobre 2019

Polymnie  III-IIe s. av. J.-C.

Le musée du Louvre vient de s’enrichir d’une figurine en terre cuite insigne par son iconographie, la richesse de sa polychromie et la signature gravée au revers d’un certain Meniskos, à ce jour  inconnu. La posture de la figurine, bien connue, renvoie à Polymnie, muse de la rhétorique et de l’éloquence.
La riche polychromie est un excellent témoignage des traitements picturaux qui recouvraient systématiquement la production coroplathique grecque. Elle se signale  encore particulièrement  sur les traits du visage comme sur la colonne au fût veiné. Si le rose, vraisemblablement de garance, montre encore sa vive tonalité, l’imagerie multi-spectrale réalisée au C2RMF, a permis de révéler l’antique présence de bleu égyptien, aujourd’hui disparu, qui venait en alternance décorer le vêtement.

Localisation : Sully, salle 646 - Figurines en terre cuite grecques - Époques hellénistique et romaine (Myrina), Vitrine 13 centrale.

Antiquités grecques, étrusques et romaines - Actualité

Exposition : « Une Antiquité moderne »

16 Septembre 2019

une Niobide - 140 * 87 px

Académie de France à Rome, Villa Médicis
du 7 novembre 2019 au 1er mars 2020

Pensée autour de l’idée de l’appropriation de l’Antiquité romaine classique en France, épicentre de sa diffusion, l’Académie de France à Rome est fondée en 1666 par Colbert, grand serviteur de Louis XIV. Ainsi, cette institution a abrité dès son origine une collection d’œuvres en plâtre, parente par nature des collections royales françaises, présentées dans la salle des Antiques du Roi ou à l’Académie royale de peinture ou de sculpture au Louvre.
Le musée du Louvre et l’Académie de France à Rome ont depuis cinq ans élaboré un partenariat de recherches et d’études. Adossées à leurs collections respectives, et aux résultats de vastes campagnes de restaurations, les deux institutions, sont ainsi aujourd’hui en mesure de  présenter quatre siècles d’acquisitions, depuis la création de l’Académie au XVIIe siècle jusqu’à nos jours et d’écrire de belles pages de la transmission des idées et de la création française.

Commissaires : Jean-Luc Martinez et Elisabeth Le Breton

Antiquités grecques, étrusques et romaines - Actualité