Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Lit de Charles X

Œuvre Lit de Charles X

Département des Objets d'art : XIXe siècle

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Lit à impériale

© 1994 RMN / Daniel Arnaudet

Objets d'art
XIXe siècle

Auteur(s) :
Voiriot Catherine

Frère de Louis XVI et de Louis XVIII, Charles X monta sur le trône à la mort de ce dernier en 1824. Pour le château des Tuileries, il commanda au sculpteur Brion un lit d'apparat qui devait être de mêmes dimensions que le lit de Louis XVIII afin d'en réutiliser les soieries. Il s'agit d'un lit à la duchesse puisque son baldaquin est fixé au mur et n'est pas soutenu par des colonnes. Le grand dossier est richement orné des armes de France entourées de deux casques et surmontées de la couronne.

Qualité des soieries

C'est pour leur qualité que la garniture, les portières, les rideaux et la tenture du lit de Louis XVIII furent réutilisés. Ils avaient été tissés par la maison Grand frères à Lyon de 1817 à 1819 d'après un modèle de Louis de La Hamayde de Saint-Ange (1780-1860). Ces tissus, d'une grande richesse ornementale, participent largement à la valeur du meuble. Ils sont en velours de soie bleu Raymond, du nom du chimiste qui avait inventé un nouveau procédé de teinture. Le bleu royal était un retour à la tradition qui rompait avec le rouge impérial.

Un lit somptueux

De style Restauration, ce lit sculpté en bois doré offre la même profusion d'ornements que les soieries. Le décor en effet est d'une grande somptuosité : casques à cimier, guirlandes de fleurs et rinceaux accompagnent l'écusson aux armes de France, situé au centre. Le reste du décor utilise abondamment les fleurs de lis héraldiques, les fleurs de lis au naturel ainsi que les feuilles d'acanthe. Il a été exécuté, comme les soieries, d'après les dessins de Saint-Ange par le menuisier et sculpteur Pierre-Gaston Brion (1767-1855), fournisseur du Garde-Meuble, afin de remplacer le lit sur lequel Louis XVIII avait été étendu à sa mort.

Un lit d'apparat

Le lit de Charles X était placé dans l'ancienne chambre de Napoléon Ier située dans le pavillon de Bullant, au premier étage du château des Tuileries. Installé sur une estrade, il s'agit bien d'un lit d'apparat. En tant que tel, il n'était donc pas destiné à être véritablement utilisé par le souverain. La Restauration accordait, comme sous l'Ancien Régime, une importance symbolique à la chambre à coucher.

Bibliographie

Un Âge d'or des arts décoratifs, 1814-1848, Exposition, Paris, Galeries nationales du Grand Palais, 1991, Paris, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1991, pp. 57-59.
Alcouffe Daniel, Dion-Tenenbaum Anne, Lefébure Amaury, Le Mobilier du musée du Louvre, t.1, Faton, 1993, pp. 322-323.
Dion-Tenenbaum Anne, Les Objets d'art, le XIXe siècle : guide du visiteur, Paris, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1999, pp. 28-30.
Durand Jannic, Alcouffe Daniel, Le Louvre. Les Objets d'art, Scala Éditions, 1995, p. 118.
Havard Henry, Dictionnaire de l'ameublement et de la décoration depuis le XIIIe siècle jusqu'à nos jours, t. III : "De Lanthin à Ozier", Paris, Maison Quantin, s. d., p. 398.

Cartel

  • Pierre-Gaston BRION

    Lit à impériale

    1824

    Paris

  • Noyer sculpté et doré

    H . : 2,20 m. ; L. : 2,40 m. ; Pr. : 2,10 m.

  • Versement du Mobilier national, 1965 , 1965

    OA 10278

  • Objets d'art

    Aile Richelieu
    1er étage
    Chambre du Roi
    Salle 558

Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai, 8 mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Entrez au musée en moins de 30 minutes
en achetant votre billet en ligne :

Achetez votre billet