Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Antiquités grecques, étrusques et romaines

Collections, départements et domaine Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Le département des Antiquités grecques, étrusques et romaines réunit les œuvres de trois civilisations : grecques, étrusques et romaines, illustrant l'activité artistique d'une vaste région : Grèce, Italie et ensemble du bassin méditerranéen, dont l'histoire s'étend de l'époque néolithique (4e millénaire av. J.-C.) au 6e siècle de notre ère.

Retour à la liste

Tri : Catégorie -  Date

Colloque international : « quand on a la terre sous l'ongle », le modelage dans le monde grec antique

29 Mars 2019

Figurine de l'Aphrodision d'Argos - 140 * 87 px

Du 3 au 5 avril 2019
MMSH, Aix-en-Provence

Dans le cadre de ce colloque, Violaine Jeammet, conservatrice des terres cuites grecques et romaines au département des Antiquités Grecques, Etrusques et Romaines du musée du Louvre interviendra en tant que membre du comité scientifique.

Antiquités grecques, étrusques et romaines - Actualité

Un sauvetage inespéré : le tirage en plâtre du Gaulois mourant de la gypsothèque du Louvre

31 Janvier 2019

Moulage : Gaulois mourant - 140 * 87 px

Conférence
par Elisabeth Le Breton, musée du Louvre

Mercredi 20 mars 2019 à 12h30

Mise en lumière et filmée en direct sur la scène de l’auditorium, l’oeuvre sera offerte aux regards du public dans ses détails les plus subtils. Elle dévoilera à travers l’oeil intime de la caméra ses richesses techniques, iconographiques et esthétiques, au fil d’une analyse inédite.

Antiquités grecques, étrusques et romaines - Actualité

Fouilles à Orgamè (Roumanie) : campagne 2018

31 Janvier 2019

Fouilles à Orgamè (Roumanie)

Direction : Alexandre Baralis, AGER ; Vasilica Lungu, IESEE, Académie Roumaine

La mission archéologique à Orgamè a poursuivi en 2018 l’étude du territoire de la plus ancienne colonie grecque de mer Noire par une nouvelle campagne de fouilles menée du 1er au 31 juillet 2018 sur l’établissement secondaire de Caraburun – Acic Suat, fondé au VIème s. av. J.-C. aux marges du delta du Danube. Les travaux ont permis de dégager en secteur IV l’intégralité de l’édifice archaïque en terre crue identifié en 2017, révélant la présence sous ce dernier d’une structure tricamérale semi-enterrée. L’ensemble des vestiges liés aux deux édifices hellénistiques qui lui succèdent a été saisi, livrant un très riche mobilier dont une protomé en terre-cuite d’Aphrodite. L’étude de l’habitat le long de la berge (secteur III) s’est soldée par l’identification de nouvelles structures, tandis qu’une voie d’accès pavée conduisant au bâtiment d’époque romaine (II-IIIème s. ap. J.-C.) a été mise au jour en secteur VI. Plusieurs segments de murs éclairent la première phase d’occupation de cette installation de vétérans.

Antiquités grecques, étrusques et romaines - Actualité

Fouilles à Apollonia du Pont (Bulgarie) : campagnes 2018

31 Janvier 2019

Fouilles à Apollonia du Pont (Bulgarie)

Direction : Alexandre Baralis, Musée du Louvre, AGER ; Krastina Panayotova, Institut national d’archéologie et musée, Académie bulgare des Sciences

La mission a concentré ses efforts en 2018 sur l’étude d’un imposant tumulus aristocratique de la seconde moitié du IVème s. av. J.-C., situé à 720m de ceux fouillés par A. Degrand en 1904 sur le cap Kolokita. Le tertre de 16,1 x 7,5m abritait un tombeau de forme quadrangulaire entouré de quatre murs en appareil pseudo-isodome forts de quatre assises couvrant 46,68m² (7,78 x 6m). Deux cistes monumentales occupaient son espace interne auxquelles s’ajoute une troisième disposée à l’extérieur, face au mur méridional. Un quatrième défunt reposait sur un simple dallage aménagé au-dessus d’une des tombes. Quatre grands foyers et un dépôt rituels témoignent des rites exécutés après les funérailles. Parallèlement, la mission a poursuivi l’étude de l’établissement rural de Messarité 4 qui a été intégralement couvert par prospections géoradar et géomagnétique, révélant la présence potentielle de deux nouveaux bâtiments. Plusieurs interventions ponctuelles se sont soldées par la découverte de plusieurs tombes et périboles funéraires, ainsi que d’un segment de la voie antique. Les sites de Messarité 2, 4, 6 et de Svéta Marina 1 sont désormais classés comme sites archéologiques nationaux, ouvrant la voie à leur restauration.

