Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Casque de type corinthien

Œuvre Casque de type corinthien

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art grec archaïque (du VIIe au VIe siècle av. J.-C.)

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Casque de type corinthien

© 2004 RMN / Hervé Lewandowski

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art grec archaïque (du VIIe au VIe siècle av. J.-C.)

Auteur(s) :
Marie-Bénédicte Astier

Très répandu au VIIe siècle av. J.-C., le casque de type corinthien assure une protection optimale grâce à un nasal et de larges couvre-joues. Le profil incurvé de la partie postérieure de cet exemplaire et les échancrures latérales angulaires marquent une étape de l'évolution du type. Son décor incisé est riche : palmettes, sphinges et lions se réfèrent au vocabulaire de la céramique protocorinthienne et s'inspirent du répertoire gréco-oriental exploité durant la période orientalisalisante.

Un casque de type corinthien

Bien que l'on ignore tout de son lieu de découverte et des circonstances de son entrée dans les collections du Louvre, ce casque de bronze apparaît par sa forme, son décor et son exécution, comme l'œuvre d'un artisan corinthien, créée vers 650-625 av. J.-C. Le casque de type corinthien est très largement adopté en Grèce dès le VIIe siècle avant notre ère. On attribue son origine aux ateliers d'Argos mais, fréquemment représenté sur les vases corinthiens, il semble qu'il ait été abondamment produit dans les officines de Corinthe. Il fait partie de la panoplie des hoplites, fantassins lourdement armés dont l'apparition coïncide avec l'adoption progressive d'un nouvel armement en bronze. Sa conception répond à un souci de protection maximale du guerrier : muni d'un nasal allongé et de larges couvre-joues fixes, il couvre presque entièrement le visage, ne laissant apparaître que les yeux et la bouche. Le profil incurvé de la partie postérieure de la calotte de cet exemplaire et la présence d'échancrures latérales angulaires marquent une étape dans l'évolution du type.

Emprunts au répertoire orientalisant

Son décor incisé est particulièrement riche. Les sourcils sont gravés de petites hachures au lieu d'être indiqués en relief, à l'image de certains casques plus récents. La bordure est ornée d'un filet de chevrons qui se prolonge par une palmette à la pointe externe des yeux. Une sphinge est figurée sur le seul couvre-joue conservé, tandis que deux lions affrontés sont représentés à chacune des échancrures latérales. Ces motifs s'inspirent du répertoire gréco-oriental, qui se diffuse dans une vaste partie du bassin méditerranéen durant la période orientalisante, grâce à l'essor des échanges commerciaux entre la Grèce continentale et le Proche-Orient. L'artiste a mêlé aux motifs végétaux des figures du bestiaire oriental, animaux réels et monstres fantastiques.

Un écho de la céramique protocorinthienne

Cependant, ces motifs sont traités selon l'esthétique corinthienne. Le décor de ce casque se réfère ostensiblement au vocabulaire de la céramique protocorinthienne. Le profil de la sphinge, le corps mince et allongé des lions sont analogues aux silhouettes peintes sur les vases contemporains. De même, la technique de gravure utilisée sur le casque est apparentée à la technique des figures noires, un procédé décoratif élaboré à Corinthe vers 680-670 av. J.-C., qui consiste à détailler des figures en silhouettes noires par des rehauts ponctuels de polychromie et des incisions.

Bibliographie

- AMANDRY P., "Casques grecs à décor gravé", in Bulletin de Correspondance Hellénique, 1949, p. 438-439

Cartel

  • Casque de type corinthien

    Troisième quart du VIIe siècle avant J.-C.

    Production corinthienne (?)

  • Bronze

    H.: 20 cm

  • Br 1101

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Sully
    1er étage
    Salle des Bronzes
    Salle 663
    Vitrine M3 : Armement grec (VIIe - IVe siècles avant J.-C.)

Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
Nocturne gratuite le premier samedi du mois
de 18h à 21h45

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre 2019

Information in other languages

Entrez au musée en moins de 30 minutes
en achetant votre billet en ligne :

Achetez votre billet