Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Clef de la Ka‘ba

Œuvre Clef de la Ka‘ba

Département des Arts de l'Islam : 1250-1500 : Le morcellement régional

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Clef de la Ka‘ba

© Musée du Louvre, dist. RMN / Hughes Dubois

Arts de l'Islam
1250-1500 : Le morcellement régional

Cette clef monumentale porte une inscription au nom du sultan mamlouk Faraj ibn Barquq (1399-1405, puis 1405-1412). Elle était destinée à ouvrir la porte de la Ka‘ba, édifice cubique recouvert d’un voile, situé au centre du sanctuaire de La Mecque.

La Ka`ba, structure cubique d’origine pré-islamique, est demeurée une étape majeure du pèlerinage des musulmans à La Mecque. Elle fut placée sous la protection des califes dès les origines de l’Islam au 7e siècle. A partir du milieu du 13e siècle, ce rôle fut repris par les puissants sultans mamlouks. Cette protection s’exprimait de manière privilégiée par le renouvellement régulier de la clef et du cadenas fermant la Ka‘ba, ainsi que par le don annuel de ses voiles extérieurs et intérieurs. Ces libéralités constituaient pour les souverains le moyen d’affirmer leur pouvoir en même temps que leur foi.
Cette clef fut commandée par le sultan mamlouk Faraj ibn Barquq. Le musée de Topkapi conserve une autre clef, plus petite, associée à un cadenas à longue broche, portant le nom du même sultan et datée de 1401-1402. Le sultan Faraj avait ordonné cette année-là des travaux de reconstruction du sanctuaire de La Mecque à la suite d’un grave incendie. La clef du Louvre pourrait être légèrement antérieure et coïncider avec l’avènement du sultan Faraj.
Cette clef, ainsi qu’une autre aujourd’hui conservée au musée d’Art islamique du Caire, a appartenu au banquier Joanny Peytel (1844-1924), grand collectionneur. Au début du 20e siècle, elles étaient les seules clefs de la Ka‘ba connues, avant que ne soit révélé l’important ensemble de clefs et serrures en provenance des sanctuaires de La Mecque et de Médine, conservé au musée du palais de Topkapi à Istanbul, dont les plus anciennes remontent au 13e siècle. Ces clefs et serrures appartenaient aux trésors des sultans ottomans et avaient été saisies par ces derniers, devenus protecteurs des lieux saints après leur victoire contre les Mamlouks (1517).

Inscription
Sur le pivot à huit facettes de l’anse : « Ô Dieu porte secours […] la loi des musulmans […] en conservant ton serviteur, notre maître le sultan al-Malik al-Nasir Faraj, fils de notre maître défunt le sultan al-Malik al-Zahir Barquq, qu’Allah ait pitié de lui. »

Bibliographie

B. ANDRÉ-SALVINI (dir.), F. DEMANGE (dir.) et C. JUVIN (dir.), Routes d’Arabie : Histoire et archéologie du Royaume d’Arabie Saoudite, Cat. exp. Paris, Musée du Louvre, 2010, n° 313 p. 564.

C. JUVIN, «Clef de la Ka‘ba », in S. Makariou (dir.), Les Arts de l’Islam au musée du Louvre, Paris, 2012, p. 298-299.

J. SOURDEL-THOMINE, « Clefs et serrures de la Ka‘ba : notes d’épigraphie arabe », Revue d’études islamiques, H.S. 3 , 1971, n° 12 bis, p. 73-74.

M. VAN BERCHEM, « Notes d'archéologie arabe, 3ème article, étude sur les cuivres damasquinés et les verres émaillés : inscriptions, marques, armoiries », Journal Asiatique, 10e série, Tome III, n°1, Janvier-Février 1904, p. 90-96.

Cartel

  • Clef de la Ka‘ba

    1399-1412 (dates du règne du sultan Faraj ibn Barquq)

    Égypte

  • Alliage ferreux coulé, décor d’or et d’argent damasquiné

    L. 34 cm ; l. max. : 10,3 cm

  • Don J. Peytel, 1914

    OA 6738

  • Arts de l'Islam

    Aile Denon

Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
Nocturne gratuite le premier samedi du mois
de 18h à 21h45

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre 2019

Information in other languages

Entrez au musée en moins de 30 minutes
en achetant votre billet en ligne :

Achetez votre billet