Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Coupe : portrait de Frederic II de Montefeltre, duc d'Urbino

Œuvre Coupe : portrait de Frederic II de Montefeltre, duc d'Urbino

Département des Objets d'art : Renaissance

Coupe : Portrait de Frédéric de Montefeltre, duc d'Urbino, d'après une médaille de Pietro Torrigiani

© 1991 RMN / Daniel Arnaudet

Objets d'art
Renaissance

Auteur(s) :
Brigitte Ducrot

Par son décor en relief composé de motifs répétitifs de végétaux sur l'aile et le ton de lustre rouge, cette coupe est caractéristique de la production de faïence à reflets métalliques de Gubbio (Ombrie, Italie) dans le premier tiers du XVIe siècle. Elle présente en son centre un portrait posthume de Frederic (1422-1482), comte de Montefeltre et duc d'Urbino, condottiere et grand mécène de la Renaissance.

La céramique à reflets métalliques (ou lustrée) à Gubbio

Après l'Espagne, la céramique lustrée est produite en Italie à partir du début du XVIe siècle. Deux villes d'Ombrie, Deruta et Gubbio, s'en font une spécialité. C'est dans cette dernière ville que maître Giorgio Andreoli (vers 1465-1553), plus connu sous le nom de Maître Giorgio, installé avec ses deux frères depuis 1498, réalise pendant une cinquantaine d'années une production qui se distingue par un lustre d'un ton rouge rubis, le rosso di maiolica, couleur unique en son genre. L'obtention du lustre est possible grâce à l'utilisation d'oxydes métalliques (cuivre et argent) et à des conditions particulières de cuisson. L'aspect final recherché doit produire des reflets colorés changeants à la lumière et rappeler la couleur de l'or.

Une production de série

Cette coupe est représentative des pièces du premier tiers du XVIe siècle, une période d'importante diffusion du lustre métallique. Des coupes sont alors produites en grande quantité et presque invariablement ornées, sur l'aile, de motifs en relief moulés simples et répétitifs, ici des feuilles de chêne alternant avec des feuillages en crosses surmontés de fruits rouges. Cette production de série ne porte plus la signature de l'atelier Andreoli et est rarement datée.

Le portrait d'un grand mécène

Le portrait central se détache sur un fond bleu ponctué d'or traversé obliquement d'une banderole portant l'inscription dux urbin (duché d'Urbino). Il est identifié comme étant le profil gauche de Frederic (1422-1482), comte de Montefeltre et duc d'Urbino à partir de 1474. Il s'agit d'un portrait post mortem traité assez sommairement, d'après une médaille du sculpteur florentin Pietro Torregiani (1472-1528). Sous le règne de cet illustre personnage de la culture humaniste, le duché d'Urbino (dont fait partie Gubbio) connut une période particulièrement prospère.

Bibliographie

Giacomotti Jeanne, Catalogue des majoliques des musées nationaux : musées du Louvre et de Cluny, Musée national de céramique à Sèvres, Musée Adrien-Dubouché à Limoges, Paris, Éditions des Musées nationaux, 1974, n 222.

Louvre. Guide du visiteur. Les Objets d'art. Moyen-Age et Renaissance, Paris, Éditions de la Réunion des Musées nationaux, 1994, p. 114.

Cartel

  • Gubbio (vers 1530 - 1540)

    Coupe : Portrait de Frédéric de Montefeltre, duc d'Urbino, d'après une médaille de Pietro Torrigiani

    Vers 1530 - 1540

    Gubbio

  • Faïence lustrée

    D. : 21,50 cm.

  • Ancienne collection Edme Durand ; acquisition, 1825 , 1825

    MR 2286

  • Objets d'art

    Aile Richelieu
    1er étage
    Galerie des Chasses de Maximilien
    Salle 507

Informations pratiques

Le musée du Louvre est ouvert tous les jours sauf le mardi. Le port du masque est obligatoire. Retrouvez sur cette page toutes les informations sur les conditions de visite de cet été.

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre 2020

Réservation en ligne fortement conseillée :

Achetez votre billet