Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Mélitinè

Œuvre Mélitinè

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art romain

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Mélitinè

© 1996 RMN / Hervé Lewandowski

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art romain

Auteur(s) :
Charlotte Lepetoukha

L'inscription de cinq lignes gravée sur le piédouche nous apprend que Mélitinè fut prêtresse au sanctuaire de la Grande Déesse au Pirée. Le caractère provincial de l'oeuvre se remarque dans la stylisation des plis du manteau et le réalisme de la figure, plus marqué que sur les portraits contemporains dérivant de modèles officiels.

Une représentation sans flatterie

Ce portrait est celui d'une femme d'âge mûr. Sa chevelure, retenue par un chignon et organisée en vagues de crans réguliers, vient encadrer un visage sévère où les marques du temps ont été indiquées sans grande concession. L'asymétrie des traits, notamment, souligne le caractère vériste de la représentation. Le buste, drapé dans un manteau qui vient recouvrir une tunique, semble émerger d'un bouquet de feuilles d'acanthes. Sur le piédestal est gravée une inscription antique en grec qui nous révèle l'identité du modèle, et qui peut se traduire ainsi : "Sous l'archontat de Philistidès, Mélitinè, fille de Primos du dème de Peanie, a consacré (ce buste) ayant été prêtresse, Philémon, fils de Praxitélès du dème de Phlya, étant prêtre."

Prêtresse de Déméter

Le Métrôon du Pirée, dans les vestiges duquel on a retrouvé ce buste, est un sanctuaire dédié à Déméter. Mélitinè y a probablement exercé la fonction de prêtresse pendant un an avant de retourner à sa vie de citoyenne. En effet, dans le monde grec antique, la prêtrise est une charge au même titre qu'une magistrature plutôt qu'une vocation, et elle n'est pas octroyée à vie. Elle est accessible aux citoyens ou aux femmes de citoyen, et consiste essentiellement à assurer le bon déroulement des rites et à veiller à l'entretien du sanctuaire. La prêtresse ne prêche pas, mais dans une religion fondée sur l'observance de rites, son rôle clé dans l'organisation de ces derniers fait d'elle un acteur indispensable de la vie religieuse.
Cette effigie a été réalisée après que Mélitinè a quitté sa charge de prêtresse, nous apprend l'inscription ; il est même très probable qu'elle ait été exécutée après le décès du modèle. On retrouve en effet le bouquet de feuilles d'acanthes sur certains bustes funéraires - l'acanthe, végétal à feuilles persistantes, étant un symbole de vie éternelle.

Une oeuvre exceptionnellement bien située

L'arrangement de la chevelure de Mélitinè rappelle, en plus simple, celui des portraits de Faustine la Jeune, épouse de Marc-Aurèle (161-180 ap. J.-C.). Or on constate dans les effigies féminines d'époque romaine une tendance à reprendre la coiffure de la femme de l'empereur régnant. En outre, l'agencement croisé du drapé sur la poitrine est typique des portraits du IIe siècle ap. J.-C. La datation déduite de la comparaison avec les oeuvres du IIe siècle est affinée grâce à l'inscription, qui mentionne l'archontat de Philistidès. Des listes énumérant les archontes nous sont en effet parvenues, et il est possible de situer avec précision chaque archontat. Philistidès exerça sa charge en 163/164 ap. J.-C. C'est cette date qu'il faut retenir pour l'exécution du portrait de Mélitinè. Ce dernier a probablement été réalisé dans la région du Pirée. La tendance à la schématisation, très nette dans le traitement des plis du manteau, ainsi que la sévérité de la physionomie, bien loin de l'idéalisation des effigies impériales antonines, trahissent une exécution provinciale.

Bibliographie

- JUCKER H., Die Bildnisse im Blätterkelch, Lausanne et Fribourg, 1961, n 45 , p. 97, pl. 38.

- KERSAUSON K. (de), Catalogue des portraits romains, II, Paris 1996, n 139, p. 308.

Cartel

  • Mélitinè

    163 - 164 après J.-C.

  • Marbre

    H. : 70 cm.

  • Trouvé en 1855. Vente de la marquise de Vassoignes, 1914 , 1914

    Metröon du Pirée

    N° d'entrée MND 1014 (n° usuel Ma 3068)

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Denon
    Rez-de-chaussée
    Art romain. Rome et les provinces au IIIe siècle après J.-C.
    Salle 413

Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi
Nocturne gratuite le premier samedi du mois
de 18h à 21h45

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre 2019

Information in other languages

Newsletter

Entrez au musée en moins de 30 minutes
en achetant votre billet en ligne :

Achetez votre billet