Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Commode

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Commode

© 2006 RMN / Jean-Gilles Berizzi

Objets d'art
XVIIIe siècle : le néo-classicisme

Auteur(s) :
Muriel Barbier

Cette commode ornée d'un riche décor floral et sentimental en bronze doré, aurait été exécutée par Joseph Stockel pour le comte de Provence. Sans doute non achevée, elle fut achetée par le Garde Meuble de la Couronne, qui la confia à Guillaume Benneman afin de la placer dans la chambre de Louis XVI à Compiègne. Par la suite, elle servit aux Tuileries, où elle connut un grand succès tout au long du XIXe siècle.

Forme sobre et décor amoureux

Cette commode de grande taille, repose sur des pieds en forme de pattes de lion. Elle présente une façade linéaire abritant quatre tiroirs découpés dans le panneau central. Les côtés cintrés, ouvrant par un vantail, abritent des étagères. Le décor de bronze doré, très abondant, relève du répertoire amoureux. Effectivement, le panneau central est orné d'une couronne de fleurs, d'un brandon, d'un arc, de flèches, d'un carquois, de branches de myrtes et de roses. Le tout est noué d'un ruban et accompagné de deux tourtereaux. Autant d'éléments appartenant au vocabulaire vénusien. Ce répertoire se retrouve sur les pilastres latéraux, où se trouvent des trophées d'amour composés, à nouveau, de flèches, d'un brandon, de myrte et de rubans. Ce riche décor floral est encadré d'une frise de bronze bretté.

Un meuble transformé

Initialement, cette commode devait avoir un aspect différent. Elle fait partie d'un ensemble de quatre commodes acquises en 1786 par le Garde Meuble de la Couronne, peut-être alors pas complètement finies, à Philippe-Ambroise Sauvage, marchand mercier. Ces commodes auraient été exécutées par l'ébéniste Joseph Stockel pour Sauvage, à l'intention du comte de Provence (frère de Louis XVI et futur Louis XVIII). Les quatre meubles furent transformés par l'ébéniste Guillaume Benneman, sous la direction du sculpteur sur bois Jean Hauré. La commode dite aux tourterelles était destinée à la chambre de Louis XVI à Compiègne, et fut diminuée de longueur pour son aménagement. On remplaça les vantaux par les trois tiroirs actuels, les bronzes furent dorés par Pierre-François Feuchère et le marbre du dessus acheté à ce moment.

Une oeuvre très appréciée au XIXe siècle

La commode quitta la chambre de Louis XVI à la Révolution pour servir au palais directorial du Luxembourg en 1797, puis au palais des Tuileries où elle resta jusqu'en 1870. En 1807, elle figure dans le troisième salon de Napoléon Ier puis, en 1809, dans sa grande chambre à coucher, après une restauration de Jacob-Desmalter. La commode est restée au même emplacement sous les règnes de Louis XVIII et de Charles X. Enfin, elle servit dans le salon de famille sous Louis-Philippe. Sa forme et son décor plurent tant, que le meuble fut souvent copié au fil du XIXe siècle.

Bibliographie

Alcouffe D., Dion-Tennenbaum A., Lefebure A., Le mobilier du Louvre, t.1, Paris, Editions Faton,1993, p 296-299.

PRADERE A., Les ébénistes français de Louis XV à la Révolution, Paris, Editions Le Chêne,1989, p 405.

Cartel

  • Estampillé : Guillaume BENNEMAN

    Commode

    1786

    Paris

  • Placage d'acajou, de bois de rose et d'amarante ; bronze doré ; marbre blanc

    H. : 0,92 m. ; L. : 2,13 m. ; Pr. : 0,75 m.

  • Provenance : exécutée par Joseph Stockel pour le comte de Provence ; achetée par le Garde-Meuble au marchand mercier P.-A. Sauvage en 1786 ; transformée par Benneman sous la direction du sculpteur sur bois J. Hauré ; chambre de Louis XVI à Compiègne. Versement du Mobilier national, 1870 , 1870

    OA 5507

  • Objets d'art

Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai, 8 mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Entrez au musée en moins de 30 minutes
en achetant votre billet en ligne :

Achetez votre billet