Antiquités grecques, étrusques et romaines - Actualité

Fouilles : Gabies (Italie), campagne 2018

21 Janvier 2019

Fouilles à Gabies - Italie

Direction : Daniel Roger, AGER ; Steve Glisoni, Inrap ; Isabelle Hasselin, AGER

La cinquième campagne du musée du Louvre à Gabies s'est déroulée en juillet 2018. L'extension de l'emprise de fouille vers le sud a permis de mettre au jour les vestiges d'une domus à atrium édifiée au cours du IIIe s. av. J.-C.
Le seuil d'entrée de la domus est aménagé avec de grandes dalles en tuf de Gabies venant au contact d'un sol en béton de tuileau à l’emplacement de la porte d'entrée, où l’on distingue encore les creusements pour les crapaudines et les gâches. Ce type de revêtement est également utilisé dans les autres pièces.
Au centre de l'atrium, dans l'axe de l'entrée, se place un bassin d'impluvium en tuf pourvu d'une bouche d'évacuation centrale reliée à un réseau hydraulique souterrain.
Dans le secteur du théâtre du sanctuaire de Junon Gabina, un mur en grand appareil rectangulaire très certainement destiné à soutenir les gradins de la cavea a été mis au jour.

Antiquités grecques, étrusques et romaines - Actualité

Exposition : Portraits en bronze de l'empereur Hadrien (117-138 après J.-C.)

22 Juin 2018

L'empereur Hadrien, Vue de face, vers 140 après J.-C

Du 27 juin au 24 septembre 2018
Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines, salle 172

La propagande impériale reposait en partie sur la présence dans les provinces romaines de portraits des empereurs et de leur famille, conçus et envoyés depuis les grands centres producteurs ou confectionnés par des ateliers locaux. Les effigies de bronze sont très rarement conservées. Elles ont été pour la plupart refondues dans l’Antiquité : seuls trois portraits en bronze de l’empereur Hadrien (117-138 après J.-C.) sont connus à ce jour. Le buste cuirassé du musée d’Israël à Jérusalem, sans doute un portrait officiel produit à Rome, a été découvert en 1975 et 1982, sur le site du camp militaire de la sixième légion romaine, à Tel Shalem, au sud de l’antique Scythopolis (Israël). Le deuxième portrait a été retrouvé à Londres dans la Tamise (British Museum) en 1834, à proximité d’un pont romain. Seule la tête est conservée. La statue, produite vraisemblablement par un atelier local, ornait peut-être le pont lui-même. Le troisième portrait, sans provenance, a été acquis par le musée du Louvre en 1984. La tête appartenait à une statue plus grande que nature, élaborée vraisemblablement dans la partie orientale de l’Empire romain. La présentation est complétée par l’exposition d’une stèle de bronze sur laquelle est gravée une lettre de l’empereur Hadrien aux citoyens de Naryka (Locride, Grèce centrale) au sujet du statut
juridique de leur ville (musée du Louvre).

Commissaire : Sophie Descamps, musée du Louvre.

Antiquités grecques, étrusques et romaines - Actualité

Fouilles Orgamè (Roumanie) : campagne 2017

23 Octobre 2017

Fouilles Orgamé - 140x87

Direction : Alexandre Baralis, AGER ; Vasilica Lungu, IESEE, Académie Roumaine

La campagne 2017 (27 août – 20 septembre) s’est intéressée à l’établissement grec de Caraburun-Acic Suat, situé à mi-chemin entre les cités d’Orgamè et d’Istros. Elle a permis la découverte en secteur IV d’un très bel édifice archaïque (ca. 575-525 av. J.-C.), construit en briques de terre-crue. Ce bâtiment, articulé autour de deux pièces, disposait en outre d’un espace semi-enterré dont le remplissage a livré un riche mobilier (céramique fine, figurines en terre-cuite…). Ces travaux ont ajouté par ailleurs une nouvelle pièce à l’édifice classique et hellénistique qui succède au précédent, tout en élargissant notre regard sur le bâtiment d’époque romaine (II-IIIème s. ap. J.-C.), présent en secteur VI et dont le développement semble lié à la venue d’une communauté peut-être de vétérans issus du limès voisin.

