Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Cratère en calice paestan à figures rouges

Œuvre Cratère en calice paestan à figures rouges

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art grec classique (du Ve au IVe siècle av. J.-C.)

Cratère en calice à figures rouges

© 1993 RMN / Hervé Lewandowski

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art grec classique (du Ve au IVe siècle av. J.-C.)

Auteur(s) :
Sophie Marmois-Sicsic

Ce magnifique cratère en calice attribué au peintre Python, le second grand peintre de l'école de Paestum, fit un temps partie des collections de l'impératrice Joséphine à la Malmaison. Sur la face principale de ce grand cratère au pied mouluré, Python s'est inspiré d'un thème mythologique grec, déjà mis en scène sur deux vases par Astéas, son maître et collaborateur : la lutte de Cadmos contre le dragon de Thèbes.

Cadmos et le dragon

Sur la vasque très élancée du cratère en calice du Louvre, Python a choisi de reprendre un thème mythologique traité à deux reprises par son maître Astéas, la lutte du héros thébain Cadmos contre le dragon. Cet épisode fut à l'origine de la fondation de la cité de Thèbes en Béotie. Pour venger ses compagnons massacrés par le serpent, gardien de la source, Cadmos entreprit de le combattre et le tua. La composition centrée sur les deux figures principales, s'inscrit dans un cadre délimité par le peintre. Le jeune héros est représenté nu, une chlamyde couvrant ses épaules, coiffé d'un casque conique (pilos) et chaussé de bottines. Une amphore pointue dans la main gauche et une pierre dans la droite, il s'apprête à attaquer le serpent monstrueux, dressé devant un monticule de rochers et un arbre. Deux femmes richement vêtues encadrent la scène, elles ont été interprétées comme des figures allégoriques, Krénê (la source) et Thébé (la cité de Thèbes). Le geste de dévoilement de la femme de droite, soulevant son himation pourpre de la main, et la présence de la déesse Aphrodite dans le registre supérieur, permettent d'avancer une autre hypothèse en proposant d'y reconnaître Harmonie, la fiancée de Cadmos. Plusieurs divinités en buste dominent la représentation, selon un procédé typiquement paestan, Hermès à gauche, Aphrodite tenant un miroir au centre, Pan et un jeune satyre à droite.

La céramique de Paestum

Paestum, ancienne Poseidonia, fondée vers 600 av. J.-C. par des Grecs de Sybaris, est située au sud de Naples, à la frontière de la Campanie et de la Basilicate actuelle. La production des vases paestans commence vers 380 av. J.-C. sous l'influence de potiers et de peintres siciliens. Elle est caractérisée par sa qualité constante et son style reconnaissable, qui s'affirme tout au long du IVe s. av. J.-C. avec deux peintres majeurs, connus par leurs signatures : Astéas et son disciple Python.

Python

Python possède une personnalité différente de celle d'Astéas, mais reprend les principes décoratifs créés par son maître : le choix des thèmes, la composition étagée avec des figures en buste disposées au registre supérieur, les personnages trapus aux têtes rondes et un goût pour la polychromie. Python a signé deux vases et produit de grands cratères dont la composition complexe s'inspire souvent de celle de son aîné. Mais il pousse plus loin son goût des couleurs et de l'ornementation végétale, comme en témoigne le soin apporté au décor secondaire sur le cratère du Louvre. La guirlande de feuilles de lierre du rebord est rehaussée de corymbes, et une frise de palmettes et de rinceaux blanche, jaune et orangée orne la zone située entre les anses. Il utilise avec subtilité les différentes couleurs de rehauts (blanc, jaune, rouge) et les tonalités de blanc et de jaune doré, pour dessiner par exemple le serpent à crête rouge, qui se détache du monticule rocheux. Son style décoratif et baroque atteint son paroxysme sur ce vase prestigieux dont la taille monumentale et la forme très élaborée s'inscrivent dans la production du milieu du IVe s av. J.-C.

Bibliographie

- DENOYELLE M., Chefs-d'oeuvre de la céramique grecque, Editions de la Réunion des musées nationaux, 1995, p. 178, n 78.

- MUGIONE E., Miti della ceramica attica in Occidente, 2000, p. 60, fig. 6.

Cartel

  • Python

    Cratère en calice à figures rouges

    Vers 350 - 340 avant J.-C.

    Provenance : Sant'Agata de' Goti (Campanie)

    Paestum

  • H. : 56,70 cm. ; D. : 52,50 cm.

  • Collection Durand, 1825Ancienne collection de la Malmaison , 1825

    N 3157 (K 33)

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Sully
    1er étage
    Galerie Campana V
    Salle 651
    Vitrine 24

Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
Nocturne gratuite le premier samedi du mois
de 18h à 21h45

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre 2019

Information in other languages

Newsletter

Entrez au musée en moins de 30 minutes
en achetant votre billet en ligne :

Achetez votre billet