Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Le combat du Giaour et du Pacha

Œuvre Le combat du Giaour et du Pacha

Musée national Eugène-Delacroix

Le combat du Giaour et du Pacha, Eugène Delacroix

© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski

Musée national Eugène-Delacroix

Auteur(s) :
Hélène Doré

Une œuvre isolée d’inspiration byronienne 

Le sujet de cette gravure est inspiré d’un poème sur la guerre d’indépendance grecque, écrit par Lord Byron et publié en 1813 sous le titre de The Giaour A Fragment of Turkish Tale. Il traite de la scène du combat entre le Giaour – surnom péjoratif donné par les Turcs aux non-musulmans – et le pacha Hassan, responsable de la mort d’une de ses esclaves, Leila, qui s’était donnée au Giaour. Delacroix exécuta cette lithographie en 1827, à son retour d’Angleterre et simultanément à l’achèvement du Faust. Il envisagea une suite d’illustrations sur le Giaour ; mais sans doute à cause de l’insuccès commercial du Faust, le Giaour resta une œuvre isolée dans l’œuvre gravée de l’artiste.

Une illustration épique et poétique

Le moment retenu par Delacroix est l’instant paroxystique de la rencontre entre les deux personnages. L’allure épique de la composition est induite par une grande diagonale qui accentue l’intensité générale de la scène et met en avant l’échange suprême des deux regards, celui du mourant et celui du meurtrier. Un mouvement tournoyant se dégage de la pose du Giaour, ramassé sur son cheval cabré, comme une bête prête à bondir, tandis que la monture du pacha s’échappe au loin. Les deux protagonistes se détachent fermement sur le paysage qui ondule dans la lumière, les costumes et les étoffes virevoltent, introduisant dans cette scène fatale une légère touche de poésie. L’Orient de Delacroix, par les costumes et le sujet représenté, est déjà là, bien présent.

Un thème abordé également en peinture

Delacroix réalisa plusieurs versions de ce sujet en peinture. En 1826, il exposa un premier Combat du Giaour et du Pacha à la galerie Lebrun, 4, rue du Gros-Chenêt, lors de l’exposition au profit des Grecs, avant de présenter, trois ans plus tard, deux autres tableaux au musée Colbert, 2 rue Vivienne, chez Henri Gaugain et Compagnie.

Bibliographie

- DELTEIL Loys, Le peintre-graveur illustré, Ingres et Delacroix, vol. III, Paris, 1969, notice n°55.
- JOBERT Barthélémy, Delacroix, Paris, Gallimard, 1997, pp. 110-112.
- Delacroix et la gravure romantique, catalogue d’exposition sous la direction de Jean Adhémar et de Jacques Lethève, Paris, Bibliothèque Nationale de France, 1963, p. 5.
- Mémorial de l’exposition Eugène Delacroix organisée au musée du Louvre à l’occasion du Centenaire de la mort de l’artiste, Paris, Edition des Musées nationaux, 1963, pp. 167-168.

Cartel

  • Eugène DELACROIX (Charenton-Saint-Maurice, 1798 - Paris, 1863)

    Le combat du Giaour et du Pacha

    1827

  • Lithographie 2e état

    H : 40, 5 cm ; L : 32, 5 cm

  • MD 1999-1

  • Musée national Eugène-Delacroix

Informations pratiques

Adresse :
Musée national Eugène Delacroix
6 rue de Furstenberg
75 006 Paris
Tél. : 00 33 (0)1 44 41 86 50
Fax : 00 33 (0)1 43 54 36 70

Accès :
Métro : Saint-Germain-des-Prés (ligne 4), Mabillon (ligne 10)
Bus : 39, 63, 70, 86, 95, 96
Parcs de stationnement : rue des Saints-Pères (face à la faculté de médecine) carrefour Saint-Germain-des-Prés/ rue de Rennes
Taxis : carrefour Saint-Germain-des-Prés/ rue de Rennes

Horaires :
Le musée est ouvert tous les jours, sauf les mardis, de 9h30 à 17h00 (fermeture des caisses à 16h30).

Jours de fermeture :
Fermé les jours fériers suivants : le 1er janvier, le 1er mai et le 25 décembre.