Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Le Doge de Venise sur le Bucentaure, à San Nicolò di Lido, le...

Œuvre Le Doge de Venise sur le Bucentaure, à San Nicolò di Lido, le jour de l'Ascension

Département des Peintures : Peinture italienne

Le doge de Venise sur le Bucentaure, à San Nicolò di Lido, le jour de l'Ascension

© 1999 RMN / Béatrice Hatala

Peintures
Peinture italienne

Auteur(s) :
Corinne Dollfus

La toile fait partie d'une série de douze dont dix sont aujourd'hui au musée du Louvre. Elles représentent toutes un événement historique lié aux fêtes du couronnement du doge Alvise Mocenigo en 1763. Après les cérémonies du Mariage de la mer, le doge se rend à San Nicolò pour écouter la messe avant de retourner à Venise. Il s'apprête à remonter à bord du Bucentaure après être passé sous un dais tendu pour l'occasion.

Contexte historique

Guardi et avant lui Canaletto ont représenté cette splendide cérémonie avec l'embarcation du doge tendue de toiles rouges et couverte de sculptures dorées ; des bateaux plus petits, dorés eux aussi, et les noires gondoles lui font escorte.
Depuis le XIIe siècle, à l'occasion de la fête de l'Ascension, la Sensa, le doge célèbre la cérémonie du Mariage de la mer en jetant depuis le Bucentaure, un bateau d'apparat, un anneau dans l'Adriatique. Accompagné d'un cortège, il traverse le bassin de Saint-Marc et se rend jusqu'au Lido, où la lagune de Venise communique avec la mer. Il jette un anneau d'or dans l'Adriatique pour rappeler la domination maritime de la ville et assiste à une messe.
La République de Venise a fait construire le dernier Bucentaure, celui représenté ici, en 1728. Cette merveille finit misérablement, détruite lors de l'arrivée des troupes de Bonaparte en 1797.

Une interprétation vibrante de poésie

Le peintre illustre le moment où le doge s'apprête à remonter à bord du Bucentaure après être passé sous un dais tendu pour cette occasion, entre l'église et l'embarcadère. L'affluence est considérable : des gondoles de toutes sortes envahissent la lagune et forment des taches colorées se détachant précieusement sur le vert tendre de l'eau, pendant que les figures masquées bondissent, rappelant la célébration du carnaval.
Au grand ciel caressé par une lumière argentée de la partie supérieure, la moitié inférieure oppose un fourmillement de formes et de détails multicolores. Les touches de couleurs claires donnent une animation particulière à l'ensemble.
Guardi s'est inspiré de gravures réalisées en 1766 d'après des dessins de Canaletto sur le même sujet, dont le style plus sec et statique dénote d'un souci topographique ; il a interprété ces scènes librement avec une touche scintillante et une recherche d'effets atmosphériques. La scène sert de prétexte à une description insolite de Venise et de ses monuments, dans une luminosité diaphane et argentée. L'image baigne dans le jeu mobile de la lumière, évocation fantaisiste et fugace.

Une datation postérieure à 1775

La datation de cette série n'est pas antérieure à 1775, les panaches de plumes des comparses féminines sur les embarcations étant des coiffures créées à Paris à cette date. Les toiles de Guardi de la décennie précédente sont davantage topographiques et leurs coloris sombres sont plus contrastés.
L'évolution du langage pictural de Guardi, nerveux et brossé, est frappante : une lumière blonde rythme les espaces et fond les couleurs dans un jeu varié de clair-obscur et dans le traitement vif et saccadé de la touche. Les "vedute" ou vues, représentations de paysage urbain d'une grande rigueur topographique, prennent chez Guardi des allures fantaisistes et brillantes.

Cartel

  • Francesco GUARDI (Venise, 1712 - Venise, 1793)

    Le doge de Venise sur le Bucentaure, à San Nicolò di Lido, le jour de l'Ascension

    Vers 1775 - 1780

  • H. : 0,67 m. ; L. : 1,01 m.

  • Saisie révolutionnaire de la collection du comte de Pestre de Seneffe, 1797 , 1797

    INV. 319

  • Peintures

    Aile Denon
    1er étage
    Les fêtes vénitiennes
    Salle 23

Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Entrez au musée en moins de 30 minutes
en achetant votre billet en ligne :

Achetez votre billet