Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Hélène Fourment (1614-1673) au carrosse

Œuvre Hélène Fourment (1614-1673) au carrosse

Département des Peintures : Peinture flamande

Hélène Fourment (1614 - 1673) au carrosse

© 1995 RMN / Hervé Lewandowski

Peintures
Peinture flamande

Auteur(s) :
Adeline Collange

La jeune deuxième épouse de Rubens, sortant de sa demeure palatiale d'Anvers, apparaît en compagnie de son fils Frans né en 1633. Elle est en riche habit noir à la mode espagnole et porte une coiffure typique à la houppe alors en vogue dans les Pays-Bas et en Allemagne. Le carrosse à deux chevaux est symbole d'harmonie conjugale, le geste de la main droite indique la modestie. Il s'agit sans doute du dernier portrait connu d'Hélène par Rubens, dans une somptueuse et vivante manière baroque.

Un portrait d'apparat

Rubens représente sa seconde femme épousée en 1630, la jeune et belle Hélène Fourment. Elle est suivie par leur petit garçon Frans, né en 1633 et vêtu d'un costume rouge à col plat blanc. Il semble avoir six ou sept ans, ce qui permet de dater la composition des années 1639. Rubens, peintre des archiducs de Flandre Albert et Isabelle, est alors un homme riche à la tête d'un atelier florissant dont la renommée est européenne. Ce portrait d'apparat, sans doute réalisé pour sa famille, est aussi l'occasion pour Rubens de montrer sa réussite sociale. Ainsi Hélène, parée comme une femme de la haute société, attend devant un porche à colonnes et à pilastres. Elle sort de leur luxueuse maison d'Anvers que Rubens avait fait construire à l'image d'un palais italien.

Un somptueux costume

La magnificence du portrait s'incarne dans la somptuosité du costume d'Hélène. Elle est vêtue à la mode espagnole d'une longue robe de satin noir avec une petite coiffe à pompons qui retient un grand voile de gaze noire. Rubens joue avec aisance sur les différentes matières peintes en camaïeux de noirs, très fluides, qui forment un écrin précieux à la peau d'ivoire de la jeune femme. Il relève ce costume sombre par le satin blanc éclatant des manches bouffantes, elles-mêmes soulignées par un galon doré. Puis il anime l'ensemble par de délicates touches de couleurs : le rose des pommettes et de la bouche charnue, le mauve des rubans des manches auquel fait écho celui de la ceinture. Les détails comme les perles du collier, le joyau de la poitrine ou les galons sont peints en pleine pâte, ce qui renforce le côté illusionniste de la représentation.

Tradition classique et originalité rubénienne

Rubens a effectué tout au long de sa carrière plusieurs séjours en Italie qui lui ont permis d'assimiler une solide culture classique. Le portrait de sa jeune femme s'inscrit de la sorte dans la tradition des grands portraitistes de la Renaissance comme Titien (1488-1576) ou Véronèse (1528-1588). Mais Rubens insuffle un dynamisme original à sa composition en représentant Hélène sur le point de descendre les marches pour s'installer dans un carrosse à deux chevaux (signe d'harmonie conjugale) qui s'approche à grande vitesse. Par ailleurs, nous observons la scène en contre-plongée, ce qui accentue la majesté de la jeune femme placée en situation dominante par rapport au spectateur. Ce tableau est une des ultimes représentations d'Hélène dont le peintre amoureux s'est si souvent inspiré dans les dernières années de sa vie.

Cartel

  • Petrus Paulus RUBENS (Siegen (Westphalie), 1577 - Anvers, 1640)

    Hélène Fourment (1614 - 1673) au carrosse

  • H. : 1,95 m. ; L. : 1,32 m.

  • Don ? de la Ville de Bruxelles à J. Churchill (1650 - 1722), 1er duc de Marlborough, Blenheim Castle, 1706 ; collection Alphonse de Rotschild, Paris depuis 1884 ; acquis par dation en paiement de droits de mutation, 1977 , 1977

    R.F. 1977-13

  • Peintures

    Aile Richelieu
    2e étage
    Variété des genres en peinture
    Salle 21

Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Entrez au musée en moins de 30 minutes
en achetant votre billet en ligne :

Achetez votre billet