Antiquités grecques, étrusques et romaines - Actualité

Fouilles Apollonia du Pont (Bulgarie) : campagnes 2017

23 Octobre 2017

Fouilles Appollonia - 140x87

Direction : Alexandre Baralis, Musée du Louvre, AGER ; Krastina Panayotova, Institut national d’archéologie et musée, Académie bulgare des Sciences

La Mission archéologique à Apollonia du Pont a mené cette année deux campagnes de fouilles. La première s’est intéressée (15 mai - 23 juin 2017) à l’établissement rural de Messarité 4 où les travaux ont permis de compléter la succession dense des édifices classiques et hellénistiques, tout en mettant à jour un nouveau segment de la voie de circulation antique et, à ses abords, plusieurs périboles funéraires. Outre deux sarcophages en terre-cuite du IIIème s. av. J.-C., huit foyers rituels complètent ces découvertes, lesquelles ont fait l’objet d’un programme d’analyses pluridisciplinaires dédié aux pratiques funéraires des Apolloniates.

Parallèlement, la Mission a étudié (2 - 18 août) sept tumuli d’époque hellénistique disposés non loin du grand tumulus de Mapès connu grâce aux fouilles réalisées en 1904 par A. Degrand.

Antiquités grecques, étrusques et romaines - Actualité

Fouilles : Gabies (Italie), campagne 2017

26 Septembre 2017

Fouilles : Gabies (Italie), campagne 2017 - 140 * 87 px

En 2017, le chantier de fouille de Gabies s’est étendu face à l'hémicycle du sanctuaire de Junon Gabina, toujours visible aujourd’hui et traditionnellement interprété comme la cavea d'un théâtre. On y a mis au jour les vestiges qui pourraient correspondre à un bâtiment de scène : ils se matérialisent par une puissante fondation de mur en opus caementicium disposée en "L" et fonctionnant avec deux supports de fondation pour des piliers ou des colonnes.

Une sépulture à inhumation en fosse d'un jeune enfant, creusée dans le tuf, a été mise au jour sous les remblais de construction du sanctuaire. Elle a livré deux perles en pâte de verre et trois bullae, datées entre le VIIIe et le VIe s. av. J.-C.

Le long de la rue est-ouest, la bordure du trottoir nord ne s’étend pas au-delà de ce qui avait été observé en 2016, tandis que la bordure sud opère une légère courbe vers le nord-ouest. À titre d’hypothèse, on peut penser que la rue, mise en place avant la construction du complexe monumental du sanctuaire au IIe s. av. J.-C., adoptait à l'origine un tracé curviligne. Son tracé aurait ensuite été redressé avec l'implantation de ce grand sanctuaire remodelant la trame urbaine initiale.

Antiquités grecques, étrusques et romaines - Actualité

Nouvelle acquisition : Portrait du Grand Pompée (106-48 av. J.-C.)

19 Juin 2017

Portrait du Grand Pompée (106-48 av. J.-C.) (détail)

La générosité de la Société des Amis du Louvre a enrichi le département des Antiquités grecques étrusques et romaines d'un très rare portrait de Pompée (106-48 avant J.-C.). Des grands hommes de la fin de la République romaine, on compte très peu de portraits attestés et identifiés. Sur la dizaine de visage célèbres, les grands conquérant et ennemis politiques César et Pompée nous ont laissé sans conteste les physionomies les plus puissantes et les plus expressives.
Le portrait de Pompée qui fait son entrée au Louvre est un des trois portraits incontestés de l'adversaire de César et se révèle être le plus proche des images du grand homme diffusées de son vivant. Il a été sculpté peu de temps après la mort de Pompée, probablement d’après une statue de bronze érigée de son vivant, alors qu’il était au sommet de sa gloire.

Antiquités grecques, étrusques et romaines - Actualité