Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Étude d’après le monument du Comte de Pembroke à l’abbaye...

Œuvre Étude d’après le monument du Comte de Pembroke à l’abbaye Westminster

Musée national Eugène-Delacroix

Étude d’après le monument du Comte de Pembroke à l’abbaye Westminster, Eugène Delacroix

© 2008 Musée du Louvre / Harry Bréjat

Musée national Eugène-Delacroix

Auteur(s) :
Hélène Doré

Le voyage de Delacroix en Angleterre en 1825

 

Profondément marqué par l’anglomanie du début du XIXe siècle, Delacroix, encouragé par son ami Thales Fielding à le rejoindre (1793 – 1837), effectua un séjour à Londres d’environ six semaines, de juin à août 1825, en compagnie de ses amis Richard Bonington (1801 – 1828), Alexandre-Marie Colin (1798 – 1873), Edouard Bertin (1797 – 1871), entre autres. Là, il y découvrit tous les aspects de la culture britannique, se rendant au théâtre et fréquentant les peintres anglais. Au début du mois de juillet, les amis se rendirent à Westminster, Bonington ayant obtenu une autorisation du conservateur William Westall.


L’étude de pleurants

Marion Spencer fut la première à reconnaître sur cette feuille des études d’après les pleurants sculptés sur le monument funéraire d’Aymer de Valence, comte de Pembroke, à l’abbaye de Westminster. La composition est organisée autour d’un axe central, matérialisé par un pilastre, autour duquel sont représentées trois figures de pleurants. La technique de l’aquarelle, à laquelle le maître s’initia au contact des peintres anglais, est remarquable ici par sa transparence, et les variations de tonalité qu’elle permet. Delacroix rend ainsi avec délicatesse les jeux d’ombre et de lumière qui se répercutent sur le relief sculpté.

 

Delacroix et Bonington : une amitié de peintres

Les études de Bonington et de Delacroix parvenues jusqu’à nous attestent d’une orientation similaire dans leur travail. Dessinant côte à côte, les deux amis copièrent aussi les monuments de Lord Norris (mort en 1601), du comte de Shrewsbury (mort en 1617), de Sir Francis de Vere, et plusieurs effigies du XVe siècle.  Le musée Delacroix conserve également une autre aquarelle du peintre, réalisée dans le même contexte : il s’agit d’un détail de trilobe architectural, figurant en son centre un cavalier en armure. Dans une lettre datée de 1858, destinée à Théophile Silvestre, le maître se souviendra du génie de son camarade : « Je n’ai rien dit du talent de Bonington : c’est un des plus charmants qui puissent jamais honorer l’Angleterre. Sa facilité était prodigieuse et son habileté s’est trouvée entière le premier jour où il a pris un crayon ou un pinceau : je me rappelle que quand je faisais des copies au Musée, très jeune moi-même, je voyais là un grand enfant de quinze ou seize ans qui faisait de son côté les aquarelles d’après les grands maîtres. C’était lui. Les aquarelles  étaient déjà magistrales et pleines d’une verve qui contrastait avec son apparence tranquille ».

Bibliographie

- DELACROIX Eugène, Eugène Delacroix, Further Correspondances 1817 - 1863, édition annotée par Lee Johnson, Oxford, Clarendon Press, 1991, pp. 153-154.
- JOUBIN André, Correspondance générale de Eugène Delacroix, Paris, 1936 – 1938, Vol. IV, pp. 57-62.
- Richard Parkes Bonington, « Du plaisir de peindre », catalogue d’exposition, Paris, Petit-Palais, mars-mai 1992, pp. 128-129.

Cartel

  • Eugène DELACROIX (Charenton-Saint-Maurice, 1798 - Paris, 1863)

    Étude d’après le monument du Comte de Pembroke à l’abbaye Westminster

    Vers 1825

  • Mine de plomb et aquarelle

    H : 11,5 cm ; l : 17,6 cm

  • MD 2008-23

  • Musée national Eugène-Delacroix

Informations pratiques

Adresse :
Musée national Eugène Delacroix
6 rue de Furstenberg
75 006 Paris
Tél. : 00 33 (0)1 44 41 86 50
Fax : 00 33 (0)1 43 54 36 70

Accès :
Métro : Saint-Germain-des-Prés (ligne 4), Mabillon (ligne 10)
Bus : 39, 63, 70, 86, 95, 96
Parcs de stationnement : rue des Saints-Pères (face à la faculté de médecine) carrefour Saint-Germain-des-Prés/ rue de Rennes
Taxis : carrefour Saint-Germain-des-Prés/ rue de Rennes

Horaires :
Le musée est ouvert tous les jours, sauf les mardis, de 9h30 à 17h00 (fermeture des caisses à 16h30).

Jours de fermeture :
Fermé les jours fériers suivants : le 1er janvier, le 1er mai et le 25 décembre.