Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Jupiter foudroyant les titans dit "chenet de l'Algarde''

Œuvre Jupiter foudroyant les titans dit "chenet de l'Algarde''

Département des Objets d'art : XVIIe siècle

Jupiter foudroyant les titans dit "Chenêt de l'Algarde''

© 2005 Musée du Louvre / Peter Harholdt

Objets d'art
XVIIe siècle

Auteur(s) :
Muriel Barbier

Les sujets mythologiques connurent un grand intérêt au XVIIe siècle. Ce groupe de bronze représente Jupiter tenant son foudre, assis sur un aigle posé sur le globe terrestre soutenu par trois Titans ; son pendant, représentant Junon portée par les vents, est aujourd'hui non localisé. L'appellation « chenet de l'Algarde » vient du nom d'Alessandro Alguardi, artiste qui en a donné le modèle.

À l'origine : une commande faite pour le roi d'Espagne

Lors de son ambassade en Italie en 1649-1650, Vélasquez commande, pour le roi Philippe IV d'Espagne, des figures de chenets symbolisant les quatre éléments au sculpteur Alessandro Alguardi (1595 ou 1602-1654) dit l'Alguarde. Celui-ci ne put réaliser que deux groupes avant sa mort : Jupiter foudroyant les Titans et Junon portée par les vents, symbolisant respectivement le feu et l'air. Les deux autres groupes, Cybèle (la terre) et Neptune (l’eau) furent exécutés par ses élèves. Après avoir été envoyées en Espagne, les fontes ne servirent pas de chenets mais d'ornements de fontaine au jardin de la Isla à Aranjuez. Ces groupes connurent un certain succès et plusieurs fontes furent exécutées au cours des XVIIe et XVIIIe siècles.

Un bronze du XVIIe siècle français

Le groupe représente Jupiter foudroyant les Titans, épisode mythologique durant lequel le dieu Jupiter terrasse les Titans pour imposer son règne dans les cieux. Assis en déséquilibre sur son aigle, il brandit le foudre de sa main droite. L'aigle repose sur le globe terrestre soutenu par des rochers portés par trois Titans. La figure de Jupiter a été beaucoup représentée au XVIIe siècle, parfois en reprenant les traits des monarques comme symbole de puissance. Cette œuvre est considérée comme une fonte française en raison de la couleur jaune du métal, de l'aspect lisse de la surface et de la ciselure très fine des cheveux.

Les bronzes de la Couronne

Ce groupe est entré dans les collections royales entre 1684, date à laquelle il se trouvait dans le salon ovale du château de Versailles. En 1772, Louis XV les donne au marquis de Marigny, directeur des Bâtiments du roi, qui les place au château de Ménars. Après la mort du marquis de Marigny, le groupe rejoint les collections du Muséum en 1795 avant d'être envoyé en 1802 au château de Saint-Cloud. Après avoir été transformé en pendule, le groupe de Jupiter et son pendant, le groupe de Junon, furent transférés au palais des Tuileries afin d'orner le grand salon.
Ce modèle et son pendant ont eu un très grand succès puisqu'on en répertorie une douzaine d'exemplaires. Une paire conservée à la Wallace Collection (Londres) a été identifiée comme provenant de la collection du Grand Dauphin au château de Choisy puis au château de Meudon à partir de 1695. À la mort du Grand Dauphin, elle fut léguée aux collections de la Couronne. D'autres exemplaires sont conservés au Museum of Fine Arts de Springfield (États-Unis d'Amérique), au palais de Pavlovsk (Russie) et au Metropolitan Museum of Art de New York (États-Unis d'Amérique).

Bibliographie

- Les Bronzes de la Couronne, Paris, Editions de la Réunion des musées nationaux, 1999.

Cartel

  • Jupiter foudroyant les titans dit "Chenêt de l'Algarde''

    France, seconde moitié du 17e siècle

  • Bronze patiné et doréBronze doré, bronze patiné

  • Ancienne collection de la Couronne

    MR 3262

  • Objets d'art

    Aile Sully
    1er étage
    Mazarin
    Salle 601

Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai, 8 mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Entrez au musée en moins de 30 minutes
en achetant votre billet en ligne :

Achetez votre billet

Informations complémentaires

D'après le modèle d'Alessandro Algardi créé pour une fontaine du parc d'Aranjuez en Espagne avant 1654