Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Deux bras de croix processionnelle

Œuvre Deux bras de croix processionnelle

Département des Objets d'art : Moyen Age

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Deux bras de croix

Objets d'art
Moyen Age

Auteur(s) :
Marie Cécile Bardoz

Les deux bras de croix de dimensions un peu différentes et de forme trapézoïdale ont la forme caractéristique de ceux des croix mozarabes. Les deux traverses sont sculptées sur les deux faces d’un large bandeau décoratif peuplé d’animaux fantastiques et de rinceaux. Un autre bras de croix semblable est conservé au musée archéologique de Madrid mais il ne provient pas de la même croix. Ces trois bras de croix subsistant forment l’ensemble le plus important d’ivoires espagnols réalisés sous influence islamique. Ils furent sculptés à la fin du Xe siècle dans un atelier d’ivoiriers installé au monastère de San Millan de la Cogolla.

Une croix mozarabe

Les deux bras de croix, de dimensions légèrement différentes, sont décorés sur les deux faces d’une bande sculptée cernée d’un galon. Les extrémités des bras comportent des trous de fixation qui laissent supposer qu’une monture d’orfèvrerie enserrait la croix et assurait la cohérence de l’ensemble. La croix avait la forme caractéristique des croix mozarabes comme l’atteste les exemples d’orfèvrerie qui subsistent telle la croix de Santiago de Peñalba du musée de León (Xe siècle).
Les fixations de la hampe montre qu’il s’agissait d’une croix processionnelle.

Un bras de croix semblable à Madrid

La bordure profondément sculptée, est ornée de rinceaux où se détachent une succession verticale d’animaux (griffons, aigles, cervidés et quadrupèdes). Autrefois, le décor se détachait sur un fond incrusté d’or et des perles de verre simulait les yeux des têtes de lions ornant le centre de la partie la plus étroite.
Un bras équivalent, de dimensions semblables et de même provenance se trouve au musée archéologique de Madrid. Cet ivoire est vraisemblablement un bras vertical d’une croix identique à celle du Louvre.

L'atelier de San Millan de la Cogolla

La facture des trois bras de croix montre une relation évidente avec les productions des ateliers d’ivoires islamiques de Cordoue au Xe siècle et de Cuenca au XIe siècle. Les artistes qui sculptèrent les croix avaient certainement une bonne connaissance de l’ivoirerie califale comme l’attestent le bestiaire et les rinceaux. Les trois bras de croix constituent donc l’ensemble le plus important d’ivoires espagnols effectués sous influence islamique.
Le rapprochement avec les bandeaux fixés sur l’autel portatif de San Millan de la Cogolla (musée archéologique de Madrid) confirme que ces trois bras de croix proviennent du monastère de San Millan. Le monastère a certainement abrité un atelier d’ivoiriers en même temps qu’un scriptorium. La datation des bras se situerait entre 984, période à laquelle le monastère est prospère, et 1001 lorsque les troupes d’Al Mansur pillent le lieu. Une croix identique est représentée sur le Codex Aemilianensis (Escorial, bibl. du monastère) élaboré à San Millan en 994.

Bibliographie

Les Andalousies de Damas à Cordoue, Catalogue d’exposition : Paris, Institut du Monde arabe, 28 novembre-15 avril 2001, p. 172-173, notice 203 a et b (Sophie Makariou).

- GABORIT-CHOPIN D., Ivoires médiévaux Ve – XVe siècle, Paris, RMN, 2003, p. 195-198, notice 54.

Cartel

  • Espagne (dernier tiers du Xe siècle)

    Deux bras de croix

    Provient de San Millán de la Cogolla

  • Ivoire, incrustations d'or

  • Ancienne collection Maillet du Boulay ; don F. Doistau, 1904 , 1904

    OA 5944, OA 5945

  • Objets d'art

    Aile Richelieu
    1er étage
    Suger
    Salle 502
    Vitrine 11

Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai, 8 mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Entrez au musée en moins de 30 minutes
en achetant votre billet en ligne :

Achetez votre billet