Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language

Accueil>Œuvres & Palais>Collections et départements>Minotaure

Œuvre Minotaure

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art grec archaïque (du VIIe au VIe siècle av. J.-C.)

Si vous n’arrivez pas à lire les médias, téléchargez Flash Player.

Minotaure

© 1999 Photo RMN / Hervé Lewandowski

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Art grec archaïque (du VIIe au VIe siècle av. J.-C.)

Auteur(s) :
Marie-Bénédicte Astier

Cette figurine d'homme à tête de taureau appartenait au décor d'un trépied à cuve clouée, un ex-voto que la rareté du bronze rend particulièrement précieux à l'époque géométrique. Fixée au rebord du chaudron, elle enserrait l'une des anses entre ses mains, servant ainsi d'étai. La statuette, que l'on interprète volontiers comme le Minotaure, était vraisemblablement associée à une figure masculine conservée à Athènes. Ce serait la première évocation de la lutte du héros Thésée avec le Minotaure.

Décor d'une anse de trépied à cuve clouée

Au VIIIe siècle avant notre ère, durant l'époque géométrique, les trépieds en bronze à cuve clouée constituent des offrandes de prestige que les aristocrates consacrent aux dieux dans les grands sanctuaires comme Olympie, Delphes ou l'Acropole d'Athènes. A l'origine, ils servaient d'ustensiles de cuisine, mais rapidement, ces chaudrons votifs, que la rareté du métal rend particulièrement précieux, perdent leur aspect d'objet utilitaire : le trépied gagne en hauteur et le décor, plus abondant, s'enrichit de lignes et de motifs géométriques estampés ou gravés. A partir du milieu du VIIIe siècle, les anses sont ornées de statuettes animales ou humaines - des écuyers, des guerriers et des chevaux, signes du rang social du dédicant, ou des oiseaux - fondues à part puis rivées. Le bronze du Louvre appartenait au décor d'un de ces trépieds. La position des mains, perforées pour recevoir le rivet, et le dispositif de fixation, conservé sous les pieds du personnage, indiquent que la figurine était fixée au bord du chaudron et qu'elle servait d'étai à l'une des anses qu'elle tenait entre ses mains.

Une oeuvre attique de l'époque géométrique

Quel que soit le sujet représenté, les deux objets, issus vraisemblablement d’un atelier attique, illustrent l’évolution de la petite plastique de bronze à la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Le bronzier s’est affranchi du carcan géométrique qui contraignait préalablement la figure humaine. L’attitude du Minotaure, dont le corps est de profil et la tête de face, est certes encore rigide ; mais la silhouette, souple et sinueuse, est traitée avec davantage de naturalisme dans le galbe des formes. Le modelé des longues jambes fuselées est également rendu avec une grande justesse.

Le mythe de Thésée et du Minotaure ?

Cet agencement est identique à celui que l’on peut observer sur une figure masculine découverte à Olympie et conservée au Musée national d’Athènes. Les dimensions, les proportions et le traitement de cette dernière, très proches de la statuette du Louvre, ainsi que sa composition symétriquement inversée, suggèrent que les deux objets formaient un pendant et décoraient le même ex-voto, affrontés de part et d’autre de l’anse. Notre figurine à corps d’homme et à tête de taureau est volontiers identifiée comme le Minotaure, ce monstre né des étreintes de Pasiphaé et du taureau envoyé en Crète par Poséidon. La statuette d’Olympie devait alors représenter Thésée, le héros athénien qui parvint à tuer l’animal dans le labyrinthe construit par Dédale sur ordre du roi Minos. Bien qu’aucun texte de cette époque ne permette d’interpréter la scène avec certitude, les deux figurines évoquent vraisemblablement cet affrontement mythique. Si tel est bien le cas, ce serait le plus ancien témoignage plastique de la légende.

Bibliographie

- HOLTZMANN B.,  PASQUIER A., L’Art grec,  La Documentation française, « Manuels de l’Ecole du Louvre », Paris, 1998, pp. 68-69.

- ROLLEY Cl., La sculpture grecque. 1- Des origines au milieu du Ve siècle, Picard, Paris, 1994, pp. 94 et 103, fig. 77.

Cartel

  • Minotaure

    Fin du VIIIe siècle avant J.-C.

    Provenance : Olympie ?

    Style attique

  • Bronze

    H. : 18,40 cm.

  • Collection Campana, 1861 , 1861

    Br 104

  • Antiquités grecques, étrusques et romaines

    Aile Sully
    1er étage
    Salle des Bronzes
    Salle 663
    Vitrine M1 : Grèce, époque géométrique (IXe - VIIIe siècles avant J.-C.)

Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi
Nocturnes jusqu’à 21h45 le mercredi et le vendredi

Fermetures :
Les 1er janvier, 1er mai, 8 mai et 25 décembre

Information in other languages

Newsletter

Entrez au musée en moins de 30 minutes
en achetant votre billet en ligne :

Achetez votre billet